Tous les articles sur le mot clé : concours

Le quart d'heure de célébrité de Navalny ?

Par Aurialie le 19.04.2012 à 18h47

Le Time a dévoilé aujourd’hui sa liste des 100 personnes les plus influentes dans le monde, celles "qui nous inspirent, nous amusent, nous lancent des défis et changent notre monde". La liste est vraiment éclectique, on y trouve, par exemple, le président Obama, les Anonymous, la chanteuse Rihanna, le joueur de basket Jeremy Lin, la (seule) Française Christine Lagarde, actuelle présidente du FMI, et un Russe, le blogueur et opposant Alexeï Navalny, connu notamment pour le site RosPil.

Sergueï Elkine a choisi ce thème pour son dessin du jour, en écrivant sous le portrait de Navalny "un héros pas de notre Time", parodiant le titre du roman de Lermontov "Un héros de notre temps".

Une journaliste de Ria Novosti, Larisa Saenko, rappelle dans un article que les "icônes" d’un jour ne sont parfois que des étoiles filantes, elle prend l’exemple du président ukrainien Viktor Iouchtchenko, qui n’a reçu que 5,45% des voix lors de l’élection présidentielle suivant son 1e mandat.

Quant à Navalny, il prend cela avec humour, créant lui-même des parodies de la photo illustrant son portrait dans le Time.

Alors, se rappellera-t-on qui était Navalny dans 5 ans ? Peut être ou pas, en tout cas, ça ne sera certainement pas sur ce blog qu’on le saura, car encore 5 ans de "blogging", ça me semble beaucoup ;-)

Source image : Sergueï Elkine

Rospil, un coup de scie dans la corruption

Par Aurialie le 13.04.2011 à 00h36

Il y a quelques semaines déjà que j’entends parler du site Rospil et de son fondateur, Alexeï Navalny, évoqué brièvement dans cet article, sans beaucoup creuser. Mais voilà, ce site a remporté aujourd’hui le prix du Meilleur emploi de la technologie pour le bien de la communauté lors du concours international des blogs organisé par la Deutsche Welle.

Rospil est un site communautaire ayant pour objectif de lutter contre la corruption des fonctionnaires russes, utilisant les appels d’offres pour leur enrichissement personnel. Pour cela, les internautes doivent signaler les appels d’offres qui leur semblent suspects (montant très important, délai court, …), des avocats et des experts tentent alors de révéler les irrégularités et contactent les autorités judiciaires pour les dénoncer. Plusieurs appels à projets ont été ainsi annulés grâce à ce travail d’expertise et près de 337 millions de roubles économisés. Par exemple, l’appel d’offre de 5,4 millions de roubles (environ 132.000€) pour le nouveau site web du Théâtre Bolshoï a finalement été annulé, tout comme l’appel d’offre de 50 millions de roubles (plus de 1.228.000€) pour le système d’information de surveillance du ministère de l’Agriculture.

Alexeï Navalny, avocat de formation à l’initiative de ce projet, a fait appel aux dons pour pouvoir le mener à bien et a ainsi pu réunir plus de 6 millions de roubles pour rémunérer les avocats. Mais Alexeï Navalny ne s’est pas fait que des amis, et son blog est donc très souvent victime d’attaques DDoS. Il pourrait certainement donner des conseils pour la mise en place d’un tel site en France, car combien de fois a-t-on entendu que tel appel d’offre a été remporté par les amis de tel responsable politique ?

Le concours Innovation 2010 est bien audacieux

Par Aurialie le 07.04.2011 à 23h42

Eh bien voilà, c’est fait, le Centre national d’art contemporain de Moscou (CNAC) a osé décerner le prix ????????? (Innovation) dans la catégorie "Art visuel" au collectif d’artistes anticonformistes Voïna pour sa performance " ???? ? ????? ? ???" ("Le pénis prisonnier du FSB"). Quelques jours avant ce choix, le CNAC avait eu besoin de préciser que ce concours n’était pas un concours "d’Etat", contrairement à ce qu’écrivaient certains médias, laissant comprendre qu’il était libre de choisir les lauréats des différentes catégories.

En effet, la victoire de Voïna ne doit pas faire oublier les autres prix, et notamment, celui du meilleur projet régional qui est revenu à Artiom Loskoutov pour la " ??????????-2010" (Monstratsia), un défilé artistique bon enfant qui se déroule le 1er mai à Novosibirsk depuis 2004 (et dans d’autres villes russes depuis 2010).

