Tous les articles sur le mot clé : opposition

Pierre, feuille, ciseaux... et la démocratie russe au fond du puit ?

Le titre est un peu poussé, je l’admets, j’exagère. Mais depuis la ré-élection de Vladimir Poutine au poste de président de la Fédération de Russie, la situation de l’opposition russe ne s’améliore pas. La semaine dernière, le parlement russe a adopté une loi multipliant par 15 l’amende pour toute manifestation non autorisée. Selon cet article de Radio Canada, (le Canada qui a également promulgué une "loi matraque" contre les manifestations étudiantes... il ne fait pas bon vouloir manifester en ce moment, et pas qu’en Russie, mais je m’éloigne...) avec cette loi, l’amende maximum va passer de 2.000 à 300.000 roubles, "ce qui est plus sévère que pour beaucoup d’autres méfaits en Russie, notamment la violation d’entrepôts de matériel nucléaire." Elle peut même atteindre 1 million de roubles pour les associations ou autre personne morale. Une infographie explique l’ensemble de la loi.

"Alexeï Koudrine, ancien vice-premier ministre qui a dit comprendre les manifestations de l’hiver dernier (celles contre les violations des élections parlementaires), mais qui conserve des liens forts avec Vladimir Poutine, a jugé dans un communiqué que cette loi violait la liberté constitutionnelle de réunion et a appelé à sa révision." D’où ce dessin de Sergueï Elkine, sur la pierre de la Constitution russe qui perd face au papier de la nouvelle loi de V. Poutine.

Aujourd’hui, la Russie fait encore parler d’elle, après une série de perquisitions chez les membres de l’opposition, la veille d’une nouvelle manifestation, appelée "la Marche des millions" (eh oui, rien que ça !). Dans un sujet de BestToday et cet article de Golos Ameriki, on peut avoir un peu plus d’informations sur ces perquisitions, qui ont notamment visé Alexeï Navalny, Sergueï Oudaltsov, Ksenia Sobtchak et Ilya Iachine, personnes que je n’ai plus besoin de présenter, vu le nombre de fois que j’en ai parlé. Le hashtag du jour a été ainsi # ??????37 ??? (#Bonjour1937), en référence aux répressions de 1937. Ces opposants, ils exagèrent toujours !

Mais trêve de plaisanterie, voilà deux tweets assez marrants... ou pas, en fait : un tweet de Roustem Adagamov (qui tient le blog drugoi.livejournal.com) " ???????, ??????? ????????, ??? ?????? ?????? ? ?????? : " ?????? ????? ?????????????, ?????? ??? ?????? ????? ?????? ???????". # ????" ("On dit que la police s’est réjoui de la saisie d’argent chez Sobtchak : "les manifestants seront peu nombreux, car maintenant il n’y aura plus rien pour les payer") et un tweet de Ksenia Sobtchak : " ????? ????? ?????? ??? ???????? ??????? :" ???? ?? ?? ????????? ? ?????? ?????????- ??????? ?? ?? ????, ????? ? ????? ????? ?? ???????" # ?????" ("le maire m’a dit ce matin franco :"si tu ne t’étais pas liée avec cette mauvaise équipe, tu n’aurais pas eu de problème, tu ferais mieux de te marier à un tchékiste" #conseil").

Heureusement, la Russie a gagné les Mondiaux de hockey sur glace il y a 3 semaines, Maria Sharapova a gagné Roland Garros ce week-end et devient ainsi la 1e au classement WTA et l’équipe de foot a bien commencé sa coupe d’Europe en gagnant son 1e match 4-1 contre la République tchèque. Franchement, que peut demander de plus le peuple russe pour être heureux ? Peut être pas la liberté de manifester, mais pourquoi pas le titre de champion d’Europe de foot et plus de 110 médailles aux JO de Londres pour faire mieux que les USA aux derniers JO, mais là aussi, j’exagère... ou pas.

Source dessin : Sergueï Elkine

"Les artistes contemporains sont des ennemis"

Par Aurialie le 25.04.2012 à 23h48

Le S.a.L.E. Docks, espace indépendant de théâtre expérimental et d’art visuel de Venise (en Italie), organise une rétrospective des créations du groupe Voina du 24 avril au 3 juin.

