Histoire de chat

Par Aurialie le 12.02.2010 à 00h06

Les chats sont les stars du web, leurs petites frimousses font à coup sûr une bonne vidéo. Parmi les célèbres chats, il y a le Keyboard cat, Maru ou encore le chaton "surprised kitten".

Mais des chats ont été de vrais héros de la Seconde guerre mondiale en URSS, lors du blocus de Leningrad. Après plusieurs dizaines de semaines d’encerclement par l’armée allemande, la nourriture faisait défaut à Leningrad, les gens mourraient, mais les rats proliféraient, les maladies aussi. Les autorités ont donc décidé d’apporter plus de 5.000 chats d’Omsk, Irkoutsk, Tioumen, Iaroslavl et de bien d’autres villes pour éradiquer les rongeurs. Et ils ont rempli parfaitement leur mission. C’est pourquoi, au début des années 2000, il a été décidé de dresser la statut de deux chats de Iaroslavl, dans la rue Malaïa Sadovaïa.

Cette photo est celle de la statut du chat Elisseï, sa compagne, la chatte Vasilisa, est visible ici.

Source : x-ledi

Commentaires

>> Histoire de chat

Elle est bien curieuse, cette histoire de chats importés. Il y a cependant quelques incohérences. A ma connaissance, les chats faisaient défaut parce que les habitants affamés les ont mangés. D’abord, les chats, ensuite les rats. Vous dites, les rongeurs pullulaient ? De quoi se nourrisaient-ils quand les gens mangaient même la colle à bois ? et certains leurs propres gamins ?

Le 17 février 2010 à 17h32 par FromFrance

>> Histoire de chat

C’est sûr que les habitants ont pu manger leurs animaux domestiques pour survivre, voire pire, mais pas dans les premiers mois du blocus. Et les rats n’ont pas attendu le pire pour pulluler dans la ville et manger tout ce qu’ils trouvaient et/ou que les hommes laissaient à leur portée.

Mes sources : le forum russe yaplakal.com et en anglais englishrussia

Par ailleurs, on retrouve ce genre d’histoire également dans les tranchées françaises de la 1e guerre mondiale : "D’abord il "dévore" tout et cause ainsi des pertes énormes et, d’autre part, c’est l’un des plus dangereux propagateurs de maladies.(...)
Après les vivres, les vêtements, le linge, les papiers, les musettes, les cuirs, les cigares même ont leur tour. Et le mal n’est pas limité aux tranchées : batteries, campements, ambulances, hôpitaux, docks de ravitaillement, dépôts, magasins, manutentions, tout est envahi et pillé par les rats. Bien mieux : dans plusieurs hangars d’aérostation, il est arrivé que des avions et des ballons captifs furent rongés par eux et rendus inutilisables.
"

Le 17 février 2010 à 23h08 par Aurialie
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie31
Russie23
Russie20
Russie11
Russie32
Russie14
Russie40
Russie12
Russie34
Russie15
Russie01
Russie26