Tous les articles sur le mot clé : internet

La mort en direct ... ou presque

Par Aurialie le 08.11.2010 à 00h41

Il y a un peu plus d’un mois, j’évoquais le cas de l’artiste Oleg Mavromatti qui n’avait pas pu renouveler son passeport russe au Consulat de la Fédération de Russie de Sofia, où il réside depuis une dizaine d’années avec le statut de refugié politique. En 2000, il était poursuivi par les autorités russes pour incitation à la haine religieuse (art 282 du code pénal) suite à une performance dans laquelle il se crucifiait.

C’est avec un nouveau projet, tout aussi extrême, qu’Oleg Mavromatti fait parler de lui aujourd’hui. Il a décidé d’effectuer une performance en ligne, intitulée " ????/ ?????" (Allier/Ennemi), ayant comme objet un "supplice" public : une sorte de chaise électrique sera connectée à Internet via un ordinateur, un vote en ligne décidera alors si une décharge électrique de 200.000 volts lui sera envoyée pendant 1 seconde ou pas ; il sera physiquement puni par ceux qui veulent sa condamnation. Les décharges pourront aller jusqu’à 600.000 V pendant 2 secondes, toujours en présence d’un médecin et d’un électricien.

Aujourd’hui (le 7 novembre) de 19h à 23h, heure de Sofia, avait lieu la première connexion entre l’artiste et les internautes ; les résultats du vote sont visibles sur cette page. Le projet doit durer encore 6 jours, jusqu’au 14 novembre. Oleg Mavromatti considère la prison comme une menace réelle, du fait de la violence qui y règne. Cette performance est une expression métaphorique de cette menace, qui reste souvent invisible pour les autorités judiciaires, selon lui.

Source image : article 282

Le cauchemar des objets communicants

Par Aurialie le 03.11.2010 à 23h11

Il y a longtemps que je voulais mettre un dessin de Vladimir Lipka, mais je n’avais pas encore trouvé le bon dessin ; aujourd’hui, c’est le bon. Dans ses dessins, Vladimir Lipka met en scène un designer hype, un développeur et un chef de projets ; dans celui-ci on ne voit que le développeur.

Son téléphone lui "dit" : "Vous avez un message non lu sur le forum" ; sa télé lui annonce : "Vous avez reçu un cadeau virtuel" ; son grille-pain l’avertit : "Dans 3 jours c’est l’anniversaire du designer" et enfin ses toilettes l’informent : "Ce mois-ci votre trafic sortant s’établit à 190 kg". D’où sa phrase pleine de désespoir : "Etrange civilisation de merde...". Alors, les objets communicants, rêve ou cauchemar ?

Source image : Vladimir Lipka

MAJ : Merci à Michèle qui m’a signalé une erreur de traduction.

Et Medvedev twitta !

Par Aurialie le 18.07.2010 à 01h51

Dmitri Medvedev avait déjà une page sur LiveJournal et un vidéo-blog, depuis sa visite dans la Silicon Valley et plus particulièrement dans les locaux du plus important site de micro-blogging , il a 2 comptes Twitter (un en anglais et un en russe).

Comme souvent, le premier tweet n’est pas très passionnant. Les experts en nouvelles technologies estimaient d’ailleurs que si le président n’apportait pas de contenu vraiment intéressant, le nombre de followers allait diminuer inexorablement. Moins de 24h après l’ouverture officielle, Dmitri Medvedev avait plus de 25.000 followers sur son compte en russe et 19.000 sur son compte en anglais. Aujourd’hui, moins d’un mois après, leur nombre est respectivement de 49.000 et 34.000.

Medvedev ne parle pas que de ses déplacements, rencontres, actions, ... en moins de 140 caractères, il raconte également de petites anecdotes. Par exemple, le 15 juillet, il a écrit : "Angela Markel a déclaré qu’elle aime beaucoup les hamburgers ; même plus que moi et Barack Obama" (?????? ??????? ??????????, ??? ????? ????? ??????????. ???? ??????, ??? ?? ? ??????? ??????). Le 29 juin, après avoir vu qu’il manquait beaucoup de députés à la Douma, il a twitté : "Les députés doivent aller aux séances du parlement. C’est honteux de voir ces fauteuils vides. Il faut aller travailler." (" ???????? ?????? ??????? ?? ????? ?? ?????????? ??????????. ?????? ?????? ???????? ?? ?????? ??????. ?? ?????? ???? ??????.").

