Tous les articles sur le mot clé : peinture

Poutine for ever

Par Aurialie le 10.10.2007 à 23h24

Après l’annonce de Vladimir Vladimirovitch Poutine de mener la liste Russie Unie à l’élection législative de décembre 2007, certaines personnes ont émis la crainte de voir l’actuel président russe occuper la scène politique pendant très longtemps, voire à vie, comme tout bon autocrate qui se respecte. Et si l’omnipotence de VVP datait depuis plus longtemps, bien avant sa naissance le 7 octobre 1952, depuis des temps immémoriaux.

C’est ce que montre le magazine Vlast avec une série de 5 tableaux, dont Les Époux Arnolfini de Jan van Eyck, Crucifixion de Fra Angelico et Portrait de Charles II de Bourbon de Master of Moulins. Pour mieux se rendre compte de la ressemblance, cliquez ici. N’est-ce pas terrifiant ?

Ne vivez pas en suivant le mensonge !

Par Aurialie le 16.07.2007 à 23h19

Winter russische reise 1984 Duren

Dmitri Prigov vient de s’éteindre dans une clinique moscovite des suites d’un infarctus. Avant de lire l’article sur Kasparov.ru, je ne le connaissais pas, donc petit retour en arrière sur cet artiste grâce à un condensé d’articles du Centre national du livre, d’Evène, et des éditions Caractères. Né en 1940, à Moscou, ce peintre, sculpteur et poète, qui prônait le mélange des arts, était l’un des leaders du mouvement conceptualiste russe. Ses poèmes, prolongements de son œuvre picturale et critiques impitoyables de l’idéologie soviétique, étaient diffusés en samizdat et publiés à l’étranger, ce qui lui valut des ennuis avec les autorités. En 1986, il est même interné dans un asile psychiatrique pour activité provocatrice, pendant un laps de temps assez court, puisque une vague de protestation lui permet d’être libéré.

Installations, performances, happenings, photos, vidéos pour portable… les moyens d’expression de cet auteur très prolixe ne manquent pas. Dans sa poésie, Dmitri Prigov déconstruit la langue, l’idéologie et les valeurs les plus sacrées pour développer un rythme et un système de rimes marginaux, s’inspirant de l’écrivain de l’absurde Daniil Harms et de la tradition orale. Ses très nombreux poèmes (en mars 2005, il en avait déjà écrit 35.000), généralement très courts, réunis en plusieurs cycles, sont empreints d’un humour féroce qui met à nu la misère du quotidien et la mentalité de l’homme post-soviétique, sans pour autant exclure la tendresse et la compassion. Prigov s’adresse à tous ses personnages, qu’il s’agisse de la Mort, de Dieu, de Dostoïevski ou d’un modeste cafard, avec douceur et compréhension, construisant un monde de faux-semblant, à la fois effrayant et malicieux, peuplé d’archétypes rouillés et d’automates mélancoliques.

Pour finir, voilà quelques vers, en français (source : la maison de la poésie.be) et en russe (source : prigov.ru).

Réflexion banale sur la liberté

A peine ai-je fait la vaisselle
Qu’elle s’amoncelle à nouveau
A quoi bon parler de liberté
Je ne ferai pas de vieux os
Forcément je pourrais m’abstenir
De la laver, mais les gens me disent :
La vaisselle est sale : comment donc
Parler de liberté dans ces conditions

***

Je suis fatigué dès la première ligne
Du premier quatrain
Voilà je me traîne jusqu’à la troisième ligne
Puis jusqu’à la quatrième enfin

Me voici à la première ligne
mais déjà du second quatrain
Puis j’arrive à la troisième ligne
Puis, grâce au ciel, je parviens à la fin !
(Traduction de Christine Zeytounian-Beloüs)

 ??????? ?????
1
_ ?????? ?? ???? ??????
_ ?????
_ ????? ????? ???????? ????
_ ? ????????? ??? ???????
_ ???????
_ ? ?????????? ????
_ ?????????, ?????- ???????
_ ? ????? ?????? : ??? ?????
_ ???????! –
_ ???????????
_ ??? ????? ????????? ?????? ??????
_ ? ?? ???????

2
_ ????? ??????? – ?? ?? ????
_ ???? ??? ??? ?????????
_ ?? ???????
_ ???? ????, ?????????????
_ ??? ??????, ?? ????? ????
_ ???????
_ ?? ?????????? ???????????
_ ??????? ????? ???? ??????
_ ?? ??? ????? ?????????
_ ? ??????? ? ???? ??? : ???????
_ ?????

(Le 1e poème n’est pas la traduction du 2e.)

Noms des œuvres :
1- Winter russische reise 1984 Duren
2-Gogol
3-Kadinsky

Entrez dans le monde merveilleux de Jacek

Par Aurialie le 05.12.2006 à 19h32

Goûterez-vous l’art de cet artiste polonais, rencontré au hasard de ma balade sur la blogosphère russe ?

Riches en détails, sans être lourdes, les toiles de Jacek Yerka nous emmènent dans un monde féerique mais inquiétant : sècheresse, inondations, tornades, la nature se rebelle et tout devient instable. Les maisons et autres constructions sont très présentes mais toujours détruites ou détournées. Le monde animal n’est pas oublié : les bêtes, réelles ou imaginaires, semblent apparaître en catimini, comme si elles ne voulaient pas se faire remarquer.

Les influences de ce peintre sont nombreuses : on y voit une touche de Salvator Dali ou de René Magritte, un côté Alice au Pays des Merveilles, avec des traces du folklore polonais ; bref, un monde très fantasy.

Pour avoir une meilleure idée de son travail, allez jeter un coup d’œil à son site Internet pour découvrir le monde surréaliste et fantaisiste de Jacek Yerka.

Russie05
Russie22
Russie25
Russie26
Russie01
Russie36
Russie37
Russie40
Russie41
Russie35
Russie39
Russie02