Pour mémoire, Artiom Loskoutov avait été arrêté en mai 2009, non sans bruit et indignation, pour détention de marijuana et activité politique extrémiste, mais finalement libéré quelques jours plus tard.

Deux artistes se sont partagés le prix "Nouvelle génération" : Anna Jeloud pour son installation " ??????????? ???????" ("Suite de la visite") et Arseni Jiliaev pour son exposition " ???????? ??????" ("l’égoïsme raisonnable"). Ils se sont sûrement partagés les 100.000 roubles (2.475€) qui accompagnaient ce prix. Le collectif Voina, quant à lui, va recevoir 400.000 roubles (9.901€) et Artiom Loskoutov, 200.000 roubles (4.950€).

Enfin, le "Projet de curateur" (et 250.000 roubles/6.161€) a été attribué à Iouri Avvakoumov pour son installation " ???? ???????? ??????" ("Journée portes ouvertes"), et le prix "Théorie. Critique. Histoire de l’Art" (+250.000 roubles) a été décerné à Antonio Djeouza pour son histoire de l’art-vidéo russe.

Félicitations aux artistes ! Certains vous pouvoir payer les frais de leurs avocats...

Sources : Ria Novosti et Gazeta.ru

Les mascottes des JO de Sotchi n'ont pas la cote

Par Aurialie le 01.03.2011 à 00h01

Les 3 mascottes des prochains Jeux Olympiques d’hiver, qui auront lieu en 2014 à Sotchi, ont été choisies ce week-end, à l’issue d’un vote de près d’un million de personnes. Parmi une dizaine de propositions, les heureux élus sont un ours polaire, un lapin et un léopard des neiges.

Un ours polaire… comme en 1980Victor Chijikov, son créateur, s’estime odieusement copié : "C’est le mien, à l’identique : les yeux, le nez, la bouche, le sourire, tout est pareil. Je n’aime pas lorsque l’on vole, l’auteur le vit toujours très mal."

Un ours polaire… comme le symbole de Russie unie, le parti au pouvoir… l’opposition politique est forcément contre ce choix à quelques mois des élections législatives de décembre 2011.

Mais l’ours n’est pas le seul à faire l’objet de polémiques : le léopard est également dans la ligne de mire des internautes. Et pour cause, quelques heures avant la fin du vote, Vladimir Poutine a donné sa préférence à cet animal, car il est "puissant, rapide et beau".

Quant à la mascotte qui avait la préférence des internautes, Ded Moroz, le père Noël russe, elle a été retirée du concours avant la fin du vote pour un problème de droits d’auteur.

Bref, devant toutes ces polémiques, Dmitri Medvedev a admis que le choix des mascottes avait été "injuste" et a concédé la différence considérable entre les résultats du vote sur l’internet et ceux annoncés à la télévision.

On ne sait pas pour le moment s’il y aura un nouveau vote.

Image : parodie des mascottes via sashanilov.com

L'audace du concours Innovation 2010

Par Aurialie le 14.02.2011 à 00h05

Alors que deux membres du collectif Voina Oleg Vorotnikov et Léonid Nikolaev sont emprisonnés depuis le 15 novembre, le Centre national d’art contemporain de Moscou a décidé de mettre leur performance " ???? ? ????? ? ???" ("Le pénis prisonnier du FSB") dans la liste des nominés de la catégorie "Art visuel" du concours Innovation 2010, créé conjointement avec le Ministère de la Culture russe.

Cette performance, qui s’est tenue lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg du 1e juin 2010, avait pour but de protester contre les pouvoirs sans contrôle du FSB. Ce n’est pas cette action qui a conduit en prison 2 membres du collectif Voina, mais le renversement d’une voiture de police.

Les autres nominés ont fait moins parler d’eux, il est d’ailleurs difficile de trouver des vidéos de leur performance. Ils sont au nombre de quatre :
* Irina Korina, pour son installation " ????????????? ???????" ("le Processus représentatif")
* Andreï Monastyrski, pour son installation " ??????? ??" ("Corridor KD")
* le collectif ???? ????? ?????? (littéralement "Où courent les chiens" composé de Natalia Grekhova, Vladislav Boulatov, Olga Inozemtseva et Alekseï Korzoukhin) pour leur installation " ???? 2/ ???/ ???????/ ???????" ("Champs 2/Compère/Karagez/Solaris")
* le collectif  ????? ??? (littéralement "Soupe bleue" composé d’Alekseï Dobrov, Daniiil Lebedev, Alexandre Lobanov, Valery Patkonen) pour l’installation vidéo " ??? ????????" ("Sans nom")

Résultats des votes, de cette catégorie et des autres ("Projet de curateur", "Théorie. Critique. Histoire de l’Art", "Projet régional" et "Nouvelle génération") en avril.