Ces tweets de politique internationale sont également intéressants : par exemple, le 13 juillet "Enough talk about alternative energy, it’s time for action. We need green electricity tariffs."(Ainsi de discussion sur les énergies alternatives, il est temps d’agir. Nous avons besoin de tarif sur l’électricité verte) ou le 12 juillet "The main thing is that Russia and the US realise that sustained development rather than weapons or spy games underlies national security." (Le principal est que la Russie et les Etats-Unis se rendent compte qu’un développement soutenu, plus que des armes ou des jeux d’espions, est à la base de la sécurité nationale).

Et Medvedev montre même des photos en utilisant Twitpic et semble avoir son propre système de réduction d’url (krln.ru) pour les articles renvoyant sur le site du Président de Russie. Le fait d’avoir une équipe de 8 personnes pour gérer ses 2 comptes doit pas mal l’aider dans sa nouvelle activité de micro-blogging !

Edouard Khil, mon héros

Par Aurialie le 24.03.2010 à 00h26

C’est en voyant ce dessin de Sergueï Elkine que j’ai découvert l’un des mèmes du moment, Edouard Khil, alias M. Trololo, alias le RickRoll russe, alias M. J’illumine-une-journée-en-une-chanson (ça c’est moi qui le dis) !

Dans la vidéo ci-dessous, il regarde les parodies de sa chanson tout en vocalises, Je suis content car je rentre à la maison, en les accompagnant de petits commentaires, toujours rigolos, avant d’en faire une performance live !

Le clip original date de 1966 (il y a donc 44 ans), mais Edouard Khil est un homme de son temps : il a lancé un concours sur Youtube pour que les internautes inventent les paroles de sa chanson.

Histoire de chat

Par Aurialie le 12.02.2010 à 00h06

Les chats sont les stars du web, leurs petites frimousses font à coup sûr une bonne vidéo. Parmi les célèbres chats, il y a le Keyboard cat, Maru ou encore le chaton "surprised kitten".

Mais des chats ont été de vrais héros de la Seconde guerre mondiale en URSS, lors du blocus de Leningrad. Après plusieurs dizaines de semaines d’encerclement par l’armée allemande, la nourriture faisait défaut à Leningrad, les gens mourraient, mais les rats proliféraient, les maladies aussi. Les autorités ont donc décidé d’apporter plus de 5.000 chats d’Omsk, Irkoutsk, Tioumen, Iaroslavl et de bien d’autres villes pour éradiquer les rongeurs. Et ils ont rempli parfaitement leur mission. C’est pourquoi, au début des années 2000, il a été décidé de dresser la statut de deux chats de Iaroslavl, dans la rue Malaïa Sadovaïa.

Cette photo est celle de la statut du chat Elisseï, sa compagne, la chatte Vasilisa, est visible ici.

Source : x-ledi

Les intellectuels russes les plus influents

Par Aurialie le 18.01.2010 à 00h04

OpenSpace.ru a dévoilé le 20 décembre les 10 intellectuels considérés comme les plus influents en Russie par les internautes. Sur une liste de 100 noms proposés par la rédaction du site, les internautes pouvaient en choisir 5 et rajouter également un nom qui manquait selon eux. Après plus de 40.000 votes pendant un mois, c’est l’écrivain Victor Pelevine, auteur notamment de Génération P (publié sous le titre Homo-zapiens en français) qui a été élu avec 2133 voix.

