Tous les articles sur le mot clé : politique

Retour en dessins

Par Aurialie le 19.08.2012 à 12h42


Traduction :
- Pourquoi tu es en prison ?
- J’ai déssiné une BD dans laquelle je traitais le président de débile
- Et tu as été condamné pour quoi ? Hooliganisme ? Extrémisme ?
- Divulgation de secret d’État

Dessin trouvé sur le compte twitter du musicien Vasily Goncharov @VS_Oblomov


Traduction :
- Il faut des mesures sévères ! Il faut des punitions ! Il faut des bourreaux ! Appelez les bourreaux !
- Noooooooooon

Vous aurez reconnu Sergueï Elkine, très inspiré par l’affaire des Pussy Riot.

Les élections ne sont pas finies

Par Aurialie le 10.04.2012 à 23h01

Quand j’ai vu le titre d’un article annonçant que le photographe Ilya Varlamov pourrait devenir le futur maire d’Omsk, j’ai d’abord cru à une blague, je n’ai pas lu l’article d’ailleurs. Mais cette nouvelle est bien sérieuse, le célèbre bloggeur a proposé sa candidature à la primaire du mouvement " ??????????? ???" ("Maire citoyen"), qui souhaite présenter un candidat unique de l’opposition aux élections municipales, qui se dérouleront le 17 juin prochain. Dans une interview au magazine Slon, il explique qu’il va dévoiler son programme prochainement, qu’il ne pense pas utiliser d’importants moyens pour financer sa campagne, que ses trois premières réformes concerneraient les transports en commun, l’aménagement du territoire pour les personnes handicapées et la circulation automobile, et enfin qu’il ne disperserait pas les manifestations de l’opposition.

Dans d’autres villes russes, les élections municipales font également parler d’elles. A Astrakhan, par exemple, le candidat de Russie Juste Oleg Cheïne, est en grève de la faim, avec 18 autres personnes, depuis le 16 mars 2012, pour protester contre les fraudes de l’élection qui a vu la victoire de Mikhaïl Stoliarov (Russie Unie), avec 60% des voix. Un journaliste d’Echo Moskvy, Anton Orekh, explique que les fraudes sont incontestables : par exemple, dans les bureaux de vote où le comptage des voix se faisait automatiquement Oleg Cheïne était déclaré vainqueur, par contre dans les bureaux de vote à comptage manuel, c’était Mikhaïl Stoliarov. Il espère que la Douma va réagir à ces violations. Une manifestation pour des élections justes est prévue le 14 avril à Astralhan et Sergueï Oudaltsov, leader du Front de Gauche, a déclaré aujourd’hui être prêt à se mettre également en grève de la faim en soutien aux grévistes. Quant à l’ancien ministre des Finances, Alexeï Koudrine, il soutient les hommes politiques qui sont allés à Astrakhan épauler les grévistes.

Autre ville, autre situation : A Iaroslavl, de nombreux internautes ont salué la large victoire du candidat sans étiquette, Evgueni Ourlachov, contre le candidat du parti Russie Unie, Yakov Yakouchev (69.65% des voix contre 27.78%), début avril. Deux semaines auparavant, c’est à Togliatti, que le candidat "sans parti", Sergueï Andreev, a été élu maire. Thomas Gras écrit dans Le courrier de Russie, que "pour ce qui est des conséquences d’une telle victoire, il est fort possible qu’un tel scénario se répète lors de prochaines élections. (...) Les politologues, quant à eux, attendent de voir les résultats des élections municipales à Omsk et Krasnoïarsk avant de tirer des conclusions hâtives." Alors, attendons !

Le bilan de M. Promesse

Par Aurialie le 01.03.2012 à 00h42

Nous connaissons enfin le vainqueur du concours d’affiches, organisé par Alexeï Navalny. Cette affiche, imaginée par Digitaldog, donne quelques chiffres du bilan de Vladimir Poutine, renommé pour l’occasion M. Obechtchalkine (?????????), que l’on pourrait traduire par M. Promesse (????????? est composé du verbe " ???????" promettre).

