Tous les articles sur le mot clé : Medvedev

12 ans de Poutine en 2 min

Par Aurialie le 03.03.2012 à 00h56

En mode Simpson et en un plan fixe, chapeau à Egor Zhgun (déjà cité ici), tout y est... ou presque ! Et en plus, il n’y a rien à traduire !

Vivement les 12 prochaines...

Medvedev, l'homme de demain ?

Par Aurialie le 22.12.2011 à 18h56

Le président Medvedev s’est exprimé aujourd’hui devant les parlementaires nouvellement (ré)élus et a notamment promis une grande réforme assouplissant le système politique : retour à l’élection directe des gouverneurs de région, assouplissement des règles d’enregistrement des partis politiques, abaissement du nombre de signatures d’électeurs à présenter pour enregistrer une candidature à la présidentielle, ... Mais ces annonces ne semblent pas avoir convaincu tout le monde, comme le montre ce dessin d’un super héros russe - ZavtraMan (littéralement "DemainMan")

Son slogan : "Tout sera fait, mais demain". En France, nous avons SuperMenteur, en Russie, ils ont SuperDemain (ou DemainMan)... à chacun son super héros !

Source image : Oleg Kozyrev

Coup de frein à la modernisation

Par Aurialie le 27.10.2011 à 23h41


Il y a un peu plus d’un mois, je publiais un dessin de Bogorad avec le titre "La longue route de la modernisation". Aujourd’hui, de nouvelles embuches vont ralentir le processus de modernisation du pays, tant souhaité par le Président Medvedev, depuis deux ans et la publication de son article "Russie, en avant !" : le budget des nouveaux projets n’est pas prévu, le financement public des instituts d’innovation, du type Solkovo, va être réduit et la commission pour la modernisation va se réunir moins fréquemment.

A lire, cet article de Vedomosti, intitulé "Stop, modernisation".

Source dessin : V.Bogorad

65% sinon rien

Par Aurialie le 13.10.2011 à 23h04

Selon le quotidien Vedomosti, le Kremlin aurait ordonné aux administrations régionales de faire en sorte que le parti Russie unie de Vladimir Poutine fasse au moins 65% aux élections législatives de décembre prochain, soit légèrement plus qu’il y a quatre ans. Le parti Russie unie a démenti cette information, mais Sergueï Elkine en a fait un très bon dessin (comme toujours), avec un Dmitri Medvedev "creusant sa tombe", avec le sourire, pour laisser sa place de Président à Vladimir Poutine.

Poutine dit à Medvedev : "Comme ça, ça sera bien"

Source image : Sergueï Elkine

#RevueDeTweets

Par Aurialie le 27.09.2011 à 23h57

Ce n’est pas toujours évident de traduire des tweets en 140 caractères, tout en citant l’auteur de la phrase, j’ai donc décidé de faire ma 1e revue de tweets (par ordre de préférence) :

- @varlamov : ?????? – ???????????? ?????? ? ????, ??????? ????? ????? ????? 21.12.2012 ????????? ???????? ??? ????? ????? ?? ??????? ?????, 3.01.2013 -> La Russie est le seul pays au monde qui après la Fin du Monde le 21/12/2012 prévoira de fêter la Fin du Monde le 03/01/2013 selon l’ancien calendrier.

- @oleg_kozyrev : ????????, ??? ?? ?? ??? ???? ????? ???????. ??? ?????? ???? ?????????????? ? ????????? -> Excusez-moi de ne pas répondre à tous vos tweets. Il faut simplement que je prenne conseil auprès du premier ministre.

- @barbarus10 : ??????? ???????? ??????? ?????? ????? ?? 2011 ???, ?? ?????? ???? ??????? ????? -> Dmitri Medvedev a reçu l’Oscar 2011 du meilleur second rôle.

Le boss, c'est encore Medvedev

Par Aurialie le 26.09.2011 à 22h55

La grande nouvelle politique du week-end a été l’annonce de Dmitri Medvedev confirmant que ce serait Vladimir Poutine qui représenterait Russie Unie à l’élection présidentielle de 2012. Pour la majeure partie des membres du parti au pouvoir, c’est une excellente nouvelle. Une seule voix dissidente : le ministère des Finances, en poste depuis mai 2000, Alexeï Koudrine, qui a déclaré samedi que "les désaccords existants ne [lui permettraient] pas de rejoindre le nouveau gouvernement."