Viennent ensuite le journaliste et bloggeur Danil Chepovalov, l’homme politique et écrivain récemment récompensé du prix littéraire du magazine Znamia Mikhaïl Khodorkovski, le journaliste Constantin Krylov ou encore l’homme politique et écrivain Edouard Limonov. Plus étonnant, se trouvent dans la liste en 3e position le présentateur télé Leonid Parfionov ou le Patriarche Cyrille de Moscou. Son chargé de relation presse est content de voir le Patriarche en 6e place de ce classement, il pense même que c’est un important qu’il fasse partie des intellectuels les plus influents de Russie, car "c’est en effet une personne qui pense". Une fois encore, je ne suis pas sûre que l’on puisse faire confiance aux sondages sur Internet...

Source image : Openspace.ru

Cocher c'est créer

Par Aurialie le 11.01.2010 à 00h09

Je sais que nous ne sommes pas encore en 2011, mais cette façon de souhaiter la bonne année (avec barres de défilement, boutons radio et cases à cocher) est plutôt graphiquement originale. L’auteur, Andrey Yazev, aime utiliser ces éléments d’interface graphique pour créer des œuvres visuelles ou musicales, qui peuvent être poétiques, amusantes, intrigantes, ...

Ma création préférée est celle appelée Tenori, anciennement numéro 387 : cochez les cases au hasard et une œuvre musicale se fait entendre. Avec 256 cases, les possibilités sont très nombreuses, la vitesse d’exécution des notes est en plus modulable.

Graphiquement, j’aime beaucoup également la création n° 386 "Drops" ("gouttes") : cochez une case, une grosse goutte se forme, tombe et s’écrase sur le sol en gouttelettes qui rebondissent. Si vous cochez la case the389.com, la pluie de coches est plus importante.

Une précision tout de même : les créations d’Andrey Yazev ne sont pas visibles sur tous les navigateurs web (Safari et Chromium fonctionnent), mais des vidéos permettent de les voir. A vous de cocher et de créer !

Yota, le net russe avec ou sans filtre ?

Par Aurialie le 07.12.2009 à 01h14

Y a-t-il une affaire de censure chez Yota, opérateur mobile russe ayant déployé un réseau WiMAX à Moscou, St Petersbourg et Ufa ? C’est ce que certains bloggueurs russes insinuent depuis quelques jours (ici, ici, ou encore ), depuis qu’ils n’arrivent plus à aller sur les sites de l’opposition, tels que solidarnost.ru, kasparov.ru, newtimes.ru, nazbol.ru, namarsh.ru... Mais d’autres y ont toutefois accès. Là, où l’affaire se complique, c’est que l’accès au site kremlin.ru est également impossible pour certains utilisateurs. Étrange...

Afin d’avoir des explications, les bloggueurs mécontents ont appelé le service technique de l’opérateur, qui a confirmé qu’il avait bien une liste de 29 sites extrémistes, fournie par le ministère de la justice, pour lesquels l’accès était impossible. Mais les sites de l’opposition n’en font pas partie. Le mystère restait donc entier...

Finalement, le directeur général de Yota, Denis Sverdlov, s’est fendu d’un article sur le blog de la communauté de la compagnie pour expliquer le blocage de ces sites. Il a tenu à préciser tout d’abord qu’il n’y avait aucun dessein scélérat, aucune manœuvre intentionnelle, aucun filtrage du réseau. Le blocage vient d’un problème technique lors de l’exploitation de certaines adresses IP, à cause du nombre important de nouveaux clients chaque mois. Le succès de Yota a en effet été éclair : en 5 mois, la société est devenue rentable, avec plus de 200.000 clients inscrits sur son réseau.

Cette histoire de blocage devrait donc être maintenant résolue rapidement. Un problème soulevé le 3 décembre, une solution trouvée le 7, est-ce cela la force du réseau ?

Un nouveau logo pour Sotchi 2014

Par Aurialie le 04.12.2009 à 00h08

Le premier logo "digital" des Jeux olympiques a été dévoilé cette semaine, et c’est Sotchi qui le propose pour les Jeux de 2014. "Digital", car il figure une adresse web sochi2014.ru. ’Digital", pour attirer les jeunes, la génération connectée. Typographiquement, le mot "Sotchi" placé au-dessus de "2014", presque de façon symétrique, est censé refléter le fait que Sotchi est le point de rencontre entre les montagnes et la mer.

