Tous les articles sur le mot clé : photo

La carte féerique de Ridus

Par Aurialie le 15.06.2012 à 19h08

L’agence du journalisme citoyen, Ridus, a trouvé une façon originale de mettre en avant des évènements et informations avec sa carte féerique.

La capture d’écran ci-dessus ne le montre pas, mais les évènements sur la carte sont animés, ce qui incitent à cliquer. Ainsi, à droite du Kremlin, on découvre un reportage photos sur le festival Rock sur la Volga et au-dessus de la grosse manifestation représentant la Marche de millions, il y a un reportage intitulé "Miracle au fond du golfe", montrant des plongeurs de Saint Pétersbourg remonter une quantité de déchets des profondeurs du golfe de Finlande, pour attirer l’attention sur le problème de pollution.

Pour retrouver la carte sur le site de Ridus, c’est simple, c’est en haut à droite.

Le méga Moskva-City en miniature

Par Aurialie le 26.04.2012 à 22h01

Il y a plus de 9 mois, le peut-être prochain maire d’Omsk Ilya Varlamov avait été empêché de prendre des photos des gratte-ciel du futur grand centre d’affaires de Moscou, Moskva-City, ce qui lui avait donné l’idée de créer un symbole "Photographie autorisée". Aujourd’hui, la société Potok, qui gère la construction de ce qui deviendra la plus grande tour d’Europe, la tour Federatsia, a invité le photographe au 56e étage pour lui permettre de prendre autant de clichés de la ville et du chantier qu’il le souhaitait.

Au delà de la 30e seconde, on peut alors voir un très bon montage en tilt-shift, qui donne cette fameuse impression de maquette, entrecoupé d’images filmées par la société Potok. Bref, un bon clip promotionnel pour cette tour géante, qui avait fait parler d’elle au début du mois suite à un impressionnant incendie.

"Before I die", un projet poético-urbain

Par Aurialie le 22.04.2012 à 01h15

Candy Chang est une jeune street-artist et designer qui cherche à rendre les villes plus confortables et contemplatives. L’une de ses idées, intitulée "Before I die", est un projet artistique public et interactif qui invite les gens à partager leurs espoirs et leurs rêves dans un espace public, dans le but de créer du lien social au sein de l’environnement urbain. Pour cela, comme le montre la photo ci-dessous, elle transforme un mur en un gigantesque tableau noir sur lequel les passants peuvent écrire, grâce à une craie, leur ultime souhait avant de quitter ce monde, en complétant la phrase "Before I die, I want to".

Le premier mur a été installé sur une maison abandonnée de Nouvel Orléans, puis d’autres sont apparus à Brooklyn, à Montréal, au Mexique, mais également au Kazakhstan. Et ce projet a également vu le jour à Moscou ce samedi à 17h, grâce à l’espace de création et de design Flacon. On peut voir sur la photo de droite, la 1e photo de l’installation du mur. Pour le moment, je n’en ai pas trouvé d’autres, je pense que le mur va commencer à se remplir aujourd’hui. Je vous conseille donc de suivre le compte twitter de Flacon pour découvrir l’évolution du projet.

Source photos : à gauche Candy Chang, à droite Flacon

Biélorussie - action choc pour décision irrémédiable

Cette photo a été prise à Varsovie, hier, par le journaliste biélorusse Pavel Sheremet : les deux jeunes hommes étendus sur le sol, une cagoule noire sur la tête, une corde autour du cou et une balle dans la cervelle, dénoncent l’exécution de deux condamnés à mort biélorusses, Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev, coupables d’avoir organisé les attentats dans le métro de Minsk le 11 avril 2011 et d’autres attentats, entre 2005 et 2008.

Le problème, c’est que la justice biélorusse n’a jamais pu prouver leur culpabilité et leur responsabilité dans l’organisation de ces attentats, faute de preuve matérielle. Condamnés à mort en novembre 2011, Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev n’auront pas eu le temps d’apporter de nouveaux éléments prouvant leur innocence et pouvant modifier leur peine. La vitesse avec laquelle la sentence a été exécutée est exceptionnelle, selon le politologue Victor Demidov.

L’Union européenne avait annoncé qu’elle renforcerait les sanctions à l’encontre de la Biélorussie si Minsk refusait de libérer les détenus politiques. Mais ce type de menace n’est pas du genre à impressionner un Alexandre Loukachenko, connu pour ses dérives autoritaires et ses déclarations surprenantes, la dernière en date étant "Mieux vaut être dictateur que pédé".

Source photo : Pavel Sheremet

Nouvelles icônes

Par Aurialie le 12.03.2012 à 19h51

Quoi de plus normal que d’utiliser une imagerie religieuse pour défendre les nouvelles icônes du féminisme revendicatif et de l’incompréhension de l’État face à l’art moderne, que sont devenues les Pussy Riot, depuis l’emprisonnement de deux membres ?