- Le coût du logement a été multiplié par 9 (de 800%)
- Le nombre des fonctionnaires a été multiplié par 1,5 (à 500.000 personnes)
- Les tarifs des services et infrastructures locatives ( ???) ont été multipliés par 16 (de 1.500%)
- Le volume de la corruption a augmenté de 300 milliards de dollars par an
- La population perd 500.000 habitants par an
- Le nombre d’oligarches a été multiplié par 12,5 (il est passé de 8 à 101)
Et le slogan final : "Ne nous arrêtons pas aux choses acquises".

Personnellement, je préfère l’affiche classée 2e, que j’avais déjà publiée il y a un mois. J’espère que digitaldog, qui va recevoir 35.000€, est sûr de ces chiffres, sinon, ça tombe un peu à l’eau.

Les hamsters, l'ours et le bourdon

Par Aurialie le 12.02.2012 à 02h39

Cette banderole faisant la publicité du site rosvybory.org (chargé d’enregistrer les candidatures des observateurs de l’élection présidentielle, voir article d’hier) recouvrait le bas de la scène de la manifestation pour des élections honnêtes du 4 février à Moscou. Les hamsters, qui sont sur cette banderole, et pris en affection par l’opposition, ont donné des idées aux supporters de Vladimir Poutine, qui se moquent des "hamsters de réseau” passant tout leur temps à blogguer.

Ainsi sur cette photo, extraite d’une vidéo pro-Poutine, trois hamsters de la place Bolotnaïa espèrent arrêter un ours échappé en pleine ville et effrayant la population, avec quelques slogans (notamment "nous sommes pour des élections honnêtes"). Le sens est plutôt clair, il ne me reste donc plus qu’à saluer les 3 courageux hamsters face à cet animal bien vivant (et sûrement bien dressé), apparaissant telle une illustration du principe (inventé) du bourdon...

Sources images : Zyalt et The Moscow Times

No entry

Par Aurialie le 24.01.2012 à 00h01

A l’entrée du très sélect Club des Présidents, Vladimir Tchourov veille à ne pas laisser passer les intrus et autre resquilleur : aujourd’hui, c’est Grigori Iavlinski, leader du parti Iabloko, qui est refoulé.

De trop nombreuses signatures de soutien à sa candidature ne seraient pas conformes, remettant en cause sa participation à l’élection présidentielle. Les signatures du milliardaire Mikhaïl Prokhorov seraient par contre conformes, il va pouvoir afficher son portrait partout en Russie.

Source dessin : Sergueï - ellustrator - Elkine

"Miroir, mon beau miroir..."

Par Aurialie le 09.01.2012 à 20h09


Dans ce dessin de Sergueï Elkine, Poutine demande à son miroir : "Miroir, mon beau miroir (cette phrase, Poutine ne l’a dit pas, mais perso, je trouve que c’est mieux avec), qui est sur la terre le plus fort, le plus beau et le plus intelligent ?" Et comme la méchante reine de Blanche-Neige, il est bien déçu par la réponse du miroir, qui lui montre... Alexeï Navalny, que je n’ai plus besoin de présenter.

L’élection présidentielle russe de 2012 va être un peu plus intéressante que celles des années passées, enfin, j’espère...

Medvedev, l'homme de demain ?

Par Aurialie le 22.12.2011 à 18h56

Le président Medvedev s’est exprimé aujourd’hui devant les parlementaires nouvellement (ré)élus et a notamment promis une grande réforme assouplissant le système politique : retour à l’élection directe des gouverneurs de région, assouplissement des règles d’enregistrement des partis politiques, abaissement du nombre de signatures d’électeurs à présenter pour enregistrer une candidature à la présidentielle, ... Mais ces annonces ne semblent pas avoir convaincu tout le monde, comme le montre ce dessin d’un super héros russe - ZavtraMan (littéralement "DemainMan")

Son slogan : "Tout sera fait, mais demain". En France, nous avons SuperMenteur, en Russie, ils ont SuperDemain (ou DemainMan)... à chacun son super héros !

