Tous les articles sur le mot clé : opposition

"On n'oubliera pas, on ne pardonnera pas"

Par Aurialie le 26.02.2012 à 02h05

Cette semaine, à la galerie Marat Guelman, dans le cadre de la noart gallery, Skif Bratok, de son vrai nom Matveï Krylov, a organisé une performance intitulée " ?????????" (Cheptel), pour attirer l’attention sur l’absence de dialogue entre le pouvoir et la société civile et sur l’usage de la violence du premier contre les membres de la seconde. Les deux derniers exemples de cette situation sont l’agression de l’activiste Mikhaïl Choulman et le meurtre d’un autre activiste à Samara, Nikita Colin. Comme le montre la vidéo ci-dessous ou ce reportage photo (lien externe), sa performance a consisté à écrire avec sa tête et de la peinture rouge, comme du sang, le mot "Poutine" sur le sol en béton de la galerie puis à nettoyer le sol.

Quelques jours avant sa performance, voilà ce qu’il écrivait sur son blog : "Quand ils ont agressé un défenseur des droits de l’homme – je me suis tu, en effet, ils sont du genre à avoir ce genre d’ennuis.
Quand ils ont frappé un peintre –je me suis tu . À l’école j’ai eu un trois en dessin.
Quand ils ont tué un natsbol – je me suis tu. Je ne me reconnaissais pas trop dans leurs idéologies, et il me semblait qu’il devait en être ainsi.
Quand ils ont agressé un journaliste – je me suis tu. Enfin, j’ai laissé quelques commentaires furieux sur LiveJournal, car j’écris aussi, un peu comme journaliste.
Quand ils ont agressé un militant de la société civile – je me suis tu. Bien que j’étais un peu tendu. En effet, je suis un citoyen, et à certains égards, même un citoyen actif.
Mais quand on m’a agressé* - le journaliste, le militant des droits de l’homme, l’artiste, les natsbols encore vivants et les activistes de la société civile sont descendus dans la rue pour protester et exiger de trouver les coupables.
J’ai honte de m’être tu.
"
* Je pense que Matveï Krylov fait référence à son emprisonnement de quelques semaines pour avoir jeté une bouteille d’eau sur un procureur.

Dans un autre article, il explique : "Il y a un peu plus d’un an, dans la cour de sa propre maison, Oleg Kachine était agressé. Et avant lui, Mikhaïl Beketov, Marat Guelman, Konstantin Fetisov, Lev Ponomarev. Et étaient tués Iouri Tchervotchkine et Anton Stradymov – et c’est seulement une petite partie du nombre total des victimes de telles attaques. Pendant les 10 dernières années en Russie, de tels moyens ont été utilisés pour résoudre des situations conflictuelles et éliminer les personnes "inutiles". Vladimir Vladimirovitch a partiellement contribué à cela, il a créé ce climat dans le pays. Et il faut se rappeler que sur chacun de nous, au-dessus de chaque tête "problématique" il y a aussi cette épée de Damoclès. Et la personne qui a plus d’argent et de pouvoir qu’un autre, peut toujours résoudre son problème avec lui par ce moyen."

Et enfin voilà ce qu’il écrit après sa performance : "Poutine est pour moi la personnification de notre époque, une époque de violence, où ces méthodes [violentes] sont largement appliquées. Les attaques mentionnées ci-dessus ne font pratiquement jamais l’objet d’enquête et restent donc non résolues. En plus, ce sont souvent des militants des mouvements pro-Kremlin qui agissent ainsi. Pour moi, Poutine est, en premier lieu, non pas un escroc et un voleur, mais un assassin. On l’a mis facilement à la tête du pays. J’ai relativement vite écrit le mot "Poutine" sur le béton. J’ai mis près de deux heures pour laver ces cinq lettres. (...) Et même quand son époque se terminera, son ombre restera sur le pays, comme une tache incarnadine sur le béton du sol de la galerie."

Le titre de cet article était aussi celui qui annonçait cette performance, que l’on peut apprécier, ou pas, que ce soit d’un point de vue artistique ou idéologique.