Cette photo a été prise dans une rue de Novossibirsk, mais son auteur n’est pas connu. J’aime beaucoup les détails du dessin, notamment les mentions " ????" et " ????" en haut, pour " ??????? ????? ?????" (Libérez Pussy Riot). Iconiser des personnes, enfermées pour incitation à la haine religieuse, voilà une autre très bonne idée de l’auteur !

Source photo : Kissmybabushka

Manifestations post-électorales

Par Aurialie le 05.03.2012 à 21h57

Pas besoin de revenir en détails sur les évènements des derniers jours, tout le monde en parle : Poutine a été réélu au 1e tour (même l’association Golos l’admet, mais à un niveau moins flamboyant que les résultats officiels - 50,12% vs 63,6%... on voit à quoi ont servi le bourrage des urnes et les "carrousels") et a fêté sa victoire. Des opposants ont manifesté aujourd’hui à Moscou, Saint-Péterbourg, Ekaterinbourg, Nijni-Novgorod ou encore à Novossibirsk et ont été arrêtés : Oudaltsov, Navalny, Iachine, Limonov, des journalistes, et près de 250 autres personnes.

La photo ci-dessus est une vue de la place Pouchkine à Moscou, prise par Raskalov. Selon lui, il y avait entre 20.000 et 25.000 personnes. Le froid et l’horaire (19h) sont deux raisons pour lesquelles il n’y a pas eu plus de monde.

Une bien belle image de nuit (en grand, c’est mieux), bien plus belle que celles des arrestations et des fraudes...

Source image : Raskalov

I.Varlamov, victime collatérale d'Anonymous ?

Par Aurialie le 06.02.2012 à 23h44

J’ai souvent montré les photos d’Ilya -Zyalt- Varlamov sur ce blog, pour illustrer un article ou parler d’une de ses initiatives (le permis de photographier, concours du "boulon de verre"). Il est pourtant aujourd’hui dans la tourmente : les Anonymous russes ont hacké la boite mail de Vassili Iakemenko, responsable de Rosmolodioj (agence fédérale des affaires de la jeunesse), Kristina Potouptchik, responsable presse des Nachis et de Oleg Khorokhordine, membre de l’administration présidentielle. Selon le propriétaire du compte Twitter OP_Russia, cette action a été menée "en signe de protestation contre les actions du gouvernement dans la sphère de l’Internet publique, contre les réseaux des botnets et des commentaires payants qui se renforcent, contre la vénalité et le mensonge dans un endroit, où chacun peut librement communiquer et occuper n’importe quelle position civile et politique" (son interview est à lire en entier sur Gazeta.ru).

Et parmi la correspondance de Iakemenko et Potouptchik, les hackers ont révélé des échanges entre des bloggeurs populaires, au sujet de commandes de posts, et bien sûr, Ilya Varlamov en faisait partie. Il aurait reçu 400.000 roubles pour avoir publié deux articles sur Vladimir Poutine, ce qu’il a nié aujourd’hui sur BBC et sur son blog.
"Sur mon blog, personne ne trouvera aucun post commandé, surtout pro-Kremlin ou élogieux. J’ai toujours écrit de façon objective. Lorsque je prends de l’argent, les articles sont taggés "publicité". " "Je n’ai jamais publié et je ne publierai pas dans ce blog des commandes, surtout politiques. Jamais le mouvement "Nachi" n’a commandé et payé un de mes posts. (…) Mon dernier article sur Poutine est daté du 24 septembre. C’était le reportage sur le congrès de Russie Unie."

Alors qui dit vrai ? Qui ment ? Qui manipule qui ? Zyalt est, pour moi, un photographe plutôt marqué "opposition", les Anonymous également. Le responsable du compte OP_Russia explique qu’il a notamment participé aux actions contre les régimes tunisiens et égyptiens. Mais chez Anonymous, il n’y a ni leader, ni ligne directrice, les cibles changent selon les personnes. De faux mails peuvent être rajoutés. Personnellement, vous l’avez compris, je ne crois pas qu’Ilya Varlamov ait pu être acheté par les Nachis.

Une copie d’écran, reçue via twitter, montre un échange entre Alexeï Navalny et Vassili Iakemenko, qui pourrait typiquement être une manipulation. Il y est écrit : "Vassili il faut qu’on se voit. Il y a un problème dans le projet. Rappelle-moi." Il y a quelques semaines, c’est Navalny qui se faisait pirater sa boite mail, l’homme agace de tous les côtés.

