Africains en Russie

Par Aurialie le 02.09.2009 à 00h01

En complément d’un article paru dans le Monde sur la vie des Africains vivant à Moscou, intitulé "sobrement" "Chaque fois que je me trouve avec des Russes, je me fais insulter. Je déteste être noir", il y a un lien vers cette vidéo de l’agence de presse Enogo.com "Les Africains de Russie".

Le reportage a deux ans, mais reste d’actualité. En septembre 2005, j’ai passé 6 mois à Moscou, à l’Université de l’Amitié entre les Peuples, citée dans le reportage. Et les étudiants gabonais et tchadiens que j’ai rencontrés, évoquaient tous cette peur de se faire frapper, de prendre le métro et de se rendre dans le centre de Moscou la nuit. Une amie a même été témoin d’une descente de skins devant l’Université. Même si cette violence n’est le fait que d’une minorité, le sentiment d’insécurité est palpable. L’article du Monde évoque tout de même une amélioration de la situation depuis 2002, ce qui est plutôt encourageant.

Commentaires

>> Africains en Russie

Le racisme n’a pas de frontière. Les Russes ne sont pas plus racistes que les autres. Ils suffit de voir, en France et en occident en général, une monté de l’Islamophobie,teinté d’un racisme Arabe, par exemple. (il suffit, pour s’en rendre compte, de lire des forums, ou des messages sur des site de journaux tel Le Figaro. )
Tout cela, personnellement, me fait peur, car on va une guerre de civilisation.
Néanmoins, on peut s’inquiéter de cette violence en Russie... est-ce le signe que la Russie a du mal à passé le cap de l’après l’URSS ? ? ? Je ne sais pas.
Comment l’Europe en général peut-elle aider ce pays ? Sans doute en laissant la Russie aller à son rythme, choisir son propre modèle, et surtout, en évitant,dans les journaux, des raccourcis rapides et des spéculations sur sa politique, les clichés tenaces, cesser de faire croire qu’elle veut refonder l’URSS, ect...
La Russie en a vu d’autres.

Le 2 septembre 2009 à 13h25 par juliette

>> Africains en Russie

En complément, un article du Monde diplomatique de février 2009 :

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-02-09-Meurtres-politiques-et-racistes-en

Cet article a été publié après l’assassinat à Moscou, le 19 janvier 2009, de l’avocat Stanislav Markelov et de la journaliste Anastassia Babourova. L’auteur de l’article y écrit notamment : « Selon feu l’avocat Stanislav Markelov – qui défendait précisément les victimes de ce type d’agressions et de la répression et des tortures en Tchétchénie –… ». Précisons que, d’après une enquête menée par Reporters Sans Frontières (RSF), l’assassinat de Markelov pourrait plutôt être lié à l’agression violente contre un autre journaliste, Mikhaïl Beketov, en novembre 2008. Ce journaliste s’opposait à la construction d’une voie rapide devant relier Moscou et Saint-Pétersbourg en passant par la forêt de Khimki. Selon l’enquête de RSF : « Les affaires sur lesquelles travaillait Me Markelov étaient si sensibles qu’il semble difficile de privilégier d’emblée une hypothèse. ». Voici le lien :

http://www.rsf.org/spip.php?page=article&id_article=30128

Mais que tout le monde se rassure : la voie rapide va être construite avec la participation active d’une société française :

http://www.vinci.com/vinci.nsf/fr/communiques/pages/20090727-1931.htm

Le 2 septembre 2009 à 21h14 par Meriem

>> Africains en Russie

Bien que je ne sois pas d’accord avec cette vidéo qui véhicule les thèmes de la globalisation que l’on nous impose de gré ou de force (dans le cas présent : métissage à tout-va), il y a certaines choses qui sont dites et qui méritent d’être notées : le commentateur nous explique que l’Union soviétique cherchait à détourner l’élite africaine de l’influence occidentale. Pour ce faire, l’État soviétique attirait les meilleurs élèves de ces pays en prenant à sa charge l’intégralité des frais (voyages, hébergement, soins, loisirs). Ce qui n’est pas dit, c’est que ces Africains avaient accès à des magasins en devises (Beriozka) dont les Russes se voyaient refuser l’accès. J’ai toujours été outré par cette humiliation. À l’époque, les Africains affichaient du mépris envers cette population refoulée.