Envie d'être observateur des élections ? (2)

Par Aurialie le 22.02.2012 à 00h00

"Dans notre pays, il existe un magicien puissant, mais une force est capable de lui résister...", telle est la phrase qui accompagne cette vidéo, incitant les Russes à s’inscrire comme observateur de la prochaine élection présidentielle. La voix-off explique que ce magicien connait la magie électorale et qu’il a de nombreux pouvoirs : changer les chiffres, transformer un "non" en "oui" et inversement, modifier les bulletins de vote, ... Il peut donc tout faire, tant que personne ne voit ses tours, ni ne l’observe... D’où la création du site Rosvybory.org pour devenir observateur.

C’est Alexeï Navalny, ou plutôt Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, qui est à l’origine de ce site. Il a déjà mis en ligne le site Rospil.info, projet public ayant pour but de contrôler les appels d’offres des organismes publics. Ce matin, l’agence de presse de l’Oural, UralPress, annonçait ainsi la suspension d’un appel d’offres du ministère de la Santé pour un marché de 117 millions de roubles dans la région de Tcheliabinsk, suite à une plainte de Navalny relevant des violations de la législation fédérale.

Le bloggeur avocat a également créé le site Rosagit.info, réunissant tout un arsenal de "propagande" contre le parti des escrocs et des menteurs (à savoir le parti Russie Unie) : affiches, tee-shirts, autocollants, .... A cela s’ajoute un concours d’affiches, le résultat sera connu d’ici quelques jours. Voilà déjà un clip, participant au concours, réunissant des images de la dernière manifestation pour des élections honnêtes. Cet article finit ainsi comme il a débuté !

Les Oiseaux de Sergueï Hitchcock Elkine

Par Aurialie le 21.02.2012 à 00h03

Quand Sergueï - ellustrator - Elkine imagine une rencontre entre les Angry Birds et Larry Bird de Twitter, c’est forcément pour s’attaquer au chef de la Russie, Vladimir Poutine... Mais a priori, c’est vain, les Angry Birds ayant choisi la mauvaise arme. Car, comme le dit le pauvre Larry dans sa catapulte, pour essayer de sauver sa peau : "Nooooon, de toute façon, il ne lit pas Twitter..."

Angry Birds avaient déjà inspiré Sergueï Elkine, comme le montre ce dessin, imaginé avant la manifestation du 4 février. Le fait que les 3 oiseaux ne pas soient pas rouge, jaune ou noir, mais d’un camaïeu de bleu pour indiquer combien ils sont frigorifiés (il faisait -18°), montre, pour moi, tout le talent de ce dessinateur.

Source image : Sergueï Elkine

Images chocs pour clics en série

Par Aurialie le 17.02.2012 à 01h37

Rien ne vaut une vidéo virale pour faire parler d’un sujet qui vous tient à coeur et la vidéo ci-dessous en est un parfait exemple, même si le but n’est certainement pas atteint au final.

Cet extrait de reportage, plus vrai que nature, traite de l’ouverture du procès d’un Vladimir Poutine enfermé dans une cage, tel Mikhaïl Khodorkovski, mais pour un tout autre motif : préparation d’acte terrorisme pour intimider la population et influencer le gouvernement actuel. Cette vidéo est en fait un teaser pour un reportage de 42min, intitulé "L’assassinat de la Russie", sorti en 2002, mais interdit en Russie, et tourné notamment par Alexandre Litvinenko, mort empoisonné au polonium le 23 novembre 2006. On voit d’ailleurs la jaquette du DVD à la seconde 36 du reportage.

Cette vidéo montre une fois de plus la créativité de l’opposition russe, puisque elle a été vue par plus de 3,5 millions d’internautes en l’espace de 3 jours, mais seulement 100.000 personnes ont regardé le reportage de Litvinenko à l’heure ou j’écris ces lignes. Cinquante secondes d’images chocs feront toujours plus de clics qu’un reportage sérieux de 42 minutes.

Poutine, un dieu ? Non, Poutine, adieu !

Par Aurialie le 12.02.2012 à 18h21

Vous vous rappelé sûrement de la superbe chanson " ?????? ??? ?????" ("[Je veux un homme] Comme Poutine"), sortie en 2002, présentant le Président russe de l’époque comme l’homme idéal : un homme fort, qui ne boit pas, qui ne fait pas de peine et qui ne s’enfuit pas. L’auteur de cette chanson, Alexandre Eline, rocker dissident quand la Russie était encore l’URSS, précise dans une interview, qu’elle avait été écrite sur un ton un peu ironique, mais l’euphorie du moment pour cet homme politique jeune, qui voulait faire avancer son pays, en a fait un vrai hymne à son honneur.

