Asgarda, les amazones ukrainiennes

Par Aurialie le 04.10.2009 à 02h37

Art folklorique, sport, art martial rythment la vie de ces jeunes femmes, véritables amazones des temps modernes. L’activité qu’elles pratiquent, leur philosophie, est l’Asgarda. A la fois art martial des femmes ukrainiennes, principes de développement harmonieux et système moral et éthique, l’Asparga a été créée il y a une trentaine d’années par Kateryna Vitaliyivna Tarnovska pour raviver l’ancienne tradition des femmes guerrières. Cette série de photos de Guillaume Herbaut fait partie d’un remarquable reportage sur les Cosaques d’Ukraine. En 2004, intrigué par l’implication des cosaques dans la révolution orange (les filles d’Asgarda portent d’ailleurs un tee-shirt avec le portrait de Ioulia Timochenko), le photographe a voulu savoir ce que signifiait être cosaque de nos jours. Initialement publiées dans un numéro du Monde2 de septembre 2006, certaines photos sont ressorties sur le site Planet fin septembre.

D’autres photo-reportages de Guillaume Herbaut méritent également qu’on s’y arrête, comme par exemple ses séries sur Tchernobyl, dont une, Tchernobylsty, a obtenu le prix Kodak de la Critique 2001 et le prix Fuji du livre 2004. Il a également obtenu en 2004 le premier prix Lucien Hervé et Rodolf Hervé, "pour ses qualités qui s’inscrivent dans une vision contemporaine de la photographie : distanciation, frontalité, caractère elliptique de l’image, associé à un sens de l’histoire – passé, présent, et de l’environnement."

Photo : Guillaume Herbaut sur Oeil public

Commentaires

>> Asgarda, les amazones ukrainiennes

L’illustration (photo) de votre article est plaisante (Asgarda) : composition esthétique sur un thème inhabituel. J’ai donc cliqué sur "Guillaume Herbaut" pour en savoir plus.

Lorsque Guillaume Herbaut aborde le thème d’une tragédie (Ciudad Juarez, Hiroshima, Auschwitz etc.) il est dans son rôle de témoin. Libre à chacun d’apprécier ou non le regard proposé et le plus ou moins bon goût de certaines photos (dans la série Auschwitz, par exemple).

Lorsqu’il s’agit de nous initier à la vie supposée quotidienne d’un pays, le photographe aborde son sujet avec des idées préconçues : le militantisme prend le pas sur l’oeuvre artistique. C’est notamment le cas du Belarus : je connais parfaitement ce pays (y compris les milieux de la mode et Sasha Varlamov). La qualité, le choix et les commentaires des clichés dénotent une distance délibérée du photographe par rapport au sujet traité. En conséquence, on garde la sensation d’un travail un peu bâclé. Je pourrais en dire tout autant de l’Ukraine, hormis – entre autres – la photo des amazones ukrainiennes.

Le 5 octobre 2009 à 13h06 par Ratgemini

>> Asgarda, les amazones ukrainiennes

Tout d’abord compliments pour cette présentation en même temps limpides et enrichissantes. Sans critiquer quelques points auraient mérité davantage de développement notamment dans la fin du billet. Simplement une façon de souligner que je suis pressé de lire le prochain billet

mutuelle familiale


Mutuelle Generation

Avoir une mutuelle avec avec une mutuelle fonctionnaire. Une mutuelle action avec la assurance santé

Le 1er mars 2012 à 22h20 par Ivan
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie29
Russie38
Russie11
Russie01
Russie32
Russie34
Russie21
Russie02
Russie39
Russie16
Russie30
Russie10