Extrémiste à 6 ans ?

Par Aurialie le 03.11.2011 à 00h22

Après avoir enfermé des manifestants et des femmes d’opposant, la police russe tente une nouvelle forme d’intimidation en interrogeant un enfant de 6 ans, en l’occurrence le fils d’un des leaders du parti l’Autre Russie et du mouvement Stratégie-31, Sergueï Aksenov. L’interrogatoire a eu lieu hier soir, suite à une habituelle manifestation "Les élection sans opposition sont un crime", place Trioumfalnaïa à Moscou. L’enfant, Ivan, ne manifestait pas avec son papa, mais ne se trouvait pas très loin, avec sa nounou de 16 ans, Vika. C’est à la fin de l’action que la police les ont arrêtés, car la jeune fille prenait des photos, et notamment celle d’un responsable du Centre E (Centre de lutte contre l’Extrémisme), Alekseï Okopniy. Parallèlement Sergueï Aksenov et d’autres activistes de l’Autre Russie étaient également arrêtés.

Une fois au poste, l’enfant a été interrogé, le temps que la maman, journaliste à Izvestia, arrive, le papa n’ayant été libéré que dans la nuit.
Aksenov a publié le procès-verbal de l’interrogatoire de son fils ; il commence ainsi : "Aux questions que l’on m’a posées, voilà ce que je peux dire : je vis à l’adresse indiquée ci-dessus avec mon papa Aksenov I.C., ma maman, Poustarnakova Anastasia, ma maman travaille au journal Izvestia et mon papa publie sur son ordinateur des évènements. (...) Chaque mardi de chaque mois, nous allons avec papa à des telles manifestations, où il y a beaucoup de monde, plus de 50 personnes, ils crient fort, et mon papa est avec eux, ils tiennent dans leur main de grandes pancartes où il est écrit quelque chose. (...) Aujourd’hui le 01/11/11, quand mon papa a participé au meeting, il m’a laissé à Vika, avec qui je suis resté, en lui tenant la main, et elle prenait des photos, et papa était avec d’autres gens. Ensuite, un membre de la police est venu vers nous, il m’a demandé où étaient mes parents, je ne lui ai rien répondu, ensuite on nous a emmené à la police, où un inspecteur des affaires des mineurs a appelé ma maman et ma maman a dit qu’elle viendrait vite avec mes papiers d’identités (...)"

L’enfant n’a pas été perturbé par cet interrogatoire, mais certains de demandent si cette "arrestation" ne serait pas la 1e étape menant à la privation de l’exercice des droits parentaux de Sergueï Aksenov. La nounou, Vika, a encore été interrogée aujourd’hui, elle dit qu’Okopniy voulait qu’elle donne des informations sur Aksenov. Selon Gazeta, le responsable des droits de enfants de Moscou va s’entretenir avec le chef du département du ministère de l’Intérieur de la capitale sur cette histoire. Affaire à suivre.

Source photo : BestToday

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie07
Russie42
Russie21
Russie32
Russie36
Russie14
Russie13
Russie15
Russie28
Russie25
Russie03
Russie02