Tous les articles sur le mot clé : Moscou

Fermée pour travaux ?

C’est aujourd’hui que la place Triumphalnaïa est officiellement fermée pour travaux. La mairie de Moscou a prévu de construire un grand parking de 1000 places sous la place, dans le cadre d’un grand projet de réhabilitation de la prospekt Leningrad et de la rue Tverskaïa : "la Grande Leningradka" (" ??????? ???????????"). Ce projet est depuis longtemps dans les cartons de la mairie, a été approuvé par le conseil de la ville en 2006, mais n’a pas pu sortir de terre faute d’argent.

La fermeture de la place en seulement sept jours (délai entre l’annonce de la fermeture et la fermeture effective) et à peine un an après une nouvelle déclaration de moyens financiers insuffisants, est donc louche pour l’opposition, qui considère que cette décision est politique. Ajoutés des délais de construction fluctuants et un financement opaque, pour Sergueï Mitrokhine, "la cause réelle de la fermeture de la place Triumphalnaïa n’est pas l’urgence de la construction, elle est tout autre - empêcher les actions de l’opposition dans le centre de la ville." La place Triumphalnaïa est notamment l’endroit où les membres de Stratégie 31, entre autres, se rassemblent chaque 31 du mois pour défendre la liberté de réunion.
Alors politique ou économique, cette fermeture ?

Source image : Vedomosti via vvb2007

Encore un concert pour la forêt de Khimki

Par Aurialie le 16.08.2010 à 23h23

Le 22 août sur la place Pouchkine (à Moscou) un grand concert sera organisé pour protester contre la destruction de la forêt de Khimki. Le mouvement de défense de la forêt de Khimki, l’organisation WWF et le mouvement Solidarnost sont à l’origine de cette initiative et ont réussi à faire venir Iouri Chevtchouk et son groupe DDT, Televizor, Noize MC, Barto, ...

Cette action n’a pas pour but de s’opposer une nouvelle fois aux autorités, mais de montrer que la société civile en Russie a mûri, qu’elle sait se mobiliser pour la défense de ses droits, et en particulier, le droit à un air respirable. Selon les défenseurs de la forêt, la construction de l’autoroute entre Moscou et Saint-Pétersbourg à l’origine de la destruction de Khimki a été obtenue par de nombreuses violations de laisser-passer.

La première affiche est l’oeuvre de Maria Kiseliova

Moscow - city for animation

Par Aurialie le 10.08.2010 à 00h28

Cette animation image par image (ou stop motion) de Constantine Konovalov, Irina Neustroeva et Igor Marushin raconte l’histoire d’une jeune fille et d’un trépied, au coeur de Moscou (... avant que celle-ci ne soit envahie par un épais brouillard de fumée). Un peu de folie, un peu d’humour, un peu de magie et certainement beaucoup de travail, voilà de quoi est faite cette charmante histoire.

D’autres créations sont visibles ici.

Poutine dans la brume

Par Aurialie le 05.08.2010 à 00h48

Les articles et reportages sur les incendies en Russie ne manquent pas, tellement la situation est grave et préoccupante : Nouvel Obs, Ria novosti, le Monde, ...

Et comme je n’ai pas grand chose à rajouter sur le sujet, je préfère mettre ce dessin de Sergueï Elkine, représentant Poutine à la recherche de son ourson-Medvedev (medvejonok, vient de medved - ours), dans l’épaisseur de la fumée des incendies.

Des bulles par milliers

Par Aurialie le 13.04.2010 à 00h06

... des couleurs par centaines et des déguisements par dizaines, c’est ce que l’on pouvait voir ce week-end dans les rues de Moscou, de Perm, de Kirov, ... pour ce 5e DreamFlash 2010, un flashmob haut en couleurs visant à rendre les rues féériques, joyeuses et chaleureuses.

Et les bulles de savon étaient bien présentes dans les rues, la preuve en images :
À Moscou

À Kirov

Des dizaines de photos sont visibles sur le site de l’évènement.

Photos du souvenir

Par Aurialie le 30.03.2010 à 00h04

Pas grand-chose à rajouter aux images de terreur des 2 attentats perpétrés lundi dans le métro moscovite, ni aux déclarations des témoins.