Aujourd’hui, dans la vidéo, certains Africains se plaignent qu’ils ont à assumer une partie des frais, dont le voyage. Doit-on pleurer sur leur situation ? Cela me paraît beaucoup plus juste que la situation antérieure. N’oublions pas que la Russie leur accorde un enseignement qu’ils auront du mal à trouver chez eux.

Ensuite, et c’est l’aspect le plus révoltant : qu’une émission de télévision française fasse un reportage sur des Africains qui « ne se sentent pas en sécurité en Russie », c’est dépasser les bornes. Pensez-vous sincèrement qu’il est possible en France de se promener tranquillement en banlieue ? Le malheureux Français (et je ne parle pas des filles) qui se hasarde dans ces quartiers a plus de probabilité de se faire agresser qu’un noir à Moscou. La presse abonde de ces faits divers.

Enfin, avec une telle formation de niveau supérieur, quel manque d’imagination que de ne pas pouvoir envisager de monter un bon business en liaison avec son pays d’origine.

Le 3 septembre 2009 à 02h48 par Ratgemini

>> Africains en Russie

@Ratgemini
L’agence de presse qui a fait ce reportage est installée en France, mais son directeur est un Camerounais, Olivier Enogo, qui veut traiter de sujets éclectiques et multiculturels, notamment sur l’Afrique et les Africains, mais pas que. Donc, il n’y a rien de revoltant à ce que cette agence ait tourné un reportage en Russie.

En montrant cette vidéo, mon but n’est pas de dire "les Russes sont plus racistes que les Français", mais de montrer la situation d’étudiants étrangers en Russie. Les paroles entendues dans ce reportage, je les ai entendues personnellement ; ce reportage montre une réalité, qui n’est pas déformée par la vision occidentale d’un journaliste, comme on peut souvent le reprocher à nos journalistes français.

Ensuite, je sais bien qu’en France, on se fait aussi tabasser dans la rue sans autre raison que pour délit de faciès (quelque soit sa couleur). Mais de là à sortir des statistiques pour savoir qui a le plus de malheur de se faire frapper parce qu’il se trouve à tel endroit ...

En France, nous avons un problème de racisme latent qui souvent ne veut pas dire son nom : le racisme ne se traduit pas forcèment par la violence, mais par un manque d’accès à l’emploi, à des locations, à l’entrée des discothèques, ... Les opérations de testings de SOS Racisme sont là pour nous le montrer.

Le 3 septembre 2009 à 10h34 par Aurialie

>> Africains en Russie

@Aurialie
Merci pour votre réponse, mais ne voyez aucune agressivité de ma part à l’égard de votre blog. Vous avez parfaitement le droit de mettre en ligne les vidéos que vous souhaitez bon de diffuser.

Cette vidéo, je l’avais vue à la télévision il y a quelques mois. Ma critique ne vise pas personnellement Olivier Enogo, mais j’apporte simplement quelques commentaires sur le reportage lui-même. J’ai même reconnu que le reportage avait très honnêtement rappelé les conditions de l’arrivée des Africains à Moscou (rien à voir avec les expéditions d’esclaves en Amérique). Je me suis contenté de préciser l’information à partir d’observations personnelles (magasins Beriozka).

Le problème de ce type reportage, c’est qu’il est manipulé par des médias (notamment RFI) qui ont tendance à détourner le contenu au profit d’une propagande qui devient particulièrement malsaine. Le fait que la Halde, Sos Racisme et le Mrap se saisissent tous 3 prioritairement de certaines formes de racisme ne signifie pas pour autant que ces formes de racisme soient un phénomène majoritaire.

Quant au prétendu racisme à l’embauche, je n’ai pas cette impression dans la vie quotidienne (télévision, banques, assurances, publicité, commerces, sport etc.). La discrimination est probablement due au niveau culturel, au comportement et à la tenue vestimentaire délibérément provocatrice de certains « candidats ». Mais je ne pense pas qu’un Africain compétent ait réellement des problèmes à se faire embaucher.