Aujourd’hui, lors d’une réunion de la commission pour la modernisation qui se tenait à Dimitrovgrad, Medvedev a rembarré assez méchamment Koudrine, quand celui-ci a déclaré vouloir voir avec Poutine s’il devait démissionner ou non. Dmitri Medvedev a bien fait comprendre qu’il était le président, qu’il comptait bien le rester jusqu’au 7 mai et que ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui pouvaient partir dès aujourd’hui (voir vidéo).

Dans l’après-midi, on apprenait que Koudrine avait donné sa démission et Sergueï Elkine a illustré cette affaire par le dessin ci-dessus : Medvedev, assis sur les épaules de Koudrine, lui dit "Vous êtes renvoyé". Voilà, tout est dit !

La longue route de la modernisation

Par Aurialie le 21.09.2011 à 00h09

... peut être très longue... et très fatigante...

Dessin de V. Bogorad

L'interminable attente de la sélection

Par Aurialie le 07.09.2011 à 19h56

Dans les coulisses de l’élection présidentielle, un Medvedev, légèrement inquiet, demande à un Poutine, a priori serein : "Quand est qu’on nous dira déjà qui doit aller aux élections ?" Hum, hum... en voilà une bonne question. Mais qui va dire qui y va ?

Source : Sergueï Elkine

Frontenstein arrive !

Par Aurialie le 16.05.2011 à 23h46

Pour assurer sa réélection au poste de Président, après une pause de 4 ans, Vladimir Poutine voit grand : ce n’est pas un parti qui va s’occuper de sa campagne électoral, c’est carrément un front : le Front populaire fédéral (??????????????? ????????? ??????). Ce Front sera bien sûr composé de Russie Unie, son actuel parti, mais aussi de toutes les forces intéressées à le rejoindre. C’est ainsi un véritable Frankenstein politique (un "Frontenstein") qui sera créé (et qui est imaginé par Sergueï Elkine)

Je n’ai pas retrouvé tous les partis composant ce "Frontenstein", imaginé par Elkine : ?.?. pour ?????? ?????? (Russie unie), c’était facile ; à priori C.P. pour ???????????? ?????? (Russie Juste) ; ?? peut être pour la fraction  ??????? ?????? (Femmes de Russie), mais par contre ?.?. reste un mystère...

Et la vie politique en Russie bouillonne actuellement : le riche homme d’affaires Mikhaïl Prokhorov a annoncé aujourd’hui vouloir prendre la tête du parti  ?????? ???? (La Juste Cause), parti qui soutiendrait la réélection de Dmitri Medvedev. Et ce dernier a justement mis en garde, vendredi, "contre une monopolisation du pouvoir par un seul homme", ce qui sonne comme une allusion à Vladimir Poutine... Il se dit d’ailleurs que Medvedev annoncerait le 18 mai la destitution de Vladimir Poutine de son poste de Premier ministre et son remplacement par Iavlinski... A un an de la présidentielle russe, chacun place ces pions !

Confiance en baisse : ça dépend qui demande

Par Aurialie le 26.04.2011 à 00h31

Ce sont les lettres du mot " ???????" (rating) qui écrasent ce pauvre ours, symbole du parti Russie Unie, sur ce dessin de V. Bogorad. Selon le Fonds Opinion Publique ( ???), la dernière cote de confiance du parti au pouvoir (mais aussi de Vladimir Poutine et de Dmitri Medvedev) a encore diminué en ce mois d’avril, pour atteindre son niveau le plus bas depuis 2 ans : 44% (voir graphique). La cote de défiance est, elle, passée de 29% en janvier à 38% en avril. Les membres de Russie Unie expliquaient cela en janvier par une baisse de morale saisonnière, une sorte de "gueule de bois politique" : après les fêtes de fin d’année, les gens n’ont plus d’argent, doivent retourner au travail, les politiques font donc les frais de cette mauvaise humeur. Mais les mois sont passés, et la baisse s’est poursuivie. "La population est un peu déçue par le tandem Medvedev/Poutine et est fatiguée des promesses", selon Alexeï Grajdankine, vice-directeur du Levada Centre. Mais il est encore "tôt pour parler d’une vraie tendance à la baisse" pour Dmitri Peskov, attaché de presse du Premier ministre, "les cotes varient d’une semaine à l’autre".