Source photo : trenirofki

Boire ou conduire (2)

Par Aurialie le 20.12.2009 à 01h36

Du 11 au 16 décembre, les visiteurs de la galerie Vinzavod pouvaient voir l’exposition "What’s stopping you ?". Les thèmes : la consommation de bière par les jeunes, la vente de bière aux jeunes et la consommation de bière au volant. A l’origine de cette exposition, il y a la mise en place d’un concours de création de publicité sociale sur ces sujets, sous le parrainage du plus célèbre web-designer russe Artemiy Lebedev. Il a notamment organisé une master-class mi-novembre pour favoriser la création d’affiches et slogans. Sur 500 travaux présentés, 16 ont été retenus pour l’exposition (et seront ensuite affichés dans les rues de Moscou), j’en ai choisi moi-même 4.


Les 2 premières sont graphiques, je n’ai pas grand chose à dire.


Sur ces 2 autres, il est écrit sous le grand rectangle noir "Conscience des gens qui vendent de la bière aux adolescents" et sur l’affiche de droite "Chemin dangereux".

Vous vous demandez peut-être pourquoi ils s’attaquent ainsi à la bière et non pas à la vodka, au gin et autres alcools forts ? La réponse est à la fois simple et étrange : ce concours est organisé par un vendeur de bière néerlandais, qui souhaite "attirer l’attention sur un sujet que les autres marques de bière préfèrent ne pas évoquer" (l’alcoolisme des jeunes). Et par la même occasion, il peut se faire un peu de pub.

Le net russe aura bientôt son héros

Par Aurialie le 22.11.2009 à 02h49

Les stars du net, celles que des millions d’internautes ont vues et parfois parodiées, sont pour la plupart originaires des États-unis. Le groupe Weezer en avait invité quelques unes dans leur clip Pork and Beans : Chris Crocker (leave britney aloooone), Tay Zonday (chocolate rain), Gary Brolsma et sa numa numa dance, l’expérience Mentos + Coca, Matt McAllister et ses 155 tee-shirts, … La partie russe du net a décidé d’élire ses propres stars dans le cadre du concours  ????? ??????, le héros du net russe. Les internautes et des experts triés sur le volée vont avoir la lourde tache de le trouver.

A ce jour, les cinq premières places du podium sont occupées par :

  1. Ilya Maddison ( ???? ????????), créateur de clips humoristiques utilisant des extraits de jeux et de films
  2. le chat de Pallas ( ??? ?????), un gros chat sauvage d’Asie centrale utilisé dans moult photomontages humoristiques
  3. Slavik l’incontournable ( ?????? ???????????), de son vrai nom Ivan Rogonov, devenu célèbre grâce à une vidéo où il hésite à se lancer dans le vide accroché à une corde. Ses phrases " ?? ? ????  ????? ???????????, ????? ?????, ??? ???????" (Je suis votre rouleur spatial, comme Gagarine), " ????????, ????????, ????????... ???. ??????????" (que je ne saurais pas vraiment traduire) font maintenant partie de l’encyclopédie des mèmes russes.
  4. Anatoli Vasserman ( ???????? ?????????), journaliste, consultant politique, ayant gagné de nombreux jeux télévisés, et autour duquel ont été imaginées de nombreuses blagues sur sa barbe, son gilet de 7kg, sa grande intelligente, … du même genre que les Chuck Norris facts. Contrairement à Chuck Norris, Basserman n’est pas vexé par cet humour.
  5. Guf, un rappeur russe

Parmi les prétendants au titre de Héros du net russe que j’ai déjà évoqués ici, on trouve Oleg Kozyrev, auteur des Roulitiki et d’une parodie de Chris Crocker sur Poutine, le dessin Medved et … Dmitri Medvedev, qui a un blog et un videoblog. Mais il y a également la version russe du Tourist guy, remplacé par l’homme en survêtement blanc photographié lors d’un mariage ; Tioma Lebedev, célèbre designer russe ; Nikita Litvinkov, élève racontant ce qu’il a mangé au déjeuner à l’école ; Valentin Strykalo qui a posté une vidéo très émouvante dans laquelle il s’adresse à Dima Bilan ; ou encore Karina, victime de Vkontakte (facebook russe) après avoir posté une vidéo dans laquelle elle faisait un portrait élogieux d’elle-même dans le but d’avoir plus d’amis. La parodie d’Aliocha est encore plus drôle.