Aux photos des personnes ensanglantées et choquées, répondent ces photos d’hommage aux victimes, ces photos du souvenir aux personnes décédées, lors de cérémonies dans le métro, mais aussi sur la place Loubianka.

Elkine nous rappelle malheureusement que les attentats touchent à l’aveugle, les victimes sont aux mauvais endroits au mauvais moment, ...c’est la roulette, le hasard. Et il n’y a rien de drôle dans son dessin, a-t-il préféré rajouter dessous celui-ci.

Source photo : Reuters via Gazeta.ru

Moscovite métro-fiesta le 14 mars

Par Aurialie le 17.02.2010 à 00h04

Le 14 mars 2010, ça va être la fête dans le métro moscovite, avec l’organisation d’un grand jeu d’orientation, appelé " ??????????". Beaucoup de monde est attendu pour cet évènement dont l’enregistrement des participants se fait en ligne, via Vkontakte, le Facebook russe. Recherches des "folles légendes du métro de Moscou" et analyse des habitudes de lecture des passagers sont deux des activités prévues.

Le service presse du métro moscovite n’est pas au courant de l’organisation de cette journée, mais ne voit pas d’inconvénient à sa tenue, si elle ne va pas à l’encontre des règles du métro.

Source : Vous avez forcément reconnu le style de Sergueï Elkine, dessin publié sur Ria Novosti.
Légende : "1, 2, 3, 4, 5... je vais dans le métro [vous] chercher !"

Voyage dans l'art moderne russe

Par Aurialie le 03.02.2010 à 00h02

Hier soir, Arte diffusait le reportage "Le rouble roule sur l’art", qui traitait des millionnaires russes qui investissent dans l’art national. Une place importante était faite à Igor Markin, propriétaire d’une entreprise de plastique pour portes et fenêtres. En 1992, il achète ses 2 premières œuvres, mais une s’avère être un faux. Dix ans plus tard, plus riche et plus sensé, il commence à collectionner des œuvres datant de 1945 à nos jours. En juin 2007, il décide de faire partager sa collection en ouvrant un musée d’art contemporain au centre de Moscou Art4.ru.

Pour ceux qui n’ont pas la chance de se trouver dans la capitale russe, près de 140 œuvres sont visibles sur le site du musée, mais aussi celles des expositions temporaires des autres musées de la ville. Par exemple, voilà les photos de l’exposition des nominés du Prix Kandinski 2009 au TsDV, l’exposition Boom de Vladimir Logoutov à Vinzavod ou encore l’exposition de Marina Kastalskaïa à la galerie pop/off/art.

Pour illustrer cet article, j’ai choisi l’un des premiers tableaux achetés par Igor Markin, considéré comme un chef d’oeuvre de l’hyperréalisme russe : Le Poète Lev Rubinstein (du cycle "Le métro moscovite") de Semion Faïbisovitch (datant de 1987). Et le tableau, sans titre, d’une jeune artiste russe Galina Emelina

Les bonshommes de neige paradent

Par Aurialie le 29.01.2010 à 00h06

Après le blog musique, voilà un très bon blog de photos. celui d’Alekseï Sazonov, alias Mnalex2002. Il présente habituellement des photos plus politiques ou des images d’archives, mais aujourd’hui il a publié un cliché de bataillon de bonshommes de neige à Moscou.

En regardant la page Wikipedia sur le bonhomme de neige, j’ai lu cette anecdote marrante : en hiver 2005, pour protester contre leur gouvernement, des Lituaniens ont construit 141 bonshommes de neige devant leur Parlement pour chacun de leurs députés, car en Lituanie, bonhomme de neige se dit "homme sans cervelle".

Alors ces bonshommes de Moscou sont-ils là pour se promener, pour manifester ou pour aller à l’assaut d’un magasin d’écharpes et de moufles pour bien résister au froid ?

Source : Mnalex2002

Boire ou conduire

Par Aurialie le 30.11.2009 à 00h14

J’ai souvent présenté des monuments russes et en voilà un nouveau, inauguré la veille de la journée en mémoire des victimes d’accidents de la route (le 15 novembre, cette année).

Cette bouteille de 12 mètres de haut, remplie de voitures endommagées dans des accidents, se trouve sur le quai Krasnopresnensky de Moscou pour rappeler aux automobilistes les dangers de la conduite en état d’ivresse. Sur la bouteille, il est écrit : "Tu as bu, ne conduis pas".