Ci-dessus, une des affiches annonçant leur venue et ci-après, les premières phrases expliquant les raisons du choix du S.a.L.E. Docks : "De Voina, nous avons aimé l’audace et la décision d’assumer pleinement une perspective "biaisée". Nous pouvons débattre de leur art, mais sans aucun doute, le travail du groupe est loin de l’hypocrisie, qui caractérise souvent les artistes et les curateurs, très radicaux en paroles, mais toujours très attentifs à ne pas s’engager dans certains chemins, qui pourraient les conduire aux marges du système ou, éventuellement, à des ennuis ; et des besoins qui sont en dehors de leur programme artistique personnel." Je trouve cela assez juste, alors je le partage, même si je n’ai pas l’occasion d’aller à Venise prochainement.

Source image : Voina (la phrase sur l’affiche est issue de l’anti-manifesto du groupe, qui vaut ce que ça vaut...)

Sannikov est libre

Par Aurialie le 14.04.2012 à 21h48


André Sannikov, candidat à l’élection présidentielle biélorusse de décembre 201, arrêté pour avoir appelé à manifester à l’annonce des résultats et condamné à 5 ans de prison en mai 2011 pour organisation de troubles massifs à l’ordre public, a finalement été gracié et libéré aujourd’hui. Mais comme le montre la photo ci-dessus, la première depuis sa libération, il a beaucoup souffert de son emprisonnement (voir par exemple la photo de l’élection présidentielle).

L’ex-candidat Mikola Statkevitch, condamné à 6 ans d’emprisonnement, est par contre toujours en prison.

Source photo : Radio Svoboda

Les élections ne sont pas finies

Par Aurialie le 10.04.2012 à 23h01

Quand j’ai vu le titre d’un article annonçant que le photographe Ilya Varlamov pourrait devenir le futur maire d’Omsk, j’ai d’abord cru à une blague, je n’ai pas lu l’article d’ailleurs. Mais cette nouvelle est bien sérieuse, le célèbre bloggeur a proposé sa candidature à la primaire du mouvement " ??????????? ???" ("Maire citoyen"), qui souhaite présenter un candidat unique de l’opposition aux élections municipales, qui se dérouleront le 17 juin prochain. Dans une interview au magazine Slon, il explique qu’il va dévoiler son programme prochainement, qu’il ne pense pas utiliser d’importants moyens pour financer sa campagne, que ses trois premières réformes concerneraient les transports en commun, l’aménagement du territoire pour les personnes handicapées et la circulation automobile, et enfin qu’il ne disperserait pas les manifestations de l’opposition.

Dans d’autres villes russes, les élections municipales font également parler d’elles. A Astrakhan, par exemple, le candidat de Russie Juste Oleg Cheïne, est en grève de la faim, avec 18 autres personnes, depuis le 16 mars 2012, pour protester contre les fraudes de l’élection qui a vu la victoire de Mikhaïl Stoliarov (Russie Unie), avec 60% des voix. Un journaliste d’Echo Moskvy, Anton Orekh, explique que les fraudes sont incontestables : par exemple, dans les bureaux de vote où le comptage des voix se faisait automatiquement Oleg Cheïne était déclaré vainqueur, par contre dans les bureaux de vote à comptage manuel, c’était Mikhaïl Stoliarov. Il espère que la Douma va réagir à ces violations. Une manifestation pour des élections justes est prévue le 14 avril à Astralhan et Sergueï Oudaltsov, leader du Front de Gauche, a déclaré aujourd’hui être prêt à se mettre également en grève de la faim en soutien aux grévistes. Quant à l’ancien ministre des Finances, Alexeï Koudrine, il soutient les hommes politiques qui sont allés à Astrakhan épauler les grévistes.

Autre ville, autre situation : A Iaroslavl, de nombreux internautes ont salué la large victoire du candidat sans étiquette, Evgueni Ourlachov, contre le candidat du parti Russie Unie, Yakov Yakouchev (69.65% des voix contre 27.78%), début avril. Deux semaines auparavant, c’est à Togliatti, que le candidat "sans parti", Sergueï Andreev, a été élu maire. Thomas Gras écrit dans Le courrier de Russie, que "pour ce qui est des conséquences d’une telle victoire, il est fort possible qu’un tel scénario se répète lors de prochaines élections. (...) Les politologues, quant à eux, attendent de voir les résultats des élections municipales à Omsk et Krasnoïarsk avant de tirer des conclusions hâtives." Alors, attendons !

