Tous les articles sur le mot clé : Saint Pétersbourg

Tout ce que vous verrez au Cyberfest

Par Aurialie le 24.10.2008 à 00h13

Les organisateurs du Cyberfest, l’unique festival international d’art cybernétique de Russie, ont mis en ligne une vidéo montrant quelques installations et performances qui seront présentées au public du 25 au 30 novembre. On pourra notamment voir les nuages gris de Warhol, le bragofon de Mikhael a Crest, la marée de Brose Partington, la clinique des animaux-robots de Zlata Ponirovskaïa, ...

Ce festival se tiendra à Cyland, un média-laboratoire, résidence d’artistes de Saint Pétersbourg. Il vous reste un mois pour obtenir invitation et visa.

Un arbre pour dire "non" au ciment

La préservation de la ville de Saint-Pétersbourg est un sujet qui préoccupe une partie de ses habitants. Le mouvement écologiste la Vague verte (??????? ?????) a mené aujourd’hui une action pour la protection du square au coin des rues Cejzinskaïa et Blagoeva.

La banderole explique bien le principe de l’action : "tu ne peux pas emprisonner un fonctionnaire, plante un arbre" (jeu de mot sur le sens multiple du verbe " ????????"). Parmi les planteurs du jour se trouvaient le leader du groupe SP Babaï, Mikhaïl Novitski, le réalisateur Alexandre Sokourov, l’actrice Alla Osipenko, le compositeur Igor Korneliouk et l’écrivaine Larisa Dmitrieva. Un centre d’affaires doit être construit à la place du parc.

Photos : Sergey Chernov

Apprendre le russe avec Iouri Chevtchouk

Par Aurialie le 10.06.2008 à 23h08

Ce week-end Saint-Pétersbourg accueillait le Forum économique international, endroit où l’on a l’habitude de croiser des hommes d’affaires et plein de personnes en costumes sombres. Hors, au détour d’une table ronde, les participants ont pu entendre Iouri Chevtchouk, leader du groupe rock DDT. Il a voulu attiré leur attention sur certains problèmes russes : la destruction des monuments historiques, l’omniprésence de la culture de masse, l’augmentation du nationalisme et du chauvinisme, l’absence de démocratie, …

Il a très joliment déclaré : "si la Russie souriait, le monde respirerait et vivrait plus légèrement." A la fin, à une personne, qui avait dit en plaisantant qu’il portait préjudice à l’image de Russie, il a répondu : "vous connaissez le vieux mot "ritualisme". Il y en a maintenant beaucoup en Russie. Nous montrons seulement le bon côté de la Russie, mais il faut être plus sincère, plus honnête, et montrer tous les côtés, alors les gens cesseront d’avoir peur."

J’encourage donc tout le monde à écouter son allocution, et en particulier les personnes qui apprennent le russe (qui peuvent même d’essayer de la prendre en dictée), car personnellement je trouve sa prononciation très bonne. Et en plus, certains journaux en ligne ont retranscris en entier son discours. Donc un bon moyen d’améliorer son russe, avec un texte très intéressant !

Zakouskis sonores (3), spécial Skif

Par Aurialie le 27.04.2008 à 02h09

Pour cette 3e session de Zakouskis sonores et le 500e articles de ce blog, j’ai choisi de vous présenter trois groupes présents au Skif, le Serguey Kuryokhin International Festival, qui se termine aujourd’hui. Sergueï Kouriokhine est un artiste expérimental russe (acteur, pianiste, réalisateur, écrivain, musicien jazz) né en 1954 et décédé en 1996 d’une infection rare au cœur. Il semble avoir marqué les esprits, puisque une organisation en son honneur a été créée l’année même de sa mort. Le 1e festival Skif s’est déroulé à New-York en 1997 et depuis 1999 il se déroule à Saint-Pétersbourg. Des éditions ont également été organisées à Berlin et à Amsterdam. Basé sur le projet musical de Kouriokhine, Pop-Mekhanika, le festival présente des artistes expérimentaux du monde entier (Allemagne, France, Grande Bretagne, Italie, Japon, Pologne, …). En avant la musique !

ACTUAL MUSIC QUARTET RSM est un groupe de Smolensk qui propose des compositions très variées, allant du trip hop minimaliste à de longs titres combinant complexité des formes et richesse des textures. Pour eux, leur musique est une "tentative d’éclairer une multitude de conditions mentales : l’horreur et la douleur qui étreignent l’homme quand il se rend compte de sa solitude infinie, le sarcasme nu et l’humour qui aident à obtenir la clarté et la sincérité du savoir."

ILIA BELOROUKOV (???? ?????????) est un jeune saxophoniste (né en 1987) de Saint-Pétersbourg, qui travaille sur de libres improvisations free-jazz, noise et électroacoustique. Influencé par John Zorn et Mats Gustafsson, il expérimente de nouvelles approches des différents types de saxophone (alto, ténor et baryton) et de la flutophone.

 ? ????? ?????? (Je suis en haut a gauche) est un quartet de rock expérimental composé d’Alexei Taroutz, Artem Galkine, Pavel Eremeev et Sergei Ledovski, tous ont fait leurs armes dans d’autres groupes. Leur musique post-rock, progressive hardcore, hypnotico-expérimental est "un moyen de se reconceptualiser à tout moment". La vie éternelle, la peur irrationnelle, les armes pour se défendre dans notre monde de zombie sont les principaux thèmes de leurs chansons.

Plus de groupes à découvrir sur la page myspace du Skif

Réouverture du rock-club de Leningrad

Par Aurialie le 15.04.2008 à 23h23

Des légendes du rock russe ont décidé de redonner vie à un haut lieu de la culture rock soviétique, fermé au début des années 90. L’espace culturel se rétrécissant cruellement, l’historien et journaliste Andreï Bourlaka, les leaders du groupe Televizor, Mikhaïl Borzykin, et de NEP, Sergueï Parachtchouk, le secrétaire du groupe d’initiative, Pavel Pirogan, un membre du groupe Djoungli, Marc Bomsteïn, et le président du rock-club de Leningrad, se sont réunis la semaine dernière pour rouvrir ce dernier.

Créée le 7 mars 1981 à Saint Pétersbourg, cette salle de concert (et structure d’organisation de festival) était l’unique lieu à l’époque où l’on pouvait jouer du rock, très souvent engagé (de nombreux groupes y faire leurs armes – Kino, Akvarium, DDT, Alisa, ...) Ses activités étaient donc étroitement surveillées par le KGB, qui y disposait de places spéciales, … tout comme les représentants du Parti communiste et les membres du Komsomol.

Aujourd’hui, les fondateurs de ce club veulent en faire un lieu artistique pour les jeunes talents, organiser des concerts en Russie et à l’étranger, former une base d’informations et d’archives... loin du formatage de la Star Academy, dans la pure tradition du rock pétersbourgeois. Rock’n’roll is not dead !

Russie20
Russie24
Russie05
Russie42
Russie22
Russie17
Russie18
Russie29
Russie34
Russie13
Russie03
Russie01