Source image : Oleg Kozyrev

Les uns contre les autres

Par Aurialie le 07.12.2011 à 23h10

Cette photo a été prise par Maxime Novikov, hier soir, place Triumfalnaïa, lors de la 2e journée de manifestations post-électorales. Face-à-face, deux Russies s’opposent : à gauche, un membre des Nachis apporte son soutien au parti victorieux, Russie Unie ; à droite, un membre de l’opposition manifeste contre la falsification des élections.

Le photographe-bloggeur Varlomov était également sur place pour faire un reportage qu’il a intitulé, très intelligemment, " ???? ?????? ?????" (les nôtres contre les NACHIs).

Depuis le 4 décembre, les opposants manifestent et la police les arrête. Même Gorbatchev réclame de nouvelles élections, il n’en faut pas plus pour que les médias commencent à parler de printemps russe en plein hiver (après le printemps arabe). Un grand appel à manifester le 10 décembre pour des élections honnêtes a été lancé, à 21h (heure française) il y avait déjà 20.000 "inscrits" sur Facebook.

Source image : Igor Niova

Secrets de scrutin

Par Aurialie le 05.12.2011 à 23h14

Sergueï Elkine dévoile aujourd’hui le secret des résultats des différents partis aux élections d’hier, qui a vu la victoire du parti de Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev, Russie Unie, mais avec une baisse du nombre de sièges au final (une analyse des résultats est notamment lisible ici).

Alors le succès :
- de Russie Unie, c’est le botox,
- du Parti Communiste - les momies (Lénine et compagnie),
- de Russie Juste - " ??????" (qu’on peut notamment traduire par "ce qui est gratuit, à l’oeil"),
- du LDPR - " ???", non pas de la graisse, mais l’indétrônable et trollesque Jirinovski,
- et enfin, il y a Iabloko, "la pomme", qui n’a recolté que 3,3% des suffrages, ce que l’on ne peut appeler un succès (mais le parti libéral a fait un bien meilleur score dans les pays occidentaux).

Et en complément, à voir (quand le site n’est pas planté du fait des attaques DDoS), la carte des violations des élections 2011, relevées par l’association Golos et la rédaction de Gazeta.ru et les manifestations post-électorales pour dénoncer des élections falsifiées (d’autres photos ici).

Le 4 décembre : voter ? pas voter ?

Par Aurialie le 30.11.2011 à 21h32

Ce week-end, les Russes sont appelés aux urnes pour élire leurs députés. Sans grande surprise, le parti au pouvoir, Russie Unie, va rafler la majorité des sièges.
Ce qui n’empêche pas l’opposition de faire preuve de créativité, comme le montre ces 2 images.

La première vise Russie Unie, en reprenant une célèbre affiche contre l’alcoolisme et en changeant bien sûr le slogan par "Non, reste à la maison, nous [les] remplirons nous-mêmes" ("les" étant les urnes).

La 2e, collage collé sur un mur de Saint-Pétersbourg, est un appel à manifester : "Choisis la liberté, le 4 décembre à 18h, Gostiny Dvor".

A voir : d’autres affiches sur le blog de Marat Gimranov

A lire : le prochain Courrier International aura pour titre "Back to USSR".

Source image : Marat Gimranov et Zoa-Art

Partie d'échecs à un joueur

Par Aurialie le 14.11.2011 à 23h36

Le 4 décembre prochain se tiendront les élections législatives en Russie. Pour l’opposition, le résultat est malheureusement connu d’avance, cette date ne représentant que "la finale de la partie jouée par les marionnettistes du Kremlin".