Bien sûr, ce logo ne plaît pas à tout le monde : trop d’éléments sur ce logo, "Sochi" sans S majuscule, un 2 qui ressemble à un Z, un design moche (certaines critiques manquent un peu d’argumentation), ... Mais beaucoup soulignent que c’est toujours mieux que le logo de Londres 2012 et que le design est jolie. De toute façon, les goûts et les couleurs ... (ou comme on dit en russe " ?? ???? ? ???? ????????? ???!")

Vision américano-centrée ?

Par Aurialie le 02.12.2009 à 00h00

Voici un chiffre, mais surtout une conclusion, que je ne m’attendais pas à lire dans la section "Matière à penser" du magazine Philosophie : "300 millions d’amis : c’est le nombre d’utilisateurs de Facebook, dont 147 millions aux États-Unis et plus de 110 millions en Europe. Les pays non industrialisés, la Chine, l’Inde et la Russie restent, pour l’instant hors circuit. La page perso, un privilège de narcisses ?"

N’est-ce pas bien mal connaître la Russie et les réseaux sociaux mondiaux que d’écrire ça ? Voilà donc quelques chiffres sur les réseaux sociaux russes : Vkontakte (version la plus proche de Facebook) - plus de 51 millions de comptes créés, Odnoklassniki (sorte de Copains d’avant) - plus 40 millions de personnes enregistrées, dont 8 millions qui y vont quotidiennement,  ??? ???@mail.ru - 25 millions d’utilisateurs (en octobre 2008). Sur le réseau social chinois Qzone, 200 millions d’utilisateurs étaient enregistrés au 31 janvier 2009, 150 millions mettent à jour au moins une fois par mois leur page perso. Certes, les pays non industrialisés (sic) n’utilisent pas le célèbre réseau social américain, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas connectés. Une enquête de comScore datant de mai 2009 indique d’ailleurs que les internautes russes consacrent le plus de temps aux réseaux sociaux avec en moyenne 6,6h par mois et 1307 pages vues (la moyenne modiale est de 3,7h et 525 pages vues).

Source image : Korben.info

Le net russe aura bientôt son héros

Par Aurialie le 22.11.2009 à 02h49

Les stars du net, celles que des millions d’internautes ont vues et parfois parodiées, sont pour la plupart originaires des États-unis. Le groupe Weezer en avait invité quelques unes dans leur clip Pork and Beans : Chris Crocker (leave britney aloooone), Tay Zonday (chocolate rain), Gary Brolsma et sa numa numa dance, l’expérience Mentos + Coca, Matt McAllister et ses 155 tee-shirts, … La partie russe du net a décidé d’élire ses propres stars dans le cadre du concours  ????? ??????, le héros du net russe. Les internautes et des experts triés sur le volée vont avoir la lourde tache de le trouver.

A ce jour, les cinq premières places du podium sont occupées par :

  1. Ilya Maddison ( ???? ????????), créateur de clips humoristiques utilisant des extraits de jeux et de films
  2. le chat de Pallas ( ??? ?????), un gros chat sauvage d’Asie centrale utilisé dans moult photomontages humoristiques
  3. Slavik l’incontournable ( ?????? ???????????), de son vrai nom Ivan Rogonov, devenu célèbre grâce à une vidéo où il hésite à se lancer dans le vide accroché à une corde. Ses phrases " ?? ? ????  ????? ???????????, ????? ?????, ??? ???????" (Je suis votre rouleur spatial, comme Gagarine), " ????????, ????????, ????????... ???. ??????????" (que je ne saurais pas vraiment traduire) font maintenant partie de l’encyclopédie des mèmes russes.
  4. Anatoli Vasserman ( ???????? ?????????), journaliste, consultant politique, ayant gagné de nombreux jeux télévisés, et autour duquel ont été imaginées de nombreuses blagues sur sa barbe, son gilet de 7kg, sa grande intelligente, … du même genre que les Chuck Norris facts. Contrairement à Chuck Norris, Basserman n’est pas vexé par cet humour.
  5. Guf, un rappeur russe