Encore un 31

Par Aurialie le 01.04.2012 à 18h16

Hier, c’était le 31 mars, et le 31 c’est l’habituelle journée de manifestation de Stratégie 31 pour la liberté de se réunir et d’exprimer ses opinions.

La nouveauté, cette fois-ci, c’est leur action "DDoS- ????? ????????" (attaque DDoS du fourgon de police) ayant pour objet de demander à être arrêté. Les gens scandaient "Nous voulons aller dans la voiture", "Nous voulons le panier à salade". Et ces activistes de Solidarnost, qui tiennent des papiers où est inscrit le mot " ??????" (Affiche), participent à cette attaque DDoS du réel.

Le photographe Ilya Varlamov, qui a suivi la manifestation, estime qu’il y avait plusieurs centaines de personnes, mais remarque qu’à "chaque fois, les gens viennent de moins en moins place Triumfalnaïa". Pas sûre que les innovation de la journée fassent venir les gens...

Source photo : Ilya Varlamov

25 mars, journée de la liberté en Biélorussie

Par Aurialie le 26.03.2012 à 22h24

Le 25 mars est célébré comme la journée de la liberté en Biélorussie et commémore la création de la République populaire biélorusse en 1918. Mais ce n’est pas un jour férié, reconnu par le gouvernement, car la RPB avait été créée par les Allemands, qui occupaient la Biélorussie à ce moment-là. Depuis quelques années, des mouvements et parties politiques profitent de cette journée pour se réunir et manifester contre Alexandre Loukachenko. Cette année, les manifestations, qui étaient autorisées, ont réuni entre 3.000 et 5.000 personnes, notamment du Front de la Jeunesse ( ?????? ?????), du parti Biélorussie européenne ( ??????????? ????????) ou encore du mouvement LGBT.

Sur les pancartes, on pouvait notamment lire les demandes de libération des prisonniers politiques (comme par exemple celle de l’un des fondateurs de Charter97 Dmitri Bandarenka), mais aussi le mot  ??? qui est une abréviation apparue après l’élection présidentielle de 2010, ayant plusieurs significations, mais qui ont toujours trait à Loukachenko. Les plus répandues sont " ??? ?? ????" ("Qu’il meurt") et " ??? ?? ???" ("Qu’il aille en prison"). Parmi les participants à cette manifestation, on a pu voir Roma Protasevich (jeune homme qui lève deux doigts sur la photo du bas), dont j’avais raconté l’histoire en septembre 2011.

Cependant, ce n’est pas cela qui va infléchir la politique du président Loukachenko, les sanctions de l’Union européenne ne lui font ni chaud, ni froid.

Source photos : en haut, photos de BNP.by et Nacha Niva, trouvés sur Charter97 ; en bas, sur le blog Toxaby. D’autres photos sont bien sûr visibles sur ces sites.

Biélorussie - action choc pour décision irrémédiable

Cette photo a été prise à Varsovie, hier, par le journaliste biélorusse Pavel Sheremet : les deux jeunes hommes étendus sur le sol, une cagoule noire sur la tête, une corde autour du cou et une balle dans la cervelle, dénoncent l’exécution de deux condamnés à mort biélorusses, Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev, coupables d’avoir organisé les attentats dans le métro de Minsk le 11 avril 2011 et d’autres attentats, entre 2005 et 2008.

Le problème, c’est que la justice biélorusse n’a jamais pu prouver leur culpabilité et leur responsabilité dans l’organisation de ces attentats, faute de preuve matérielle. Condamnés à mort en novembre 2011, Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev n’auront pas eu le temps d’apporter de nouveaux éléments prouvant leur innocence et pouvant modifier leur peine. La vitesse avec laquelle la sentence a été exécutée est exceptionnelle, selon le politologue Victor Demidov.

L’Union européenne avait annoncé qu’elle renforcerait les sanctions à l’encontre de la Biélorussie si Minsk refusait de libérer les détenus politiques. Mais ce type de menace n’est pas du genre à impressionner un Alexandre Loukachenko, connu pour ses dérives autoritaires et ses déclarations surprenantes, la dernière en date étant "Mieux vaut être dictateur que pédé".

