Manifestation pour la libération de Zara Mourtazalieva

Par Aurialie le 06.03.2009 à 00h01

Samedi à 13h30, près de la station " ?????? ?????" à Moscou, aura lieu un rassemblement pour demander la libération de Zara Mourtazalieva, une jeune tchétchène condamnée à 9 ans d’emprisonnement pour participation à des activités terroristes. Après plusieurs mois sous écoute, la police l’arrête, contrôle ses papiers et l’emmènent au poste. Ils lui prennent ses empreintes, elle va se laver les mains et à son retour, son sac est plus volumineux, elle refuse d’y toucher, les policiers fouillent son sac et y trouvent des explosifs et du plastique. Ses empreintes ne sont révélées sur aucun de ces objets. Voilà donc 5 ans qu’elle est enfermée pour une affaire montée de toute pièce. C’est pourquoi les associations de droits de l’homme russes et internationales (telle Amnesty international) souhaitent faire connaître son histoire.

La voix de ceux qui m’accusent de ne montrer que le côté négatif de la Russie (en relatant l’activité des personnes ayant une résonance marginale dans la société russe ou en me faisant l’écho d’actions d’associations de droits de l’homme internationales soulignant le manque de libertés en Russie, ...) m’a fait me demander quel serait l’intérêt de monter une affaire pour faire condamner une jeune Tchétchène ? Et puis, ces voix ont finalement été rapidement balayées par le souvenir des actualités de la semaine : affaire Florence Cassez ou comment la justice mexicaine accuse sans preuve une Française d’enlèvement, en mettant en scène son arrestation ; affaire Colonna ou comment le président de la république a désigné comme coupable de l’assassinat du préfet Erignac un berger corse, qui est trop petit pour être l’assassin, et dont le dossier, l’enquête et le procès soulèvent pas mal d’interrogations.

Alors pourquoi monter des affaires de toutes pièces ? Pour montrer que la police et la justic de son pays travaillent et protègent les citoyens, pour détourner l’attention du peuple d’autres problèmes, pour se débarrasser d’une personne gênante, ... bref, il y a pas mal de raisons finalement de vouloir condamner une personne. Il n’est donc pas inutile de relater le cas de Zara Mourtazalieva, qui, à 25 ans, a déjà passé 5 ans de trop en prison.

Source image : Grani.ru

Commentaires

>> Manifestation pour la libération de Zara Mourtazalieva

le probleme avec les militants des "droits de l’homme",comme avec les "pacifistes",c’est qu’ils font preuve de compassion selective. ils sont virulents pour defendre les tchetchenes mais pas les georgiens victimes de l’occupation russe ;ainsi cette opposante a la guerre de tchetchenie qui qualifiait l’annexion de l’ossetie du sud et de l’abkhazie d’acte ..."humanitaire" !!!!(en novemmbre2008 voir ouest.france.
on a le meme probleme en france :des soi-disant pacifistes se sont transformes en va-t-en-guerre contre la serbie ...au profit des bosniaques et kosovars...c’est de la trahison

Le 6 mars 2009 à 02h32 par christiane
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie05
Russie12
Russie04
Russie06
Russie15
Russie37
Russie07
Russie28
Russie25
Russie19
Russie17
Russie24