Parmi les prétendants au titre de Héros du net russe que j’ai déjà évoqués ici, on trouve Oleg Kozyrev, auteur des Roulitiki et d’une parodie de Chris Crocker sur Poutine, le dessin Medved et … Dmitri Medvedev, qui a un blog et un videoblog. Mais il y a également la version russe du Tourist guy, remplacé par l’homme en survêtement blanc photographié lors d’un mariage ; Tioma Lebedev, célèbre designer russe ; Nikita Litvinkov, élève racontant ce qu’il a mangé au déjeuner à l’école ; Valentin Strykalo qui a posté une vidéo très émouvante dans laquelle il s’adresse à Dima Bilan ; ou encore Karina, victime de Vkontakte (facebook russe) après avoir posté une vidéo dans laquelle elle faisait un portrait élogieux d’elle-même dans le but d’avoir plus d’amis. La parodie d’Aliocha est encore plus drôle.

Le moyen le plus sûr pour être une star du net est souvent d’être bien ridicule ou beaucoup ridiculisé. Dans 7 jours on saura qui aura été choisi Héros du net russe.

La revue de presse (non exhaustive) de Meriem

Par Aurialie le 28.10.2009 à 23h23

Fidèle lectrice et commentatrice de Spoutnitsi, Meriem m’envoie très régulièrement des liens vers des articles sur la Russie. Je les mets souvent sur ma page delicious pour qu’ils apparaissent dans la section Lire ailleurs. Mais hier et aujourd’hui, Meriem m’a envoyé plusieurs liens, dont j’ai eu envie de faire une petite revue de presse, qui, je le précise, est loin d’être exhaustive et représentative des opinions de Meriem.

Fichage - Lu sur Regard sur l’Est "La Russie compte tester le fichage de ses citoyens et immigrés" : Le gouvernement russe étudie activement le programme d’établissement du « gouvernement électronique » ou « e-gouvernement », dont l’un des aspects est l’établissement d’une « carte électronique universelle personnelle » devant remplacer le passeport intérieur, tout en le complétant. Cette carte, qui accumulera les données sur l’état civil, la sécurité sociale, le permis de conduire, les avantages sociaux en tous genres, les diplômes, les données bancaires, etc., est censée simplifier la vie de son utilisateur. (...)

Internet - Lu sur Courrier international "Le Kremlin à la pêche aux blogs" : Inspirées par l’exemple du président Medvedev, qui anime un blog, les autorités russes envisagent d’explorer les innovations de la blogosphère et des réseaux sociaux sur Internet, explique Vedomosti. (...)

Témoignage – Lu sur l’Express "Travailler à Novaïa Gazeta, c’est davantage que du journalisme" : Chroniqueuse judiciaire à Novaïa Gazeta, pour lequel elle couvre le procès de l’ex-oligarque Mikhaïl Khodorovski, qu’elle raconte comme un roman policier, Vera Tchelicheva, 23 ans, décrit l’atmosphère de son journal où, depuis l’année 2000, six collaborateurs ont perdu la vie. Assassinés par des tueurs à gages. (...)

Enquête - Lu sur Courrier international et Kommersant "Piste néonazie dans le meurtre de l’avocat Markelov" : qui a tué l’avocat Stanislav Markelov et la journaliste Anastasia Babourova, du bihebdomadaire d’opposition Novaïa Gazeta, le 19 janvier 2009 au coeur de Moscou ? Mikhaïl Markelov, ancien député et frère de la victime, a mené sa propre enquête. Contrairement aux hypothèses initiales, "ce meurtre n’a rien à voir avec les affaires sur le Caucase dont était chargé mon frère, notamment avec l’affaire Boudanov (...)

Portrait – Lu sur Courrier de Russie "Vitali Ziusko, Moscovite du monde" : Ouvrir les jeunes Russes aux cultures étrangères pour leur apprendre la tolérance et faire bouger la société, un objectif bien ambitieux qui, dans la bouche de Vitali Ziusko, semble pourtant à portée de main. Ou plutôt à portée de clic. Rencontre avec le créateur de KompasGuide, site Internet qui se veut une boussole pour s’orienter dans un Moscou cosmopolite. (...)