Source photo : Pavel Sheremet

A mes chers détracteurs

Par Aurialie le 20.03.2012 à 20h42

Depuis quelques semaines, j’ai la chance d’avoir des commentaires sur mes articles, mais ce n’est certainement pas une preuve de la qualité de mon blog, puisque ces commentaires vont toujours à l’encontre de ce que je dis. C’est ce que l’on appelle un échange de points de vue. Et contrairement à ce que pensent ces commentateurs, ces échanges, on pourrait dire cette opposition, sont quelque chose de toute à fait normale. Il n’y a rien de mal à ce que des personnes ne soient pas d’accord avec d’autres, chacun est libre de penser ce qu’il veut (tant que ça ne tue personne ou ne va à l’encontre de la liberté des autres).

Alors pourquoi ce qui serait vrai sur un blog (à moins que vous ne soyez pas d’accord avec ce qui est dit plus haut), ne le serait pas dans la vraie vie et/ou à l’échelle d’un pays ? Pourquoi ne pourrait-on pas désapprouver certain acte de nos hommes politiques ? Pourquoi ne pourrait-on relayer les contestations à l’encontre de certaines décisions ? L’opposition n’est pas mauvaise. Le débat démocratique est utile. On peut être pour des mesures politiques libérales ou bien plus sociales, on doit en discuter. En France, beaucoup n’aiment pas ce que fait Nicolas Sarkozy et heureusement, nous avons le droit de manifester notre désaccord. Et pour autant, les manifestants ne sont pas à la solde d’une secte crypto-je-ne-sais-quoi qui veut détruire la France.

J’aime la Russie, j’aime le peuple russe, mais je n’aime pas son premier ministre, qui est redevenu président (je préférais le Président, qui va devenir premier ministre). Pour autant, je ne souhaite pas l’anéantissement de la Russie, je souhaite même à son nouveau Président tout le succès possible pour poursuivre le développement de la Russie dans tous les domaines (social, économique, écologique, culturel, …). Ceci dit, la lutte contre la corruption, contre le respect des droits de l’homme, contre la liberté d’expression, … en Russie, comme en France ou aux Etats-Unis et dans les 194 états qui composent notre monde vaut d’être relayer. C’est, entre autres, ce que je fais depuis plus de 5 ans sur ce blog et c’est ce que je vais continuer de faire, tant que l’envie sera là.

Photo : Premier vice-président de la Douma d’Etat chargé des nationalités Michael Starchinov pendant la session plénière de la Douma d’Etat, source Drugoï, via BestToday

NTV ment ?

Par Aurialie le 19.03.2012 à 23h09

Ce week-end, l’opposition a manifesté son mécontentement et crié au retour à la propagande de l’époque soviétique, suite à la diffusion d’un reportage de NTV, expliquant que les opposants au régime de Vladimir Poutine agissaient pour le compte des Etats-Unis et étaient payés pour déstabiliser le pays.

Comme souvent, les slogans étaient créatifs, les arrestations, nombreuses et les internautes, loquaces, que ce soit sur les blogs ou sur Twitter, notamment via les hashtags # ??????? ou # ???????.

Photo : Ed-glezin

Nouvelles icônes (2)

Par Aurialie le 13.03.2012 à 00h03

Les deux icônes de la contestation citoyenne contre la nouvelle élection de Vladimir Poutine, Sergueï Oudaltsov, leader du Front de Gauche, et Alexeï Navalny, que je n’ai plus besoin de présenter, croqués par Sergueï-ellustrator-Elkine, j’adore !

Lénine leur dit : "Camarades ! Les meetings, c’est du passé. La révolution se fait sur les réseaux sociaux..." Mais comme le fait remarquer le 1e commentaire, Lénine ressemble à Poutine avec une fausse barbiche. Ce qui n’est pas faux, Vladimir Poutine préfère certainement voir les opposants faire la révolution sur Internet, plutôt que dans la rue, c’est moins visible. D’ailleurs, les autorités moscovites souhaitent limiter la tenue de rassemblements publics, car elles perturbent le fonctionnement de la ville.

Mais suite à la diminution de la mobilisation, l’opposition ne va-t-elle pas devoir se contenter de faire la révolution en ligne ?

Source dessin : Sergueï Elkine

L'amour comme revendication

Par Aurialie le 07.03.2012 à 21h06

Après Pussy Riot, voilà un autre groupe russe punk, mais cette fois-ci tendance electropunk/electroclash, Barto. Formé en 2006 par Maria Lioubitcheva (chant, musique), Evgueni Koupriianov (synthé, chant) et Alekseï Otradnov (paroles), il se caractérise par des paroles ironiques, sociales, parfois blasphématoires, des rythmes dansants, le tout formant un "anarchisme sexy" (expression de Zvuki.ru). La vidéo ci-dessous, envoyée par Fabien, lecteur de ce blog, est un moyen de le découvrir.