Pour parachever le tableau, la discrimination ne semble pas entraver l’accession aux HLM ni aux aides sociales. Rien de raciste dans mes propos : juste un constat.

Le 3 septembre 2009 à 13h19 par Ratgemini

>> Africains en Russie

@Ratgemini

Je suis d’accord avec vous sur un point : ce reportage laisse un peu pantois, raison pour laquelle je ne l’avais pas commenté d’ailleurs. Ce qui me dérangeait le plus en le visionnant, ce sont précisément ces quelques « plaintes » d’avoir à assumer des frais de voyage par exemple. Il faut cependant comprendre que la plupart des étudiants étrangers venant des pays que l’on appelait « satellites » étaient, d’une façon ou d’une autre, des privilégiés dans leur pays d’origine. Un jeune homme l’explique : ils ont eu des bourses parce que justement ils étaient « les meilleurs », et le contraste qu’ils ont dû ressentir est sans doute pour une grande part dans leur vision actuelle. Dans la réaction de certains d’entre eux, il y a quelque chose qui n’est pas si éloigné de la réaction de beaucoup de Russes dans les années 1990 : le changement radical de tous les repères qui existaient en ont déstabilisé plus d’un.

Pour les magasins réservés (pas seulement aux étrangers d’ailleurs), ils me dérangeaient aussi. Je n’y allais en général que lorsque, dans certaines périodes de plus ou moins grande pénurie, des amis russes me le demandaient. Notamment pendant la très fameuse « loi sèche » ! Mais il ne faut pas oublier que les étrangers n’avaient pas que des privilèges : les billets d’avion par exemple n’étaient pas au même prix que pour les Russes, ils étaient beaucoup plus chers. On peut trouver ça bien ou mal, à chacun de voir, mais on ne devrait pas réduire une réalité aux seuls aspects de cette réalité qui nous déplaisent ou nous choquent.

Quant à reprocher de faire un reportage sur le racisme en Russie au prétexte que le racisme existe en France, cela me paraît absurde. Le racisme existe en Russie comme il existe partout, c’est une banalité de le dire. Faut-il pour autant feindre de l’ignorer ? Faut-il s’abstenir d’en parler ? Sur le site en français de RIA Novosti, que l’on ne peut pas soupçonner de vouloir dénigrer la Russie, on en parle abondamment :

http://fr.rian.ru/society/20090603/121847954.html

http://fr.rian.ru/analysis/20080402/102804080.html

http://fr.rian.ru/analysis/20080422/105639554.html

La police en parle :
http://fr.rian.ru/society/20090121/119731875.html

Le FSB en parle :
http://fr.rian.ru/russia/20081223/119130465.html

Le parquet général en parle :
http://fr.rian.ru/society/20080923/117048560.html

La Chambre civile en parle :
http://fr.rian.ru/society/20080527/108578889.html

Gazetu.ru, rapporté par RIA Novosti, en parle :
http://fr.rian.ru/russia/20080924/117076560.html

Et pour finir, le président Medvedev en parle :

http://fr.rian.ru/society/20080607/109488562.html

http://fr.rian.ru/russia/20080611/110057017.html

http://fr.rian.ru/russia/20080930/117333515.html

Je comprends fort bien le ras-le-bol que certains, dont je fais partie, peuvent éprouver devant l’image de la Russie que l’on donne généralement dans les médias français. Mais ce n’est en rien une raison valable pour ne pas regarder des réalités et des problèmes qui existent bel et bien. Et je vous rassure, si je puis dire, les médias français ne sont pas les seuls à adopter un parti pris qui frise le grotesque. Vous devriez consulter les éditoriaux d’un certain Serge Truffaut dans Le devoir, un journal québécois dit sérieux (un peu comme Le Monde en France…), c’est tout bonnement scandaleux. En voici un exemple :

http://www.ledevoir.com/2009/08/18/263189.html

NB : ne prenez pas la peine d’exprimer à ce journal vos commentaires, que je présume indignés, ils ne seront pas publiés !

Le 3 septembre 2009 à 13h36 par Meriem

>> Africains en Russie

@Meriem

"Mais il ne faut pas oublier que les étrangers n’avaient pas que des privilèges : les billets d’avion par exemple n’étaient pas au même prix que pour les Russes, ils étaient beaucoup plus chers."