Le moyen le plus sûr pour être une star du net est souvent d’être bien ridicule ou beaucoup ridiculisé. Dans 7 jours on saura qui aura été choisi Héros du net russe.

A vos bombes, craies, pinceaux !

Par Aurialie le 03.06.2009 à 23h06

Si vous vous sentez l’âme d’un artiste graffeur contestataire, vous pouvez participer au concours du blog "Stop Poutine !", exigeant le départ du premier ministre russe. La seule condition de ce concours : la création graphique doit exister à la fois sur une forme virtuelle mais surtout dans le monde réel. Vous devez envoyer une photo de votre œuvre en indiquant sa situation géographique à l’adresse suivante : putler.kaput[@]gmail.com, ou bien la poster dans les commentaires du post annonçant le concours.

Les résultats seront connus le jour du départ de Poutine (humour) ou au plus tard le 30 décembre 2009. Le vainqueur, celui dont la création aura le plus de votes, recevra 25.000 roubles, les suivants entre 10.000 et 1.000 roubles. Les organisateurs ne disent pas, dans leur annonce, si cela sera suffisant pour payer l’amende pour détérioration du bien public.

Eurovision 2009, l'année des records

Par Aurialie le 18.05.2009 à 23h36

La Russie a de quoi être fière, l’organisation de l’Eurovision à Moscou a été un succès. Le président de ce concours a déclaré que la prestation de la Russie "donnait un nouveau standard de qualité à l’industrie du divertissement". La soirée organisée par la Russie a battu de nombreux record en étant la plus imposante de toute l’histoire de l’Eurovision en terme de taille de la salle et de quantité des participants et du matériel utilisé. Plus de 10.000 personnes avaient reçu une accréditation, ainsi que 2.300 journalistes de 45 pays.

La finale, les demi-finales et les différents concerts organisés à Moscou ont réuni près de 100.000 spectateurs sur place et des millions de téléspectateurs dans le monde : 5,7 millions en France et plus de 73% des Moscovites, un record ! Enfin, le dernier chiffre impressionnant est le nombre de points marqués par le vainqueur, Alexandr Rybak (représentant de la Norvège, né à Minsk) : avec 387 points, il a écrasé le précédent record, celui de Lordi en 2006 et ses 292 points. La Russie voulait en imposer, pari réussi !

Source photo : Lenta.ru

De la tolérance (2)

Par Aurialie le 20.03.2009 à 22h53

La nouvelle n’est pas récente, mais à la veille de la journée internationale pour l’élimination des discriminations raciales, elle vaut le coup d’être mentionnée. En novembre, l’agence d’information de la jeunesse, qui a le soutien du Département de la politique familiale et jeunesse de la ville de Moscou, a organisé un concours pour élire les meilleurs sites Internet de prévention de l’extrêmisme et de mise en avant d’un esprit tolérant parmi la jeunesse. Le but de ce concours est d’attirer l’attention des médias et de la société sur l’importance des sites faisant la promotion de la tolérance et luttant contre la xénophobie, le nationalisme, le nazisme, l’intolérance religieuse et l’extrêmisme dans la société.

Les primés sont les suivants :

A consulter sans modération !

Vous aussi devenez le prochain Sergueï Elkin*

Par Aurialie le 12.02.2009 à 23h06

Chaque semaine, la radio Echo de Moscou ( ??? ??????) organise un concours de dessins sur un thème d’actualité. Une fois le sujet publié (par exemple, cette semaine, "Russie/USA : le renouveau"), les auditeurs peuvent envoyer leurs caricatures, collages, ... à la radio pendant une semaine. Ensuite, les internautes ont également une semaine pour voter, le gagnant remporte alors un jeu vidéo.