Alexandre Eline continue à faire de la musique. Il a notamment fait son retour en chanson en novembre 2010, en publiant, sous le nom de groupe RabFaq, une vidéo qui a été vue des milliers de fois sur Internet, devenant un hit de la blogosphère russe. Il s’agissait de la chanson " ??? ?????? ???????? ?? ??????", que l’on peut traduire par "Notre asile de fous vote pour Poutine". Et depuis décembre 201, RabFaq a sorti ainsi plusieurs chansons, dont les clips sont faites d’extraits de vidéo youtube (ou rutube) : " ????? ?????" ("Rubans blancs", en référence aux rubans que mettent les opposants au gouvernement lors des manifestations des derniers mois), " ????? ????? ? ??????" ("Nouvelle chanson sur la vérité"), dont le refrain est : "La vérité est plus haute que les murs du Kremlin / La vérité est plus vive que les étoiles du Kremlin / Je n’attends plus dans la cuisine les changements / Je me dresse de toute ma taille sur la place" et enfin " ?????, ??????!" ("Poutine, Adieu !", vidéo ci-dessous).

La chanson débute ainsi : "Il y a un mec dans notre puissance natale / Il est presque aussi populaire d’Archavine/ Il vole dans le ciel, et plonge dans l’eau (…) / D’une Lada Kalina il a fait une Ford / Avec lui même sur le cul on est fier / C’est pourquoi nous aimons notre chef sans réserve".

Et un peu plus loin "Et Loukachenko est devenu un enfant bien sage / Et l’Ukraine ne pique pas notre gaz en cachette / Le Russe travaille mieux que le Chinois / Et Angela Merkel nous la tenons par les c… /Ce n’est pas en vain que tous respectent notre leader." Cette chanson est donc dans la lignée de " ?????? ??? ?????", mais cette fois-ci il n’y a pas d’ambiguité sur le sens de la chanson, car elle se termine par : "Alpha Centauri, Tau Ceti / T’attendent, un bon surhomme /Ton navire spatial est prêt / Poutine, adieu à jamais".

Les hamsters, l'ours et le bourdon

Par Aurialie le 12.02.2012 à 02h39

Cette banderole faisant la publicité du site rosvybory.org (chargé d’enregistrer les candidatures des observateurs de l’élection présidentielle, voir article d’hier) recouvrait le bas de la scène de la manifestation pour des élections honnêtes du 4 février à Moscou. Les hamsters, qui sont sur cette banderole, et pris en affection par l’opposition, ont donné des idées aux supporters de Vladimir Poutine, qui se moquent des "hamsters de réseau” passant tout leur temps à blogguer.

Ainsi sur cette photo, extraite d’une vidéo pro-Poutine, trois hamsters de la place Bolotnaïa espèrent arrêter un ours échappé en pleine ville et effrayant la population, avec quelques slogans (notamment "nous sommes pour des élections honnêtes"). Le sens est plutôt clair, il ne me reste donc plus qu’à saluer les 3 courageux hamsters face à cet animal bien vivant (et sûrement bien dressé), apparaissant telle une illustration du principe (inventé) du bourdon...

Sources images : Zyalt et The Moscow Times

Envie d'être observateur des élections ?

Par Aurialie le 11.02.2012 à 00h31

Le 10 février, à 10h30, heure de Moscou, 12.290 personnes s’étaient enregistrées sur le site Rosvybory.org pour devenir observateur de la prochaine élection présidentielle russe et ainsi éviter les fraudes, relevées lors des élections législatives de décembre dernier. Cette vidéo mélange images de films, d’archives, d’actualités, … pour inciter les personnes à devenir observateur.

Pour les non-russophones, voilà ce qui est écrit entre les images :
(Notes de piano)
Tous les 4 ans, les honnêtes citoyens se rendent aux bureaux de vote.
"Je veux voter contre les escrocs et les menteurs [à savoir le parti Russie Unie]", disent-ils.
"Mets ton bulletin dans cette urne", lui répondent les escrocs et les voleurs.
Les citoyens pensent qu’ils ont fait leur choix.