Précisément... pour les étudiants Africains les billets d’avion étaient gratuits !

Que le racisme soit dénoncé en Russie, y compris par les dirigeants et la presse locale est une chose. Rappelons que ce racisme vise surtout les Caucasiens et les ressortissants d’Asie Centrale, et très marginalement les Africains. Il serait intéressant de savoir comment la question est traitée : à sens unique comme en France ou équitablement, c’est-à-dire TOUS les racismes étant mis sur le même plan, SANS indulgence arbitraire ?

Enfin, la violence xénophobe n’existait pratiquement pas sous l’Union Soviétique, ni sous la Yougoslavie. Il semble que l’Otan ait une lourde responsabilité en jetant de l’huile sur le feu directement par les armes (Serbie, Kosovo, Bosnie,Caucase)ou par la propagande et l’intimidation (Caucase).

Le 3 septembre 2009 à 22h23 par Ratgemini

>> Africains en Russie

@Ratgemini

« Précisément... pour les étudiants Africains les billets d’avion étaient gratuits ! »

Vous auriez dû écrire pour DES étudiants ÉTRANGERS, et non pour LES étudiants AFRICAINS.

« Rappelons que ce racisme vise surtout les Caucasiens et les ressortissants d’Asie Centrale, et très marginalement les Africains. »

Et qu’est-ce que ça change ?

« Il serait intéressant de savoir comment la question est traitée : à sens unique comme en France ou équitablement, c’est-à-dire TOUS les racismes étant mis sur le même plan, SANS indulgence arbitraire ? »

Je crois avoir donné plusieurs liens vers RIA Novosti et un vers Gazeta.ru. Vous pouvez donc en tirer les conclusions que vous souhaitez. Cela dit, je ne détesterais pas vous voir préciser votre pensée. Quand vous évoquez « TOUS les racismes », cela sous-entend que certains sont ignorés. Lesquels ? Par qui ? Quand vous écrivez « SANS indulgence », cela sous-entend que certains sont traités avec indulgence. Lesquels ? Par qui ?

« Enfin, la violence xénophobe n’existait pratiquement pas sous l’Union Soviétique, ni sous la Yougoslavie. »

D’où tenez-vous ça ? Avez-vous jamais été en URSS ? Croyez-vous vraiment qu’un pays, à quelque époque que ce soit, n’ait jamais été épargné par le racisme ? Si un tel pays existe, soyez indulgent : dites-nous son nom !!!

« Il semble que l’Otan ait une lourde responsabilité en jetant de l’huile sur le feu directement par les armes (Serbie, Kosovo, Bosnie,Caucase)ou par la propagande et l’intimidation (Caucase). »

Pensez-vous vraiment que ces bandes de « nationalistes » qui tabassent du bronzé à Moscou soient influencées d’une quelconque façon par l’OTAN ? Vous semblez vous complaire dans la « théorie du complot ». Les journalistes occidentaux, l’OTAN, que sais-je encore ? Vous raisonnez exactement de la même façon que ceux que vous croyez combattre.

Le 4 septembre 2009 à 02h14 par Meriem

>> Africains en Russie

@Meriem

« Vous auriez dû écrire pour DES étudiants ÉTRANGERS, et non pour LES étudiants AFRICAINS »
Dans le cas présent, la vidéo traite du problème des Africains.

« TOUS les racismes » = racismes anti caucasien + anti asiatique + anti noirs… + anti blancs
« Indulgence » ou complaisance : l’actualité française déborde de faits divers (toute presse confondue) démontrant l’iniquité de traitement. Encore une fois, la Halde, SoS racisme et le Mrap traitent l’antiracisme à sens unique (jamais en faveur de la race blanche).

En douze ans de travail en URSS/Russie, et de résidence en milieu russe et NON PAS dans la mouvance diplomatique ou dans les cercles de « l’élite intellectuelle », j’ai pu constater que la violence xénophobe (ou la violence raciste) n’est réellement apparue qu’après l’effondrement du mur de Berlin, confirmé par la désagrégation de l’Union Soviétique.