Actuellement le vote porte sur 39 dessins ayant pour sujet "le pays vole au secours d’un rouble en chute libre" et certains sont vraiment très bien trouvés, notamment ces trois-là. Donc au choix maintenant : dessiner ou voter !

Légende :
Dessin de gauche : la chute du cours du rouble n’est pas admissible
Dessin de droite : pour que le rouble "chute", il faut en rajouter (j’ai mis des guillemets à "chute", car je ne suis pas sûre de la traduction de ?????????????)

*Sergueï Elkin est un dessinateur, donc les caricatures sont très souvent montrées sur ce blog.

La Russie en 63 photos

Par Aurialie le 09.02.2009 à 22h51

Fixer la vie d’un pays au cours d’une année, grâce aux photos les plus vives, authentiques et originales ; montrer chaque jour de la vie d’un grand pays par les yeux de ceux qui y vivent, grandissent, travaillent ; découvrir de nouveaux talents, capables de reproduire ce qu’est la Russie d’aujourd’hui, sa beauté, son histoire, ses contrastes... tel est l’ambition du projet "Meilleures photos de Russie – 2008", créé par le centre d’art contemporain moscovite Winzavod.

Les 63 clichés lauréats, se classant dans 5 catégories différentes ("Architecture de Russie", "Nature de Russie", "Personnes", "Mode et publicité" et "Évènement et vie quotidienne"), sont exposés depuis le 4 février à Winzavod (?. ??????, ?. ???????, 4- ? ??????????????? ????????, ??? 1, ???????? 6). Ils seront visibles jusqu’au 1er mars. Voilà déjà 4 photos choisies très difficilement tellement il y en a de très belles.

Photo en haut à gauche :  ????? (Famille) par Winzavod
Photo en haut à droite :  ? ???????! (Je suis Russe !) par Faevtsov
Photo en bas à gauche :  ????? ????? (Le livre de la vie) par Sergueï P. Iron
Photo en bas à droite :  ???????? ?????? (Chemin rural) par Andreï Kravtchenko

Le beau parcours d'Hélène Châtelain

Par Aurialie le 23.01.2009 à 23h48

Hélène Châtelain, lauréate du 3e Prix Russophonie pour sa traduction d’Eloge des voyages insensés de Vassili Golovanov, a un parcours étonnant. Il débute en 1962 avec le tournage du moyen métrage de science-fiction La Jetée de Chris Marker où elle joue le rôle d’une jeune femme sur la jetée de l’aéroport d’Orly, souvenir persistant d’un homme qui voyage dans le temps pour ramener des informations du passé, après la quasi-décimation des habitants de la Terre lors de la 3e guerre mondiale. Pour les cinéphiles, ce film français, succession des photographies en noir et blanc, est considéré comme un chef d’œuvre d’anticipation.

Ensuite, elle passe derrière la caméra et réalise des reportages sur des sujets variés (la prison, l’Irlande). Elle collabore à de nombreuses reprises avec le réalisateur Iossif Pasternak pour des reportages et des films sur la culture et l’histoire russes (portrait de Mikhaïl Boulgakov, Alexandre Galitch, Nestor Makhno, ...). L’une de leurs œuvres la plus célèbre est le film en deux parties Goulag qui donne "voix et figure aux victimes anonymes de la terreur et de la déportation érigées en système".

Mais Hélène Châtelain est également traductrice de nombreuses ouvrages d’auteurs russes, notamment Anton Tchekhov, Andreï Amalrik, Boris Pasternak. Preuve de son très bon travail, sa traduction de Golovanov n’a pas seulement été récompensée par le Prix Russophonie, mais aussi par le Prix Laure-Bataillon distinguant le meilleur ouvrage traduit en français (mais aussi son traducteur). C’est la première fois que la traduction d’un livre russe reçoit ce prix, créé en 1986. Donc double félicitation à Hélène Châtelain !

Qui sera la honte de la Russie ?

Par Aurialie le 14.01.2009 à 00h21

Fin septembre, les internautes russes désignaient Alexandre Nevski héros de la Russie à l’issue du sondage Imia Rossii qui avait duré 6 mois et avait vu de nombreux rebondissements (fraudes, programmes pirates ...). Une suite logique à ce projet a été imaginée, Pozor Rossii (la honte de la Russie), chargée de désigner la personnalité qui a mérité l’aversion générale du fait de ses actes.