(Chaque citoyen va payer son chauffage et son électricité 2 fois moins cher.
Chaque famille aura son propre logement.
Chaque citoyen russe va recevoir sa part de richesse naturelle.)

Mais en fait, dans les urnes, voilà ce qui se passe…
(changement de musique)
Les gendarmes ne font rien, les présidents ont été achetés.
Après les élections, ils ont tourné les manettes de leurs ordinateurs et compté les voix.
Les escrocs et les voleurs obtiennent 146% des voix.
Dégouté ?
Arrête la fête des escrocs.
Deviens observateur des élections.
Utilise ton cerveau, ton ordinateur et Internet.
Adresse-toi directement au quartier général de ton candidat.
Ou bien inscris-toi comme observateur sur internet.
Ensemble nous battrons les escrocs et les voleurs !

Le site Nabludatel.org permet également de s’enregistrer comme observateur de l’élection. Et Golos.org a recensé les violations des élections de décembre.

"Nous te renvoyons !"

Par Aurialie le 29.01.2012 à 19h21

La prochaine grande manifestation de l’opposition pour des élections honnêtes est prévue le 4 février ; à Moscou, la mairie a accepté le parcours proposé, allant de la place Kaloujkaïa (métro Oktiabrskaïa) à la place Bolotnaïa.

En attendant, les opposants à Poutine ne chôment pas : manifestation "pour l’action citoyenne et l’activisme citoyen" place Pouchkine, action "Anneau blanc" des automobilistes moscovites autour de la rocade entourant la capitale (un concours de la meilleure voiture a même été organisé), préparation de slogans et affiches, ... J’aime beaucoup celle-ci reprenant un slogan des Anonymous : "Nous ne sommes pas l’opposition, nous sommes tes employeurs ! Nous ne protestons pas, nous te renvoyons !"

L’autre camp montre également qu’il est présent, en tout cas, à Ekaterinbourg, où une manifestation de soutien à Poutine a été organisée.

Source image : inconnue (lien envoyé via twitter par Navalny)

Nano-manif à Barnaoul

Par Aurialie le 28.01.2012 à 17h24

Le mouvement de contestation contre les fraudes observées lors des élections législatives de décembre 2011 est également présent en Sibérie, notamment à Barnaoul. Le 14 janvier, c’est une manifestation de figurines en plastique qui était organisée et, comme dans la réalité, les forces de l’ordre veillaient à ce qu’il n’y ait pas de débordement.

La photo ci-dessus ne montre qu’une partie de la manifestation, Ivan Kruptchik, son auteur, en a fait bien d’autres.

Parmi les messages des manifestants, j’ai relevé les 2 slogans ci-dessus : "Il y a des élections, mais il n’y a pas de choix" et "Je suis pour des élections honnêtes".

Mais, il n’est pas moins dangereux d’organiser une telle manifestation ; sur Globservateur, on peut lire que "le numéro 2 de la police, Andreï Moulintsev, a annoncé qu’un procureur avait été saisi pour vérifier la légalité de ce détournement à des fins politiques de "nouvelles technologies".

Source photos : Ivan Kruptchik

No entry

Par Aurialie le 24.01.2012 à 00h01

A l’entrée du très sélect Club des Présidents, Vladimir Tchourov veille à ne pas laisser passer les intrus et autre resquilleur : aujourd’hui, c’est Grigori Iavlinski, leader du parti Iabloko, qui est refoulé.

De trop nombreuses signatures de soutien à sa candidature ne seraient pas conformes, remettant en cause sa participation à l’élection présidentielle. Les signatures du milliardaire Mikhaïl Prokhorov seraient par contre conformes, il va pouvoir afficher son portrait partout en Russie.

Source dessin : Sergueï - ellustrator - Elkine

2 photos pour 2 manifs

Par Aurialie le 19.01.2012 à 22h58

Le rassemblement en l’honneur d’Anastacia Babourova et Stanislas Markelov et contre le fascisme s’est donc tenu aujourd’hui, comme prévu. Quelques centaines de personnes se sont réunies derrière la bannière "Se souvenir signifie se battre". Ridus était sur place pour une transmission live et un reportage photos.