Quant à l’OTAN, on voit bien que son rôle n’est pas d’apporter des solutions pacifiques, bien au contraire, il s’agit d’une machine à broyer les civilisations, au service de la globalisation.
Tout un programme : morcellement des états, appauvrissement de la population mondiale (désindustrialisation, délocalisations sauvages, migrations massives de main-d’œuvre non qualifiée, ethnocide …). Les bandes de « nationalistes » dont vous parlez, ne sont pas le véritable problème. Elles servent uniquement de chiffon rouge pour pousser un pays comme la Russie à la faute, au nom des droits de l’homme.

A y regarder avec plus de lucidité, le passage à tabac de quelques centaines d’immigrés ne pèse pas lourd à côté des CENTAINES DE MILLIERS DE VICTIMES d’Irak et d’Afghanistan : je n’ai pas trouvé de chiffres globaux pour l’Afghanistan mais on déplore chaque semaine des dizaines de victimes (dont de nombreux civils)
En Irak, certains évoquent 655 000 morts :

Et là, qui trouve-t-on pour condamner ces crimes ? Des rassemblements d’objecteurs de conscience parfaitement inoffensifs.

Ajoutez les populations déplacées qui gonflent l’immigration. Cette immigration est prise en charge par les populations des pays d’accueil qui ont du mal à survivre elles-mêmes.

S’ensuit le cycle infernal d’un « racisme » perversement introduit, avant de faire l’objet de condamnations « exemplaires ». Pendant ce temps, impunité garantie aux véritables criminels.
Comparez le bilan des victimes de Poutine / Medvedev à celui des Atlantistes.
Mais c’est tout de même la Russie que l’on montre du doigt.

Le 4 septembre 2009 à 22h27 par Ratgemini

>> Africains en Russie

@Ratgemini

Je croyais que ce blog était consacré à la Russie ?! En conséquence, il me semblait qu’aborder des problèmes existant en Russie était parfaitement légitime. Qu’il faille « mettre les choses en perspective » comme on dit est une évidence, et c’est également une exigence du seul point de vue de l’honnêteté intellectuelle. Mais invoquer l’ensemble des problèmes du monde pour parler d’un problème qui existe de façon évidente en Russie, ne relève pas vraiment de la mise en perspective. Ça s’appelle noyer le poisson. Cela dit, vous n’invoquez pas l’ensemble des problèmes du monde, seulement le rôle de l’OTAN, et encore pas partout. Vous auriez pu y ajouter le rôle des États-Unis en Amérique latine ou celui de la France en Afrique. Mais cela ne vous intéresse peut-être pas ?

Je ne pense pas que le président Medvedev, la police de Moscou, le parquet général, le FSB ou la Chambre civile soient des abrutis naïfs manipulés par l’OTAN. S’ils insistent sur ce problème, c’est qu’il existe. Le fait qu’il y ait eu plus de morts en Afghanistan ou en Irak ne fait pas disparaître ce problème. Je ne crois pas que les efforts importants qui ont été faits en Russie récemment pour arrêter et juger les coupables d’actes racistes l’ont été pour faire plaisir à l’OTAN ou à la Cour européenne des droits de l’homme.

Que l’OTAN n’ait pas vraiment un rôle de pacificateur rempli de bonnes intentions est une évidence. De là à en déduire que tous les problèmes actuels de la Russie ont été « perversement introduits » par l’OTAN relève au mieux de la naïveté, au pire de la mauvaise foi.

« Précisément... pour les étudiants Africains les billets d’avion étaient gratuits ! » Vous auriez alors dû écrire CES étudiants africains et non pas LES étudiants africains. Vous reprochez à ce reportage de tirer des conclusions générales à partir des faits isolés (ou que vous considérez comme tels) ? C’est votre droit le plus strict, mais vous faites très exactement la même chose.

Quant à « l’élite intellectuelle » dont vous semblez vous enorgueillir de ne pas faire partie, j’ignore à qui et à quoi vous faites référence. Il y a beaucoup d’intellectuels, en Russie et ailleurs, qui ne font pas partie de l’élite, et aussi de sombres incultes qui en font partie ; il arrive même qu’ils deviennent président !

