L'Union des cinéastes russes scénarise sa succession

Par Aurialie le 01.06.2009 à 23h57

Les détracteurs du réalisateur Nikita Mikhalkov, actuel dirigeant de l’Union des cinéastes russes, n’ont pas dit leur dernier mot. Après avoir élu Marlen Khoutsiev représentant des cinéastes en décembre dernier, critiqué les abus financiers et l’autoritarisme de Mikhalkov à la tête de l’institution depuis 1997, porté plainte contre sa réélection, une vingtaine de réalisateurs et membres de l’Union ont publié une lettre ouverte pour que les professionnels de la profession "prennent conscience de tout l’aspect dramatique de la situation". Ils estiment que Milkhalkov s’est accaparé le pouvoir et a transformé une union de personnes libres en entreprise privé personnelle.

Si Mikhalkov ne souhaitait pas se présenter à un nouveau mandat de l’Union des cinéastes russes, il avait une idée du nom de son successeur : Mikhaïl Poretchenkov. Mais l’imbroglio dans la succession a eu lieu quand 158 réalisateurs (sur 450) se sont réunis pour dresser un bilan (négatif) de l’action de Mikhalkov, que 49 ont élu Khoustiev (donc très loin de la majorité requise), que Mikhalkov a décidé de se défendre, pour finalement être réélu en mars 2009. La justice a rejeté l’élection de Khoustiev, la majorité n’étant pas atteinte, mais un 2e procès va débuter le 10 juin. Si cette histoire n’est pas sûre de faire un bon scénario de film, le suspense sur le nom final du dirigeant de l’Union des cinéastes de Russie reste entier pour le moment.

Commentaires

>> L’Union des cinéastes russes scénarise sa succession

Nikita Mikhalkov ? N’est-ce pas lui qui signait en octobre 2007, avec Tsereteli, Salokhov et Tcharkine, une lettre de soutien à Poutine au nom de dizaines de milliers d’artistes sans leur demander leur avis et tout en s’exprimant en leur nom ?

http://www.rg.ru/2007/10/16/pismo.html

Que ces quatre personnes aient voulu soutenir Poutine, c’est leur droit le plus strict. Mais s’exprimer au nom des autres ? C’est sans doute la prérogative d’un président, qu’il s’agisse d’un président de l’Union des cinéastes de la Fédération de Russie ou d’un président de la République française…

Nikita Mikhalkov ? N’est-ce pas également ce président vertement critiqué récemment par de tout petits cinéastes sans envergure ?

http://www.arthouse.ru/news.asp?id=11038

Critiqué entre autres pour avoir vendu (certains diront « bradé ») les parts que l’Union des cinéastes possédait dans le Centre du cinéma de Moscou, signant par là-même l’expulsion du… Musée du cinéma, désormais réduit à quémander de l’aide ?

http://www.museikino.ru/live2.asp

Nikita Mikhalkov ? N’est-ce pas ce président de l’Union des cinéastes de la Fédération de Russie qui a créé récemment une commission éthique « qui jugera le comportement moral de ses membres » ?

http://amitiefranco-russe.hautetfort.com/archive/2009/05/20/mikhalkov-veut-inculquer-la-maitrise-de-soi-aux-cineastes-ru.html

Monsieur Mikhalkov, laissez donc la morale aux moralistes, ou plus exactement au moralisateurs, donneurs de leçons et autres « présidents » . Faites donc ce que vous faites le mieux : du cinéma.

Le 2 juin 2009 à 02h23 par Mériem
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie19
Russie18
Russie08
Russie10
Russie09
Russie05
Russie02
Russie28
Russie14
Russie27
Russie07
Russie12