Source photo : Sergueï Guard Zaycev

Des tabourets sur la place Rouge

Par Aurialie le 29.11.2009 à 01h08

Il y a une semaine un flash mob était organisé à Moscou près du Kremlin, intitulé "un tabouret sur la place Rouge". Le but du rassemblement était simple – venir sur la place Rouge avec un tabouret à 15h pile et s’asseoir 1 minute.

Cette action, absolument non-politique, était organisée dans le cadre de la préparation au projet "Avec un tabouret à travers les continents", projet culturel réunissant cinq équipes (d’Ukraine, Russie, Finlande, Biélorussie, et celle de 3 pays de la Zone Schengen-Pologne, Allemagne et France), qui vont partir avec leur tabouret le 27 mars 2010 pendant un an et parcourir quatre continents, de l’océan Pacifique au Cap Horn. Leur objectif est de connaître le monde en compagnie de gens de différentes nationalités, de se raconter et de raconter leur pays. En chemin, ils organisent des représentations théâtrales, des concerts, des expositions, tournent des films, écrivent de la musique et des vers, prennent des photos, … pour partager leur expérience, leur culture.

Ce projet est la 4e expédition organisée par l’Ukrainien Leonid Kanter, qui, avec des amis, a d’abord été avec son tabouret sur les rives de l’océan Atlantique, puis de l’océan Indien, et enfin de l’océan glacial Arctique. La devise du projet "C’est justement cela que nous appelons la liberté !" fait référence à toutes les significations du mot "liberté" : la liberté de l’individu, l’auto-expression, la liberté spirituelle, la liberté de vivre, de voyager et de créer.

Sur Russia.ru, vous pouvez écouter et lire l’interview de l’initiateur de ce projet, Leonid Kanter ; sur taburet.org suivre l’évolution presque minute par minute du flash mob (le RDV à la sortie du métro, une sculpture de tabouret, l’arrivée des différents groupes avec leurs tabourets, la réunion sur la place, …) ; et sur le blog d’ottenki-serogo voir des photos de l’action (dont la photo en illustration de cet article) et de la conférence de presse sur le projet.

Agenda : "Le Petit Prince" en faveur des jeunes sans-abris de Moscou

Par Aurialie le 03.11.2009 à 00h43

"Qu’est ce que signifie "apprivoiser" ?... 
C’est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie "créer des liens". 

Cette citation extraite du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry est en exergue sur la page de présentation du Samu social Moskva (version russe de l’association française), créé suite à une rencontre entre Iouri Loujkov et Xavier Emmanuelli. L’ouvrage emblématique de Saint-Exupéry doit avoir une grande signification pour cette association d’aide aux jeunes sans-abris de Moscou, puisque c’est le spectacle qu’elle a choisi de monter et montrer pendant 6 représentations au thèâtre Na Strastnom, pour récolter des fonds. Les deux premières ont eu lieu hier, les suivantes se tiendront aujourd’hui et demain à 17h et 20h, heure locale.

Cette information m’a été envoyée par Arthur, dont vous pouvez parfois lire les commentaires ici. Il a accompagné le dossier de présentation de la pièce de magnifiques photos d’un renard blanc, prises à Khariaga à 15h30 samedi. Je ne pense pas qu’il m’en voudra d’avoir choisi celle de la tentative d’apprivoisement de ce renard en illustration de cette annonce.

L’adresse du théâtre est la suivante : ?. ??????????, ?. ?????????, ?. ????????, ????????? ???????, 8 ?

Le conseil de Loujkov aux natsbols

Par Aurialie le 06.10.2009 à 00h00

Lors de la conférence de presse du 2 octobre, une journaliste a demandé au maire de Moscou, Iouri Loujkov, pourquoi il violait le droit constitutionnel des membres du Parti national bolchevik de manifester et de se réunir dans sa ville. Le maire a pris cette question très au sérieux et leur a tout simplement conseillé de déposer plainte (contre lui, donc) pour obtenir leur autorisation de manifester. Il a rajouté qu’à Moscou une dizaine en était donnée chaque jour pour y garantir la sécurité.

Le conseil du jour de Loujok pourrait donc être résumé par : ce que tu n’obtiens pas à la mairie, va le chercher au tribunal !