Je vous demandais dans mon précédent commentaire de préciser votre pensée sur un point précis, vous l’avez fait : « la race blanche ». Tout est dit.

Le 5 septembre 2009 à 11h33 par Meriem

>> Africains en Russie

Une autre vidéo qui peu être visionnée par exemple sur :

http://www.regard-est.com/home/breve_contenu.php?id=975&PHPSESSID=b91e6eb8e326347350dd5f2a2e7e55a6

Le 5 septembre 2009 à 12h26 par Meriem

>> Africains en Russie

@Meriem

"Je croyais que ce blog était consacré à la Russie ?"

Moi aussi : c’est la raison pour laquelle je n’ai évoqué ni l’Amérique Latine ni l’Afrique.

Je voudrais en profiter pour redire que je trouve ce blog très sympathique, même s’il peut arriver que je ne partage pas les opinions exprimées par leurs Auteurs.

Pour en revenir au sujet, la Russie n’a pas d’autre choix que de se plier aux accusations – pleines d’arrières pensées – de racisme et d’absence de démocratie. Les dirigeants russes ne sont pas des « abrutis naïfs », mais ils doivent tenir compte d’un rapport de force défavorable et s’aligner sur le modèle de société que leur impose la globalisation.

Sous le label « élite intellectuelle » j’évoquais certains milieux dissidents.

A noter que quelques héros de la dissidence ont commencé à devenir encombrants pour l’Occident lorsqu’ils ont eu l’audace de faire usage de leur liberté d’expression, comme l’engagement controversé d’Alexandre Soljenytsine

ou

la critique de l’Union Européenne par Vladimir Boulgakov.

« Je vous demandais dans mon précédent commentaire de préciser votre pensée sur un point précis, vous l’avez fait : « la race blanche ». Tout est dit. »

Oui, je suis blanc et fier de l’être… est-ce un crime et dois-je renoncer à mon identité pour vous être agréable ? :-)

Enfin, la vidéo interview que vous nous proposez, me paraît beaucoup plus nuancée que vos propos. Cet étudiant africain en redemande ! C’est donc que tout n’était pas si mal…

Le 6 septembre 2009 à 19h36 par Ratgemini

>> Africains en Russie

@Ratgemini

« Pour en revenir au sujet, la Russie n’a pas d’autre choix que de se plier aux accusations – pleines d’arrières pensées – de racisme et d’absence de démocratie. Les dirigeants russes ne sont pas des « abrutis naïfs », mais ils doivent tenir compte d’un rapport de force défavorable et s’aligner sur le modèle de société que leur impose la globalisation. »

Je ne pense pas que des dirigeants comme Medvedev ou Poutine soient très influençables et s’imposent de composer avec l’opinion publique mondiale, mais cela n’est que mon opinion. Mais là encore, quand vous parlez des « accusations– pleines d’arrières pensées – de racisme et d’absence de démocratie », je vous renvoie, du moins pour ce qui concerne le racisme, aux nombreux liens que j’ai donnés vers RIA Novosti notamment. Il ne s’agit pas là d’accusations pleines d’arrière-pensées, mais de faits qui sont jugés suffisamment importants et inquiétants pour que de nombreuses instances de l’état russe s’en préoccupent.

Que certains tirent profit de ces problèmes (réels) pour présenter, dans de nombreux médias, une image de la Russie propre à faire peur dans les chaumières, je ne le sais que trop bien. Mais pour ce qui me concerne, l’opinion des « journalistes » de ces très sérieux journaux que sont Le Monde ou Le Figaro, pour ne citer qu’eux, m’est presque indifférente. Je lis ces journaux pas acquis de conscience mais je sais généralement à l’avance ce que je vais y trouver. Et je ne perds même pas mon temps à leur répondre puisque leur ligne éditoriale est tracée depuis longtemps et n’a jamais changé.