Certains noms s’imposent d’eux-mêmes (Staline, Ivan le Terrible), d’autres sont le symbole d’un clivage politique (Vladimir Poutine, 1er actuellement, Boris Eltsine, 2e, Mikhaïl Gorbatchev, 4e, Vladimir Jirinovski, 12e ou encore Garry Kasparov, 19e), enfin on trouve des artistes qui n’ont pas vraiment leur place. Par exemple, Alexandre Pouchkine est dans la sélection car "depuis Pouchkine, la Russie n’a plus gagné une guerre (...) Tous les fruits de la Seconde guerre mondiale ont été donnés gratuitement et maintenant la Russie occupe la première place en termes de suicides et d’avortements. Krylov a écrit une fable sur Pouchkine, "L’écrivain en l’enfer". L’écrivain brûle en enfer et demande à Dieu : ’J’écrivais seulement, je n’ai tué personne’, le Dieu répond : ’les crimes de l’assassin sont oubliés il y a bien longtemps sur terre, mais tes vers sont lus, Pouchkine, toute la Russie est dévastée ; brûle et plus encore’. (...) Pouchkine a ruiné la famille russe. La moitié des enfants sont élevés maintenant dans des familles incomplètes, sans père, voici les fruits de la poésie nuisible de Pouchkine." Argumentaire assez étonnant...

L’artiste actuel Boris Moiessev est sur la liste car il est "plutôt désagréable comme chanteur, et tout à fait nuisible pour sa propagande active de l’homosexualité, et pour l’introduction dans la conscience publique de la représentation de l’homosexualité, comme norme." Cet arguementaire est charmant de tolérance...

Enfin, il est étonnant de voir que Félix Dzerjinski, qui a fondé la police politique de l’URSS, la Tchéka, futur KGB, est à la fin du classement avec seulement 6 voix, alors que l’écrivain Léon Tolstoï en a déjà 18. Mais le sondage ne vient que de commencer (12.918 votes pour le moment) et l’on sait bien que ce type de question est totalement subjectif et pas à l’abri d’une attaque de bots (robots, fraudes au clic).

19 ans sans Sakharov, 8 ans avec un prix en l'honneur des journalistes

Dimanche, pendant que l’opposition russe tentait de manifester, le Centre et Musée Andreï Sakharov organisait une cérémonie en l’honneur du physicien et dissident, décédé il y a 19 ans (le 14/12/1989). Comme chaque année, le prix portant son nom et récompensant "le journalisme comme action" était attribué à cette occasion et ce pour la 8e fois.

La lauréate du prix Sakharov est Tamara Proskouriakova, journaliste à la Volgogradskaïa pravda (journal paraissant dans la région de Volgograd), pour avoir décrit la vérité sur les événements d’une petite ville de la Volga, dans des conditions qui avaient été extrêmement difficiles.

Les années précédentes, les primés ont été :

  • 2001 : Elvira Gorioukhina, Novossibirsk, pour ses reportages sur le Caucase
  • 2002 : Anna Politkovskaia, Moscou, que l’on n’a plus besoin de présenter
  • 2003 : Galina Kovalskaïa, Moscou, à titre posthume
  • 2004 : Mikhaïl Afanassiev, Abakan, pour ses qualités d’investigation et sa grande liberté de ton sur des sujets parfois sensibles, qui lui ont valu cinq poursuites pour diffamation en 2004
  • 2005 : Igor Naïdenov, Moscou, pour son cycle d’articles sur la situation à Beslan un an après la tragédie
  • 2006 : Anna Lebedeva, Rostov-sur-le-Don, collègue d’ Anna Politkovskaia, pour ses enquêtes sur les exactions des Omon, la corruption, la violence dans l’armée ou encore la stigmatisation et l’exclusion des Caucasiens.
  • 2007 : Evgueni Cholokh, Vladivostok pour sa série d’articles sur les côtés obscures de la flotte du Pacifique (tortures, meurtres).

Aujourd’hui, l’ONG Presse Emblème Campagne rapportait que 95 journalistes avaient été tués en un an dans 32 pays. Si le chiffre est en baisse par rapport à l’année dernière (110 tués), la situation s’est aggravée dans certains pays, notamment en Russie (4 tués, contre 1 en 2007) et en Géorgie (5 tués).

Source image : dbking sur flickr

Russie02
Russie35
Russie45
Russie36
Russie31
Russie24
Russie25
Russie12
Russie41
Russie17
Russie10
Russie26