Cette chanson, intitulée " ??????" (Prêt ?), est sortie en août 2010 et est rapidement devenue un hymne de l’opposition. Les paroles (certainement la phrase "Incendier pendant la nuit les voitures des flics") ont d’ailleurs été jugées extrémistes et un des clips, pornographique. La version ci-dessus, moins trash, est composée de photos des manifestations de l’opposition de Saint-Pétersbourg. On y croise pas mal de têtes connues.

Fin 2011, Barto a décidé de sortir un album composé uniquement de versions remixées de cette chanson. Et le 5 mars, est sorti leur nouvel album  ??????! ???????????? (Salut ! Totalitarisme).

Pour finir, voilà les paroles en russe :
_ ?? ??????????? ???????? ??????
_ ??? ? ?????? ??? ?????
_ ???????????? ????? ? ??? ??? ????
_ ? ?? ???????? ? ?????? ?? ?????
_ ?????? ??? ???????? ??????? ? ???????? ???????
_ ?????? ??? ???????
_ ? ??? ??? ?? ????? ?????? ? ????????? ?????????? ? ????
_ ??????? ?????

_ ? ?????? ? ?? ?????
_ ????????? ????? ?????? ??????
_ ??? ??? ??????? ????? ??????? ???????? ?????
_ ? ????????? ??? ??? ???? ????? ?????

_ ? ?????? ? ?? ?????

_ ???? ????? ???? ?? ???????????? ????? ????
_ ?? ?????? ???????? ??? ????? ????? ??? ???? ???????
_ ?? ? ???? ??? ??????? ??? ??????? ????? ????? ????????? ????????
_ ?? ???? ?????? ? ?? ?????? ?????? ??????

Et leur traduction en français :
Nous nous sommes heurtés par hasard en automne
Comme maintenant, il pleuvait
Les manifestations les drapeaux je vois tout cela
Et tu regardes, et n’attends personne
L’amour comme une cigarette serrée dans des doigts tremblants
L’amour comme revendication
Et voilà déjà nous nous chauffons les doigts sur des verres en carton de café
Le soir l’arrestation

Je suis prête et tu es prêt
Incendier pendant la nuit les voitures des flics
C’est d’une manière générale la vie, le signe du bon goût
Du côté de ceux pour qui la loi est une ordure

Je suis prête et tu es prêt

La journée nous dormons longtemps nous ne nous montrons pas nous restons à la maison
Dans les rues nous communiquons comme si nous étions des étrangers ou à peine des connaissances
Mais je sais qu’un jour j’aurai la chance de devenir ta vraie fiancée
Pour nous ils viendront et nous arracherons l’anneau ensemble

Pussy Riot, fin temporaire de partie

Par Aurialie le 06.03.2012 à 23h54

Le procès des 2 membres du groupe féministo-punk Pussy Riot se tenait aujourd’hui. Le crime de Maria Alekhina (à gauche) et Nadejda Tolokonnikova (à droite) : avoir participé à une performance musicale du groupe (consistant en une "prière punk" intitulée " ??????????, ?????? ???????", "Sainte Mère, chasse Poutine") dans la cathédrale du Christ Sauveur le 21 février (en plein Maslenitsa) pour dénoncer les liens entre l’église orthodoxe russe et Vladimir Poutine. Dans une interview, l’une des participantes a déclaré : "Notre Patriarche n’a pas honte de porter des montres valant 40.000$, ce qui est intolérable quand tant de familles en Russie sont au bord de la pauvreté."

Pour le moment, les deux accusées ont écopé de près de 2 mois de prison préventive pour hooliganisme, jusqu’à leur procès, qui se tiendra le 24 avril et dont le verdict pourrait être 7 ans d’enfermement. Les deux jeunes femmes, mères d’un enfant, ont entamé une grève de la faim pour protester contre leur emprisonnement.