Hier, c’est une autre action qui avait lieu, dirigée contre la corruption, notamment contre les représentants corrompus des structures de maintien de l’ordre, avec un appel à la démission du ministre de l’Intérieur Rachid Nourgaliev. La mise en scène est plutôt originale, la police les a tout de même arrêtés, comme le montre ce reportage photo et vidéo de DmitriL68.

Avant la grande manifestation du 4 février pour des élections honnêtes, les moscovites montrent aux autorités qu’ils sont toujours prêts à défendre leurs droits et idéaux.

Source photos : Ridus et DmitriL68

Cousu de fil blanc

Par Aurialie le 02.01.2012 à 21h49

Il y a quelques mois, j’avais parlé de l’installation de Pavel 183, "La vérité pour la vérité", commémorant le 20e anniversaire du putsch du 19 août 1991. Début décembre, il a publié une nouvelle installation, intitulée "Cousu de fil blanc". Derrière ce projet, il y a l’idée que "la moitié du monde est parcourue des pointillés blancs des routes, mais si on examine notre vie, qui dépend entièrement de la politique, il devient alors clair que "tout est cousu de fil blanc"".

La danse de Medvedev unit le monde

Par Aurialie le 18.12.2011 à 18h52

Il y a beaucoup de choses dont j’aurais voulu parler, en cette période très riche pour l’opposition : les manifestations du week-end contre la falsification des élections, notamment à Saint-Pétersbourg, la grève de la faim de Sergueï Oudaltsov, les discussions sur la candidature à l’élection présidentielle du parti Iabloko - Iavlinski ou Navalny (ici ou par exemple), les résultats du concours "Boulon de verre" organisé par Varlamov et dénonçant les aberrations des fonctionnaires de la ville de Moscou dans l’aménagement du territoire (places de parking inaccessibles, routes qui ne mènent nulle part, passage piéton donnant sur une barrière, ...), ... Mais j’ai finalement choisi de publier cette vidéo montrant des personnes, en Russie et dans le monde, imitant la fameuse danse de Medvedev, car après tout c’est bientôt les fêtes de fin d’année !

A voir également, pour revenir un peu plus sérieuse, ces photographies des activistes russes par The New Yorker.

Un 10 décembre à Moscou

Par Aurialie le 10.12.2011 à 21h51

Ce 10 décembre pourrait bien rester dans les annales, la participation à la manifestation contre la falsification des élections parlementaires du week-end dernier a été importante (entre 50.000 et 80.000 personnes rien qu’à Moscou).
Et cette photo de Ridus montre bien l’ampleur de la mobilisation.

Les articles ne manquent pas sur cette journée d’action, j’ai donc juste fait une sélection de photos : la 1e est issue du compilation de pancartes par Ir-ingr, la 2e est une photo publiée sur le twitter de @Anetta1984.

D’autres photo-reportages sont visibles ici, , ou encore à cette page.

Les uns contre les autres

Par Aurialie le 07.12.2011 à 23h10

Cette photo a été prise par Maxime Novikov, hier soir, place Triumfalnaïa, lors de la 2e journée de manifestations post-électorales. Face-à-face, deux Russies s’opposent : à gauche, un membre des Nachis apporte son soutien au parti victorieux, Russie Unie ; à droite, un membre de l’opposition manifeste contre la falsification des élections.

Le photographe-bloggeur Varlomov était également sur place pour faire un reportage qu’il a intitulé, très intelligemment, " ???? ?????? ?????" (les nôtres contre les NACHIs).

Depuis le 4 décembre, les opposants manifestent et la police les arrête. Même Gorbatchev réclame de nouvelles élections, il n’en faut pas plus pour que les médias commencent à parler de printemps russe en plein hiver (après le printemps arabe). Un grand appel à manifester le 10 décembre pour des élections honnêtes a été lancé, à 21h (heure française) il y avait déjà 20.000 "inscrits" sur Facebook.

Source image : Igor Niova

Russie27
Russie43
Russie01
Russie02
Russie37
Russie40
Russie15
Russie03
Russie14
Russie42
Russie23
Russie35