Agenda : Lu sur Yahoo news "7ème semaine du cinéma russe à l’Arlequin du 28 octobre au 3 novembre" : Le festival " Regards de Russie ", consacré à la production russe contemporaine, s’installe cette semaine à Paris pour sa septième édition. L’occasion de découvrir un cinéma encore méconnu en Occident, dont la distribution en France reste très limitée. Au-delà des quelques réalisateurs chéris par la critique internationale - Alexandre Sokourov (Le Soleil), Pavel Lounguine (Un nouveau Russe) - on connaît mal le cinéma russe. Cette semaine a pour vocation de faire découvrir le cinéma contemporain au public français à l’Arlequin, anciennement " Cosmos ", salle officielle du cinéma soviétique pendant plus de dix ans. (...) 

Léger - Lu sur le Nouvel Obs et EnglishRussia "Les Russes aiment les belles montres" : Une enquête du quotidien russe Vedomosti révèle que les hauts fonctionnaires de Russie, du maire-adjoint au président, possèdent des montres de luxe, certaines valant des centaines de milliers de dollars. (...)

Et encore merci Meriem pour tous ces liens !

Agent Smith, au rapport !

Mercredi, la Russie célébrait la journée de l’Internet. La date du 30 septembre n’a pas été fixée par décret présidentiel, mais a été choisie suite à une initiative de la société Infoart Stars en 1998 qui a proposé aux entreprises du secteur informatique de fêter Internet le dernier jour de septembre et d’atteindre le million d’utilisateurs. Mais cette année, l’Internet russe a besoin d’être protégé (un peu comme ici en France).

Les médias ont en effet révélé que "le Ministère de la Justice de la Fédération de Russie élaborait un projet de loi, qui permettra aux structures de maintien de l’ordre et aux services secrets de déconnecter les citoyens d’Internet" (un peu comme pourra le faire notre Hadopi). A partir du 1er octobre, les personnes physiques et morales ayant un domaine en .ru auront l’obligation de fournir un document, confirmant leur identité (passeport, numéro d’enregistrement d’une société, …). À partir du 1er avril 2010, l’enregistrement des nouveaux noms domaines sur la zone "ru" ne sera autorisé qu’aux clients identifiés. Et les fournisseurs d’accès à Internet devront également donner toute information concernant les utilisateurs si les services secrets le leur demande. Officiellement, ce projet de loi a pour objectif de protéger les ressources Internet de l’État. Les peines pour le hack des sites des institutions publiques vont être renforcées et passer de 5 à 7 ans maximum. Selon Point.ru, "il semble que le pouvoir ait commencé à craindre sérieusement les conséquences de l’impact de cet espace (encore) libre de censure."

En signe de protestation, bloggeurs et militants des libertés civiles ont organisé un flashmob le 30 septembre 2009 sur la place du Manège à Moscou. Habillés tel l’agent Smith du film Matrix, les manifestants ont tourné autour du dôme du centre commercial de la place (photo). Selon les organisateurs de l’action, les agents ramèneraient la Russie dans le passé, au temps du contrôle total du pouvoir sur les citoyens. Ils veulent également que Skype reste gratuit et librement accessible. D’après eux, les agents des services secrets seraient embêtés depuis longtemps par cet outil car ils ne pourraient pas écouter les conversations.

En France aussi, on se bat pour la liberté et la neutralité du net.

Sources : Hro1.org et Iabloko Moscou (où il y a d’autres photos)

Une maison intelligente voit le jour à Moscou

Par Aurialie le 30.09.2009 à 00h47

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le projet "Quartier numérique de Joulebino" (Moscou) : l’ouverture du premier immeuble intelligent, contrôlé par des ordinateurs. Économies d’énergies grâces à des capteurs révélant les fuites de chaleur, calcul précis de la consommation d’eau et d’électricité de chaque habitant, prélèvement des loyers sur ces relevés d’énergies, 512 caméras de vidéo-surveillance … le bien-être des locataires reposent sur l’innovation et la technologie.