La vidéo, créée par F1TV, "le studio de l’action directe", se termine par cette phrase : "Quand on a enlevé le choix aux citoyens, ils ne leur restent plus que la rue pour faire valoir leurs droits."

"Avec eux" ou "avec nous"

Par Aurialie le 08.11.2011 à 00h43

Soyez bien concentré avant de lancer la vidéo ci-dessous, véritable concentré d’images, d’animations et de messages déclinant le mot d’argot  ???, avec seulement une petite respiration de la seconde 43 à 45. Egor Zghun (déjà à l’origine de la Stalin Song), aidé de @Kermlinrussia pour les textes, est l’auteur de cette vidéo, intitulée ???????? ??????, que je traduirais pas "Put* de Russie" (dans le sens positif du terme), et ayant pour slogan : " ??????? ? ???????? ??????, ??? ?????????? ? ??????" ou de façon beaucoup plus polie, " ??????? ? ????? ??????? ?????? ??? ?????????? ? ???????? ?????????????????", soit "Adhère à une Russie très bien ou reste dans une [Russie] plutôt repoussante".

Bref, d’un côté, vous avez tous les aspects négatifs de la Russie au pouvoir (pour l’opposition) : Russie Unie, Poutine, Medvedev, le centre d’innovation Skolkovo, Sotchi 2014, le cinéaste Mikhaïlkov, Gazprom, la chaîne Rossia, l’homme politique Vladislav Sourkov, un des responsables des Nachi Vassili Iakemenko, le médecin sanitaire en chef de Russie Guennadi Onichtchenko ou encore Kadyrov. De l’autre côté – du "bon côté" – on trouve le photographe Varlamov, le chanteur de DDT Iouri Chevtchouk, l’avocat et bloggeur Alekseï Navalny, Anton Nossik, Kermlin, le journaliste Oleg Kachine, l’homme politique Sergueï Stepachine et le designer Lebedev.

Et pour que la vidéo devienne populaire, le hashtag # ?????????????? a été créé. A cette heure, il n’est pas encore un trending topic sur Twitter, mais le temps que j’écrive ces quelques lignes, il y a eu près de 20.000 visualisations supplémentaires (allant d’environ 27.000 à 48.500 vues).

Démocratie Potemkine ?

Par Aurialie le 05.11.2011 à 02h22

Le crowdsourcing peut-il aider les citoyens russes à s’impliquer davantage dans la politique de leur pays ? C’est en tout cas ce que semble vouloir le gouvernement russe en mettant en place une plateforme de contribution participative dans l’élaboration des propositions de loi, WikiVote. Le site, pour le moment, de présente que le fonctionnement du projet : un projet de loi est posté sur le site, les utilisateurs sont alors invités à modifier chaque paragraphe, à voter pour les suggestions proposées ou à débattre les points les plus pointus. Un système de notation donne plus de poids aux utilisateurs sérieux ; des experts sont également invités à participer. Un article de The Economist précise qu’un test à grande échelle a eu lieu plus tôt cette année sur un projet de loi sur la pêche amateur. A la demande du gouvernement, Wikivote a posté le projet de loi, qui a connu deux réécritures avec plus de 1000 propositions de modifications.

The Economist pointe également les problèmes posés par une législation crowdsourcée : "Le plus difficile n’est pas l’appropriation de la technologie (un simple forum de discussion en ligne est suffisant), mais la création d’un processus équitable et transparent qui assure aux gens que leurs voix ont été entendues."
Un autre problème est qu’une consultation publique "prend beaucoup de temps et d’argent" et rassemble difficilement l’intérêt du grand public, qui souvent ne sait pas écrire des lois, ce qui laisse la place aux lobbyistes professionnels. Enfin, les sites web gouvernementaux de ce type sont souvent maladroits, avec des interfaces peu ergonomiques. C’est pourquoi Radio Free Europe dans un article du 3 novembre se demande si le crowdsourcing en politique - participation sans représentation véritable - ne serait pas en fait une "démocratie Potemkine" ou, selon l’expression de Rebecca MacKinnon en parlant de la Chine, un "autoritarisme en réseau". Une bonne raison d’être septique sur les intentions du gouvernement russe, selon ce même article, est le lancement par Russie Unie d’un site où les gens peuvent se plaindre et signaler des violations pendant les élections. Cependant, l’utilisation du site ne serait pas du tout évidente et ne serait donc qu’un moyen de légitimer le parti au pouvoir.