Ceci n'est pas un jouet

Par Aurialie le 01.10.2009 à 00h56

La 3e biennale d’art contemporain de Moscou a ouvert ses portes il y a quelques jours, avec pour thème le jouet. L’exposition montre les travaux de plus de cinquante artistes russes, qui utilisent ou ont utilisé des jouets pour créer des œuvres d’art – assemblages, installations, performances. Les organisateurs n’ont donc pas donné d’instructions particulières aux artistes, mais ont réuni des œuvres déjà existantes, que la majorité des visiteurs russes verront pour la 1e fois.

Le but de ce projet est d’observer l’histoire du jouet dans l’art russe de 1930 à aujourd’hui. L’exposition est ainsi divisée en six sections : avant-garde enfantin, assemblages, objets et sanctuaires magiques, objets de manipulations, musée du jouet, le musée aux jouets. L’une des principales questions posée par l’exposition est de savoir comment le jouet, en tant que matériau de l’art moderne, change la conscience de l’artiste "qui joue".

Lenta.ru publie des photos d’une vingtaine d’œuvres présentées à la biennale. Parmi celles-ci j’ai choisi " ??????? ?? ?????? ??" ("Ne dis jamais oui") de Diana Matchoulina, qui est l’une des œuvres les plus difficiles techniquement pour certains : sur une planche allant d’avant en arrière ont été fixés des chiens chinois qui remuent sans cesse la tête, alors que sous leur gorge il y a une lame de rasoir. Cela a de quoi amuser le visiteur, mais effraie l’âme, selon le journaliste Arsenii Chteïner. Ce qui s’applique à d’autres travaux, comme par exemple, "implantation manipulatrice dans la zone des sédiments mentaux" (" ?????????????? ????????? ? ???? ?????????? ?????????") du Groupe "PMP". Et d’autres sont bien plus marrantes.

A voir à la galerie Tretiakov jusqu’au 8 novembre.

Une maison intelligente voit le jour à Moscou

Par Aurialie le 30.09.2009 à 00h47

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le projet "Quartier numérique de Joulebino" (Moscou) : l’ouverture du premier immeuble intelligent, contrôlé par des ordinateurs. Économies d’énergies grâces à des capteurs révélant les fuites de chaleur, calcul précis de la consommation d’eau et d’électricité de chaque habitant, prélèvement des loyers sur ces relevés d’énergies, 512 caméras de vidéo-surveillance … le bien-être des locataires reposent sur l’innovation et la technologie.

Le "Quartier numérique de Joulebino" est un projet expérimental dont le but est d’utiliser toutes les possibilités des technologies de l’information et de la communication pour rendre la vie des gens plus intéressante et plus confortable. Parmi les initiatives mises en œuvre dans ce quartier de Moscou, on trouve un accès direct au préfet et au chef de la justice grâce à Internet et l’organisation de cours d’informatiques pour les personnes âgées et les invalides. Au début de l’année, 658 retraités étaient inscrits à ce cours, la moyenne d’âge étant de 70-72 ans, le plus vieil élève ayant 93 ans. Les écoles sont également connectées : paiement de la cantine par carte électronique, carnets de correspondance électroniques, possibilité de suivre les cours par le biais d’une webcam (en cas de maladie par exemple), cours interactifs, … la technologie est au service des élèves, de leurs parents et des professeurs pour un meilleur enseignement et un meilleur suivi.

La quartier de Joulebino a été construit entre 1992 et 1998 et compte actuellement 80.000 habitants présents dans 149 immeubles et une cinquantaine de cottages. Les sources de financement de ce projet expérimental sont à la fois étatiques et locales. Le réseau de fibre optique a été financé par l’État, mais de nombreuses entreprises locales financent des projets, réalisent et diffusent gratuitement certains produits pour les tester dans le quartier (elles peuvent ainsi changer ce qui ne fonctionnent pas, améliorer leur produit, tout en ayant une bonne publicité).

Le Quartier numérique de Joulebino c’est résoudre les problèmes quotidiens grâce aux nouvelles technologies ou comment le virtuel améliore le réel. Pas d’avis des habitants, mais à priori tout est là pour leur bien-être.

Source image : Sergueï Elkine

Russie09
Russie40
Russie17
Russie24
Russie14
Russie35
Russie06
Russie43
Russie26
Russie29
Russie01
Russie27