Sources article : Grani.ru et Zyalt

MAJ le 10/02/12 : modification faite suite au commentaire

2 photos pour 2 manifs

Par Aurialie le 19.01.2012 à 22h58

Le rassemblement en l’honneur d’Anastacia Babourova et Stanislas Markelov et contre le fascisme s’est donc tenu aujourd’hui, comme prévu. Quelques centaines de personnes se sont réunies derrière la bannière "Se souvenir signifie se battre". Ridus était sur place pour une transmission live et un reportage photos.

Hier, c’est une autre action qui avait lieu, dirigée contre la corruption, notamment contre les représentants corrompus des structures de maintien de l’ordre, avec un appel à la démission du ministre de l’Intérieur Rachid Nourgaliev. La mise en scène est plutôt originale, la police les a tout de même arrêtés, comme le montre ce reportage photo et vidéo de DmitriL68.

Avant la grande manifestation du 4 février pour des élections honnêtes, les moscovites montrent aux autorités qu’ils sont toujours prêts à défendre leurs droits et idéaux.

Source photos : Ridus et DmitriL68

Vis ma vie de natsbol

Le photographe Ilya Epichkine a passé un moment avec les natsbols moscovites (membres du Parti national-bolchevique), dans leur QG situé à Medvedkovo. On y voit les murs défraichis, mais décorés d’affiches et prospectus, on y apprend que la pièce la plus importante est la cuisine (car c’est là que se trouve la connexion internet), on voit des activistes préparer des colis nourriture pour leurs amis détenus (tous les aliments doivent se trouver dans des sacs transparents, sans emballage), ... Tout est résumé dans cette photo.

Comme le rappelle Emmanuel Carrère dans sa biographie de Limonov, que je lis avec beaucoup d’intérêt actuellement, les natsbols ne sont ni des skinheads, ni des fascistes, mais des "héros du combat démocratique en Russie" pour Anna Politkovskaïa et des "gens biens" pour Elena Bonner, la veuve du physicien, prix Nobel de la paix, Andreï Sakharov. Je ne suis pas encore arrivée à la partie où Limonov revient en Russie et devient le chef et le héros de ces jeunes prêts à tous pour leurs idéaux (ce que décrit très bien le roman San’kia de Zakhar Prilepine). Mais son enfance en Ukraine, son petite business de fabrique de pantalon, ses débuts poétiques, sa montée dans l’underground moscovite, ses années aux Etats-Unis (j’en suis là pour le moment), ses aventures amoureuses, ..., tout est absolument passionnant ! Je suis bien contente que l’on m’est offert "Journal d’un raté", qui sera sans aucun doute mon prochain livre de chevet.

Source image : Ilya Epichkine

Un 10 décembre à Moscou

Par Aurialie le 10.12.2011 à 21h51

Ce 10 décembre pourrait bien rester dans les annales, la participation à la manifestation contre la falsification des élections parlementaires du week-end dernier a été importante (entre 50.000 et 80.000 personnes rien qu’à Moscou).
Et cette photo de Ridus montre bien l’ampleur de la mobilisation.

Les articles ne manquent pas sur cette journée d’action, j’ai donc juste fait une sélection de photos : la 1e est issue du compilation de pancartes par Ir-ingr, la 2e est une photo publiée sur le twitter de @Anetta1984.

D’autres photo-reportages sont visibles ici, , ou encore à cette page.

Les uns contre les autres

Par Aurialie le 07.12.2011 à 23h10

Cette photo a été prise par Maxime Novikov, hier soir, place Triumfalnaïa, lors de la 2e journée de manifestations post-électorales. Face-à-face, deux Russies s’opposent : à gauche, un membre des Nachis apporte son soutien au parti victorieux, Russie Unie ; à droite, un membre de l’opposition manifeste contre la falsification des élections.

Le photographe-bloggeur Varlomov était également sur place pour faire un reportage qu’il a intitulé, très intelligemment, " ???? ?????? ?????" (les nôtres contre les NACHIs).

Depuis le 4 décembre, les opposants manifestent et la police les arrête. Même Gorbatchev réclame de nouvelles élections, il n’en faut pas plus pour que les médias commencent à parler de printemps russe en plein hiver (après le printemps arabe). Un grand appel à manifester le 10 décembre pour des élections honnêtes a été lancé, à 21h (heure française) il y avait déjà 20.000 "inscrits" sur Facebook.

Source image : Igor Niova

Le 4 décembre : voter ? pas voter ?

Par Aurialie le 30.11.2011 à 21h32

Ce week-end, les Russes sont appelés aux urnes pour élire leurs députés. Sans grande surprise, le parti au pouvoir, Russie Unie, va rafler la majorité des sièges.
Ce qui n’empêche pas l’opposition de faire preuve de créativité, comme le montre ces 2 images.

La première vise Russie Unie, en reprenant une célèbre affiche contre l’alcoolisme et en changeant bien sûr le slogan par "Non, reste à la maison, nous [les] remplirons nous-mêmes" ("les" étant les urnes).