Radio Free Europe termine son article ainsi : "même si l’aspect participatif de l’initiative était pur, il est souillé par le contexte parlementaire en Russie" : "contrôle serré des médias", "usage abusif des ressources de l’Etat", "terrain de jeu électoral biaisé résultant d’une Douma remplies de députés de Russie Unie et d’une opposition douce et paralysée". "Une initiative en ligne comme Wikivote est donc susceptible de n’être qu’une attraction". D’autant plus que de telles initiatives en Europe n’ont pas vraiment rencontré le succès : mobilisation marginale et vices de forme pour la révision constitutionnelle en Islande, résultats médiocres du site gouvernemental estonien sur les factures, …

Pour autant, le crowdsourcing n’intéresse pas que les hommes politiques en Russie. Pour son 170e anniversaire, la banque Sberbank a lancé une grande consultation collective sur 3 sujets : Sberbank – 21 – futur (quel Sberbank en 2021 ?), Russie – 21 – progrès (quel futur pour la Russie ? Comment en faire le meilleur pays du monde ?) et Innovation – 21 – Crowdsourcing (comment les technologies de crowdsourcing peut aider au développement de nouveaux projets). Une conférence de restitution est prévue le 12 novembre, il sera intéressant de voir les résultats de cette consultation en Russie.

65% sinon rien

Par Aurialie le 13.10.2011 à 23h04

Selon le quotidien Vedomosti, le Kremlin aurait ordonné aux administrations régionales de faire en sorte que le parti Russie unie de Vladimir Poutine fasse au moins 65% aux élections législatives de décembre prochain, soit légèrement plus qu’il y a quatre ans. Le parti Russie unie a démenti cette information, mais Sergueï Elkine en a fait un très bon dessin (comme toujours), avec un Dmitri Medvedev "creusant sa tombe", avec le sourire, pour laisser sa place de Président à Vladimir Poutine.

Poutine dit à Medvedev : "Comme ça, ça sera bien"

Source image : Sergueï Elkine

Botox-président

Par Aurialie le 04.10.2011 à 23h00

Comment résister à cette image de Sergueï Elkine concernant les rumeurs d’injection de Botox du Premier ministre, Vladimir Poutine ? Même Voici en parle !

Poutine : Eh Monsieur, je voudrais encore un Botox !
Le serveur : Vous en avez eu assez !

Je traduis également cette blague, trouvée dans les commentaires - ????? ??????? ? ???? ?????? ??????? ?????? : " ?????????, ???- ?????????, ??????- ?????????" : il circule une blague sur les 3 étapes de la carrière de Poutine : "président, ex-président, Botox-président".

Mais trêve de plaisanterie : près de 20 personnes ont été arrêtées aujourd’hui sur la place Triumfalnaïa pour une manifestation non-autorisée ayant pour slogan principal " ?????? ??? ????????? – ????????????!" "Les élections sans opposition, c’est criminel" (voir le photo-reportage d’Ilya Epichkine). Avec ou sans Botox, certains ne souhaitent pas un 3e mandat du futur-ex-Premier-ministre-mais-de-nouveau-président Vladimir Poutine.

Source image : Sergueï Elkine

Russie29
Russie30
Russie11
Russie13
Russie31
Russie22
Russie19
Russie26
Russie42
Russie36
Russie45
Russie09