Derrière leur musique, peu mélodieuse, il y a de vrais messages politiques. Dans l’interview à Gazeta citée ci-dessus, elles déclaraient également (avant l’élection présidentielle) : "Aujourd’hui, un petit nombre de personnes ont pris le pouvoir par la force en Russie, ils ont changé les lois pour garder le contrôle du pays. Ils n’ont pas demandé aux citoyens russes, s’ils voulaient ou non la prolongation du mandat présidentiel à 6 ans. Pourquoi n’ont-ils pas organisé un référendum ? La Russie n’est pas démocratique aujourd’hui. Notre position est de réfléchir de manière critique, de douter de toutes les choses "naturelles" et de trouver les mensonges. Aujourd’hui, certaines personnes essayent de nous persuader que Poutine est un cadeau pour la Russie, que le pays s’effondrerait sans lui. Notre position est de penser, d’analyser et de prendre de bonnes décisions." Elles exigent également la liberté pour les prisonniers politiques, le sujet les touche maintenant encore de plus près...

Des appels à manifestation en leur honneur ont été lancés à Moscou, mais aussi à Paris. Nous sommes tou(te)s des Pussy Riot, non ? Ok, peut-être pas tous ...

Source photos : Groupe Voina (1 et 2)

Opposition - delete ?

Par Aurialie le 02.03.2012 à 23h55

Devant son écran d’ordinateur, tenu par un manifestant et sur lequel il est écrit "contre", je me dis que Vladimir Poutine doit avoir envie d’appuyer sur le bouton "delete" (supprimer).

Ses paroles sur l’opposition, cette semaine, sont assez éloquentes : "Certains sont prêts à sacrifier quelqu’un et à accuser ensuite le pouvoir. Je connais ces méthodes et cette tactique, cela fait dix ans qu’ils tentent de le faire." Ou encore : "Ils cherchent même une victime sacrificielle parmi des gens connus. Ils peuvent flinguer quelqu’un et ensuite accuser le pouvoir." Et enfin : "Ils vont eux-mêmes bourrer les urnes (...) et présenter des plaintes eux-mêmes". Parallèlement, d’autres doutent de la tentative d’attentat sur sa personne... Information, intox, désinformation, à vous de choisir...

Source image : Sergueï Elkine (vous l’aurez reconnu)
Source citations : Le Point

Le bilan de M. Promesse

Par Aurialie le 01.03.2012 à 00h42

Nous connaissons enfin le vainqueur du concours d’affiches, organisé par Alexeï Navalny. Cette affiche, imaginée par Digitaldog, donne quelques chiffres du bilan de Vladimir Poutine, renommé pour l’occasion M. Obechtchalkine (?????????), que l’on pourrait traduire par M. Promesse (????????? est composé du verbe " ???????" promettre).

- Le coût du logement a été multiplié par 9 (de 800%)
- Le nombre des fonctionnaires a été multiplié par 1,5 (à 500.000 personnes)
- Les tarifs des services et infrastructures locatives ( ???) ont été multipliés par 16 (de 1.500%)
- Le volume de la corruption a augmenté de 300 milliards de dollars par an
- La population perd 500.000 habitants par an
- Le nombre d’oligarches a été multiplié par 12,5 (il est passé de 8 à 101)
Et le slogan final : "Ne nous arrêtons pas aux choses acquises".

Personnellement, je préfère l’affiche classée 2e, que j’avais déjà publiée il y a un mois. J’espère que digitaldog, qui va recevoir 35.000€, est sûr de ces chiffres, sinon, ça tombe un peu à l’eau.

Le(s) ruban(s) blanc(s)

Par Aurialie le 26.02.2012 à 19h47

A moins d’une semaine du 1e tour de l’élection présidentielle russe, l’opposition continue d’organiser des actions pour appeler à des élections honnêtes et protester contre la ré-élection sans surprise de Vladimir Poutine. Après l’opération ????? ?????? (Anneau blanc) de la semaine dernière et du 29 janvier, ce dimanche était organisé ??????? ????? ???? (Grand cercle blanc) : en plus de l’appel aux automobilistes à investir le périphérique moscovite Sadovoïe Koltso avec des rubans blancs sur leur voiture, les piétons étaient invités à former une chaîne humaine sur les 16km de trottoirs.

Voilà une 1e photo issue d’un reportage de Roustem - Drugoï - Adagamov, montrant l’ambiance bon enfant de l’action, qui a réuni entre 11.000 et 40.000 personnes (selon les chiffres de la police ou des organisateurs).

Et en voilà une 2e, d’un reportage de Ridus.

A Paris, à l’ambassade de Russie, une action similaire était organisée, avec une centaine de personnes.

Russie44
Russie40
Russie22
Russie16
Russie15
Russie45
Russie28
Russie14
Russie17
Russie13
Russie24
Russie21