« Oui, je suis blanc et fier de l’être… est-ce un crime et dois-je renoncer à mon identité pour vous être agréable ? :-)  »

Je suis blanche également mais je n’en suis ni fière ni honteuse : je ne considère la couleur de ma peau que comme le résultat d’un hasard hautement improbable. Il vous appartient de tirer fierté de ce que vous voulez, et pour ma part, je ne réduis pas mon identité à une dimension pigmentaire. Quant à m’être ou non agréable, là n’est pas le propos. Le concept de « race blanche » n’a aucun fondement génétique et n’est utilisé aujourd’hui que dans certaines mouvances (auxquelles il faut bien sûr ajouter l’inénarrable Éric Zeimour…) dont les positions sont parfaitement connues. Sans parler du « métissage à tout-va »…

« Enfin, la vidéo interview que vous nous proposez, me paraît beaucoup plus nuancée que vos propos.  »

La vidéo en question, comme l’article du Monde diplomatique que j’ai également signalé, sont partie intégrante de mon propos. Si je pensais que cela n’apportait rien, je ne les aurais pas suggérés. Je vais essayer d’expliquer pourquoi précisément j’ai suggéré ces deux « compléments ».

• La vidéo de l’interview de Dominique T. Zeida est plus réductrice que celle proposée par Aurialie en ce sens qu’elle ne concerne qu’une expérience individuelle. Tirer des conclusions générales d’un échantillon de taille 1 est très risqué (c’est un truc qu’on apprend dans les cours de base en probabilités et statistique). Mais cette interview est également plus générale en ce sens qu’elle n’aborde pas que les problèmes d’intégration de cet étudiant et mentionne par exemple la « curiosité positive » dont il a été l’objet et ce qu’il a retiré de cette expérience.

• L’article du Monde diplomatique me semblait pour tout dire un peu confus parce qu’on y mélangeait (à mon sens) plusieurs problèmes (le titre de l’article est d’ailleurs « Meurtres politiques et racistes en Russie »). Je ne suis personnellement pas convaincue que ces deux phénomènes soient véritablement liés (ce que j’ai d’ailleurs signalé et documenté). Mais l’auteur de cet article écrivait par exemple : « Mais quelle est l’importance réelle de la « vague nazie » ? L’émotion naturelle devant tant de crimes légitime-t-elle l’usage inflationniste, dans les milieux oppositionnels, des vocables « fasciste » et « nazi » ?  ». Pour un journal français, vous avouerez que c’est plutôt original !

Comme vous voyez, j’adore faire dans la nuance…

Pendant un certain temps, sur ce blog, nous avons lu les interventions de Christiane : vous les avez peut-être lues et si c’est le cas, vous avez sans doute lu également mes réponses et devriez donc savoir que mes interventions ont une seule constante : je ne crois pas en général au manichéisme.

« C’est donc que tout n’était pas si mal…  »

Ai-je jamais prétendu le contraire ?

Le 7 septembre 2009 à 01h37 par Meriem

>> Africains en Russie

Heureux de pouvoir conclure sur certains points d’accord

Le 7 septembre 2009 à 22h40 par Ratgemini

>> Africains en Russie

En complément :

http://www.lecourrierderussie.ru/fr/magazine/?artId=4878

Le 17 septembre 2009 à 14h21 par Meriem

>> Africains en Russie

Je crois qu`il est honteux de nier le degr de rascisme qui est en Russie. Je me demande bien n`est ce pas pour descriditer certains medias que ces gens ecrivent en affirment le contraire ? C`est honteux pensez a ces jeuns etudiant qui soufrent en partie a cause des gens comme vous, et personelement je vous dis pour mois agresser un etranger ou nier le rascisme en Russie revient au meme, des gens comme vous meritent d²etre egorés vivants !

Le 4 décembre 2009 à 23h37 par Diaby

>> Africains en Russie

Merci de m’avoir fait d�couvrir ce tr�s bon blog, je vous place dans mes marque-pages image

Le 13 mai 2011 à 17h46 par AUCOIN

>> Africains en Russie

Utile texte, avec mes meilleurs salutation.

Casino sans dépot

Think about all of the jackpot feature with the best gambles on to do with casinos en ligne despite the fact that passing at age 50 contrary to the Tools gets for less than meanwhile with the Caster suffering from Stud poker on-line on the other hand each very good coaching poker.

Le 15 août 2011 à 15h54 par Nelson
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie31
Russie45
Russie35
Russie07
Russie37
Russie25
Russie02
Russie17
Russie09
Russie15
Russie32
Russie33