Et comme pour tout sondage, tout dépend des gens que l’on interroge. Car si l’on regarde les cotes de confiance du gouvernement, président et premier ministre sur le site du Levada Centre, entre janvier et avril 2011, on peut voir qu’elles ont bien perdu des points entre février et mars, mais gagné deux points en moyenne en avril. Alors, peut-on faire confiance aux sondages ? C’est une autre question.

Source article : Vedomosti

Séparation programmée

Par Aurialie le 15.04.2011 à 23h55

A un an de l’élection présidentielle, Dmitri Medvedev et Vladimir Poutine expriment tous les 2 leur désir de se présenter devant les électeurs, mais un seul le fera. Le parti au pouvoir, Russie Unie, accorde en tout cas sa préférence à Poutine, qui n’a jamais caché vouloir retrouver le poste qu’il a laissé à Medvedev il y a 3 ans.

Alors, rien d’étonnant dans ce dessin de Sergueï Elkine, dans lequel Poutine dit à Medvedev : "Oh, oh, oh, je crois que notre tandem va se scinder..." Pauvre Medvedev !

L'autre 2012

Par Aurialie le 02.04.2011 à 02h12

Voilà un bon détournement de la bande annonce du film de Roland Emmerich 2012 pour évoquer la probable lutte entre l’actuel président russe Dmitri Medvedev et son Premier ministre Vladimir Poutine pour la présidence, qui se tiendra en ... 2012.

Cette vidéo est l’œuvre du Parti communiste de la Fédération de Russie, qui a tout un lot de vidéos, notamment humoristiques, sur sa chaine de télé en ligne. Le Parti communiste français n’est pas en reste côté humour : il proposait un concours d’insolence pour ce 1er avril.

Souvenir, souvenir...

Par Aurialie le 24.03.2011 à 00h52

En illustration de ces tweets de Medvedev, " ?????????? ? Deep Purple, ????????, ??? ? ????? ??? ?????????. ????? ????????? ??????? ?????????. Child in Time ?????????? ?? ???????" (en russe) ou "Meeting Deep Purple, I remembered being a DJ in my school years. The set had to be approved by the Komsomol - "Child in Time" passed" (en anglais), retweetés par plus d’une centaine de personnes, voilà la dernière création de Sergueï Elkine.

Années 80
- Et maintenant, je vais mettre le groupe Deep Purple !
- Non ! Mets Zykina (chanteuse de folk russe)

Un peu de légèreté dans cette ronde de mauvaises nouvelles (guerre en Libye, séisme et tsunami au Japon, attentat à Jérusalem, résultats mitigés des élections cantonales françaises, ...), ça ne fait pas de mal.

Le silence n'a pas de prix

Par Aurialie le 21.02.2011 à 00h02

Cette version russe des singes de la sagesse (Je ne vois rien, je n’entends rien, je ne dis rien) illustre une nouvelle sur la lutte du président russe contre la corruption, reprise sur BestToday. Dmitri Medvedev a déposé à la Douma d’État un projet de loi prévoyant une augmentation considérable des amendes pour corruption.

Selon le document, le montant de l’amende dépendra du montant du pot-de-vin : elle pourra ainsi être multipliée par cent fois, avec un maximum de 500 millions de roubles tout de même.

La devinette de Sergueï Elkine

Par Aurialie le 31.01.2011 à 23h06

Malgré sa binette "Innovation", Dmitri Medvedev se demande : "Pourquoi les investissements ne viennent pas chez nous ?" Serait-ce la faute de l’épouvantail Poutine ? En tout cas, le président russe a tenté de séduire et rassurer les investisseurs à Davos la semaine dernière.

Source : Sergueï Elkine

Russie15
Russie38
Russie39
Russie09
Russie44
Russie22
Russie23
Russie12
Russie05
Russie31
Russie04
Russie06