Le "Quartier numérique de Joulebino" est un projet expérimental dont le but est d’utiliser toutes les possibilités des technologies de l’information et de la communication pour rendre la vie des gens plus intéressante et plus confortable. Parmi les initiatives mises en œuvre dans ce quartier de Moscou, on trouve un accès direct au préfet et au chef de la justice grâce à Internet et l’organisation de cours d’informatiques pour les personnes âgées et les invalides. Au début de l’année, 658 retraités étaient inscrits à ce cours, la moyenne d’âge étant de 70-72 ans, le plus vieil élève ayant 93 ans. Les écoles sont également connectées : paiement de la cantine par carte électronique, carnets de correspondance électroniques, possibilité de suivre les cours par le biais d’une webcam (en cas de maladie par exemple), cours interactifs, … la technologie est au service des élèves, de leurs parents et des professeurs pour un meilleur enseignement et un meilleur suivi.

La quartier de Joulebino a été construit entre 1992 et 1998 et compte actuellement 80.000 habitants présents dans 149 immeubles et une cinquantaine de cottages. Les sources de financement de ce projet expérimental sont à la fois étatiques et locales. Le réseau de fibre optique a été financé par l’État, mais de nombreuses entreprises locales financent des projets, réalisent et diffusent gratuitement certains produits pour les tester dans le quartier (elles peuvent ainsi changer ce qui ne fonctionnent pas, améliorer leur produit, tout en ayant une bonne publicité).

Le Quartier numérique de Joulebino c’est résoudre les problèmes quotidiens grâce aux nouvelles technologies ou comment le virtuel améliore le réel. Pas d’avis des habitants, mais à priori tout est là pour leur bien-être.

Source image : Sergueï Elkine

Dur dur d'être un blogueur

Par Aurialie le 24.06.2009 à 01h17

Ce n’est pas le 1er cas et ce ne sera certainement pas le dernier dans le monde : un blogueur russe de 30 ans,Dmitri Kirilin, est poursuivi pour appel "au renversement de l’ordre politique existant" et pour s’être exprimé de façon irrespectueuse envers les structures du pouvoir, et notamment envers le premier-ministre Vladimir Poutine. Pourquoi relayer cette information, qui n’a rien de nouveau par rapport aux précédents cas d’arrestation de blogueur ? Pour 4 raisons :
- les écrits incriminés dataient de 2006, ce qui me fait dire que la justice remonte parfois loin pour trouver un chef d’inculpation contre une personne ;
- pour cette déclaration d’Ilya Iachine, membre du mouvement Solidarnost : "Ces derniers temps le pouvoir réagit nerveusement et agressivement aux énonciations de tels ou tels blogueurs. L’affaire criminelle suivante provoque de sérieuses craintes. On pouvait penser que les premiers cas étaient dus au hasard. Mais il est évident maintenant qu’il y a une politique orientée d’intimidation des gens, s’exprimant sur la politique sur Internet."
- pour cette déclaration d’Oleg Kozlovski, coordinateur du mouvement Oborona : "Durant les 2 dernières années les affaires criminelles et arrestations de blogueurs sont devenues une pratique ordinaire. La raison en est souvent d’inoffensives inscriptions sur l’activité de la milice, du FSB. Ainsi les structures de mantien de l’ordre font savoir aux utilisateurs des blogs qu’ils les tiennent tous "dans leur crochet", et sur Internet il y a une autocensure. Il est difficile et cher d’établir une censure ordinaire, et le pouvoir tente d’obliger les blogeurs à se taire par le biais des procès publics."
- pour faire un parallèle avec la France (on évitera ainsi de dire que je donne des leçons à la Russie) avec l’histoire de la blogueuse qui a reçu une convocation de la brigade de répression de la délinquance pour avoir écrit "Hou la menteuse" à l’encontre de Nadine Morano. Alors un conseil à mon gouvernement : ne soyez pas moranoïaque (voilà un autre lien pour des plus amples explications) !

Russie12
Russie30
Russie23
Russie31
Russie19
Russie02
Russie22
Russie04
Russie32
Russie43
Russie10
Russie14