La 2e, collage collé sur un mur de Saint-Pétersbourg, est un appel à manifester : "Choisis la liberté, le 4 décembre à 18h, Gostiny Dvor".

A voir : d’autres affiches sur le blog de Marat Gimranov

A lire : le prochain Courrier International aura pour titre "Back to USSR".

Source image : Marat Gimranov et Zoa-Art

Les visages du Triomphe

Par Aurialie le 04.11.2011 à 00h06

Le photographe Ilya Epichkine a commencé une série de photos intitulée " ???? ????????????" - "Les visages de la place Trioumfalnaïa", sur laquelle se déroulent de nombreuses manifestations de l’opposition au pouvoir. Quatre portraits composent pour le moment cette série (de haut en bas) :
- Nikolaï Avdiouchenkov, responsable de l’organisation moscovite du parti l’Autre Russie, participant à l’action "Les élections sans opposition sont un crime" et membre de Stratégie 31
- Sergueï Tichine, activiste de l’Autre Russie ; pour lui "la place Trioufalnaïa est un symbole de liberté, une liberté pour laquelle il est nécessaire de se battre..."
- Simon Verdïane, activiste de l’Autre Russie ; pour lui la place Trioufalnaïa est "la victoire de la vérité sur toute cette merde".

La dernière photo, en noir et blanc, représente Matveï Krylov (?????? ??????), aussi connu sous le surnom de Skif Bratok (???? ??????), de son vrai nom Dmitri Poutenikhine. Membre actif de l’Autre Russie, il a été arrêté et placé en détention hier jusqu’au 30 décembre 2011, pour "atteinte à la vie d’un représentant du pouvoir". Il a jeté de l’eau sur Alekseï Smirnov, procureur de l’affaire des désordres de la place du Manège du 11 décembre 2010, pendant une conférence de presse sur le verdict du procès. Les 5 prévenus ont écopé de 3 à 6 ans de prison. Skif, quant à lui, risque jusqu’à 2 ans de prison.

Source photo : Ilya Epichkine

Vraiment vraiment gratuit

Par Aurialie le 28.09.2011 à 00h01

La semaine dernière se tenait à Moscou le Marathon ????? ??? (Fais-le toi même), dont la thématique principale était le développement des pistes cyclables et des moyens de transport alternatifs à Moscou et en Russie. Profitant de l’évènement, des militants écologistes ont organisé des "really free markets" : des marchés temporaires basés sur une économie du don, des vides-greniers où tout est gratuit, dans le but de déshabituer les gens à une consommation irréfléchie, de contrer le capitalisme d’une façon non-réactionnaire.

Dimanche dernier, c’est dans quatre lieux différents que les moscovites pouvaient donner et prendre des objets : le parc Bitsevski, le parc Pokrovskoïe-Strechnevo, la réserve naturelle des Monts des Moineaux et l’espace du centre de design et d’architecture Artplay.


La photo ci-dessous a été prise au centre du design Artplay et il y en a bien d’autres ici.


Et ici, on se trouve au parc Bitsevski, où s’est également déroulé un "samedi communiste" consistant dans le nettoyage d’une parcelle du parc avec collecte séparée des déchets. Au total, 130 kg de verre ont été ramassés, 10 kg de bouteilles plastiques, 1 kg de barquette en aluminium et 40 kg de déchets non triés.

Les photos ne montrent pas si la grand-mère a finalement pris le tee-shirt d’Aria.

Source photo : Ridus.ru

Dix mois sans sa mère

Par Aurialie le 20.09.2011 à 21h23

L’histoire de Taissïa Osipova a déjà été évoquée sur ce blog, ici pour évoquer des protestations contre son emprisonnement et à l’occasion de la 2e séance photo du projet "Enfants de prisonniers politiques dans la Russie contemporaine" de Maxime Gromov et Vladimir Teleguine. Lors de cette session, les artistes du groupe Voïna, Natalia Sokol, Oleg Vorotnikov et Leonid Nikolaev, posaient à côté de la fille de Taïssa Osipova, Katrina.

La 3e séance photo est également en l’honneur de Katrina, qui pose ici aux côtés du chanteur Iouri Chevchtchouk, lui-même déjà photographié précédemment avec la fille d’Alexeï Sokolov.

Taïssa Osipova est toujours emprisonnée à ce jour, pour une affaire estimée par beaucoup comme montée de toute pièce. L’union des prisonniers fait un point complet sur son dossier. Espérons que cette charmante petite fille retrouve vite sa maman.

Source photo : Vladimir Teleguine

Russie34
Russie18
Russie44
Russie07
Russie41
Russie28
Russie21
Russie22
Russie40
Russie10
Russie45
Russie06