Tous les articles sur le mot clé : Ossetie

Simple vérité, propagande ou œuvre d'art ?

Par Aurialie le 24.03.2009 à 23h02

Depuis le 16 mars, la chaîne russe Perviy Kanal passe la bande-annonce du film Olympus Inferno, qui sera diffusé dimanche prochain.

En une semaine, cette bande-annonce a déjà fait couler beaucoup d’encre, l’histoire étant sujet à polémiques. Michael, jeune ethnologue américain d’origine russe, se rend en Ossétie du sud pour réaliser un film sur de rares spécimens de papillons de nuit. Il rencontre alors Jena, journaliste et ancienne camarade de classe. Ils posent des caméras dans une réserve naturelle et c’est alors que la guerre éclate en Ossétie du sud entre la Géorgie et la Russie, dans la nuit du 7 au 8 août 2008. Pensant détenir des preuves de l’agression géorgienne contre l’Ossétie et la Russie, ils tentent alors de rejoindre la zone autorisée de Tskhinvali alors que les combats font rage.

On comprend immédiatement quelles polémiques vont naître : film relatant un événement historique pour les uns, terrible œuvre de propagande pour les autres. Mais les critiques ne portent pas seulement sur le fond, mais aussi sur la forme : calque des films (de propagande) américains, absurdités dans le scénario, ... A cela s’ajoute le mécontentement d’une partie de la population ossète de voir leur tragédie transformée en spectacle. Pour son réalisateur, Igor Volochin, qui a fait de nombreuses recherches avant le tournage, son film est une œuvre d’art, tout simplement.

Emir Kusturica devrait également tourner un film sur le conflit en Ossétie, peut être celui-ci sera plus abouti.

Source : Newsru.com

Libé ne commémore pas la mémoire des morts d'Ossétie

Par Aurialie le 17.09.2008 à 22h46

Selon la tradition chrétienne, 40 jours après la mort de quelqu’un, son âme s’envole et quitte définitivement les siens, la famille et les amis commémorent alors sa mémoire pour qu’il repose en paix. Et dans la guerre osséto-georgo-russe, ce 40e jour était hier, le mardi 16 septembre.

A cette occasion, des commémorations avaient lieu dans toutes les ambassades russes à l’étranger. En France, l’ambassade de la Fédération de Russie avait rédigé un message de condoléances aux parents des morts d’Ossétie du Sud. Le texte, contenant notamment la phrase "En l’hommage des victimes de la tragédie en Ossétie du Sud - Ossètes, Russes, Géorgiens. Nous partageons le deuil des familles", avec une photo de Tskhinvali, devait être publié dans le journal Libération. Si un accord avait été conclu lundi (aux dires de l’ambassadeur), mardi aucune annonce n’était publiée, refusée par le Conseil de rédaction du journal. N’est-ce pas cela la censure ?

Source : Lenta.ru

Bienvenue... enfin presque

Par Aurialie le 29.08.2008 à 21h32

Parmi des photos montrant des habitants d’Ossétie du Sud célébrant la reconnaissance de leur indépendance par la Russie, se trouvait cette singulière image d’un char devant un panneau souhaitant la bienvenue au nouveau arrivant. Le message est ainsi on-ne-peut-plus-clair !

Source photo : vova-dmitrenko.livejournal.com

Le patriotisme c'est l'amour des siens. Le nationalisme c'est la haine des autres.

Eh oui, tout arrive, certaines sections du Parti national-bolchévique (notamment celle de Saint-Pétersbourg et de Moscou) soutiennent une décision de la Douma et du Conseil de la Fédération : celle de reconnaitre les deux républiques séparatistes de Géorgie (Ossétie du Sud et Abkhazie). Ils vont même plus loin en demandant de mettre en place une intégration plus forte avec ces républiques, mais aussi avec la République moldave de Transnistrie.

Les raisons de ce rapprochement impératif : garantir la sécurité de peuples frères, briser une politique étrangère nuisible (décidée depuis Gorbatchev et Eltsine) et donner ainsi une chance à la Russie de revenir une grande puissance. Et ils finissent par cette merveilleuse formule : La Russie c’est tout, le reste n’est rien.

Alors, je ne me prononce pas sur l’indépendance de ces républiques sessionistes (trop de causes historiques, géopolitiques, géographiques, ... rendent une décision difficile sur cette question), mais tant de nationalisme a de quoi dégouter. Donc, -10 sur l’echelle de sympathie !

Source image : AFP via Yahoo news
Citation de Romain Gary

Guerre froide ? tiède ?

Par Aurialie le 24.08.2008 à 23h52

En 15 jours les évènements se sont enchaînés dans le Caucase : le 8 août les forces armées géorgiennes lancent une offensive dans Tskhinvali, capitale de la République autoproclamée d’Ossétie du Sud, tuant plusieurs soldats de la force de maintien de la paix russe. La Russie réagit aussitôt en envoyant ses chars et soldats, à Tskhinvali d’abord, puis plus profondément en Géorgie. Sarkozy intervient au nom de l’Europe, réussit à faire signer un plan de paix aux différents belligérants. Quelques jours passent, la Russie retire ses troupes (sauf à Poti), Sarkozy félicite Medvedev aujourd’hui pour avoir bien rempli sa partie du plan de paix.

Et pourtant : le Canada veut que la Russie soit exclue du G8, un navire militaire américain a accosté dans le port géorgien de Batoumi pour livrer de l’aide humanitaire (pour le moment ?), l’Ukraine, qui a organisé aujourd’hui une parade militaire pour fêter son indépendance (photo), demande que son adhésion à l’Otan soit accélérée, la Pologne accepte la présence d’un bouclier antimissile américain sur son territoire... Pour Condoleezza Rice, la guerre froide est finie, mais n’a-t-elle pas reprise ? En tout cas les clichés sur le méchant ours russe, et la désinformation qui va avec (n’est-ce pas M. BHL ?), sont de retour. Dommage que l’on ne représente pas plus souvent la Russie sous les traits de l’adorable Misha, mascotte des JO de Moscou en 1980...

Photo : parade militaire aujourd’hui à Kiev (source Rosbalt.ru)

Russie25
Russie08
Russie43
Russie09
Russie34
Russie16
Russie38
Russie01
Russie37
Russie11
Russie39
Russie17