Militante des droits de l'Homme russe : -1

Ceux qui ont vu ou lu les dernières infos savent que Natalia Estemirova, militante des droits de l’homme russe, travaillant pour l’ONG Mémorial et dénonçant les exactions et enlèvements en Tchétchénie, a été elle-même enlevée hier à Grozny et retrouvée assassinée le soir même dans une forêt ingouche. Tous les journaux relatant cet assassinat font un parallèle avec le meurtre d’Anna Politkovskaïa, parallèle d’autant plus évident que Natalia Estemirova avait servi d’interprète à la journaliste lors de certains de ses déplacements dans le Caucase, avait reçu le prix Anna Politkovskaïa en 2007 et avait été nommée pour le prix Sakharov en 2004.

Le président russe Dmitri Medvedev s’est dit indigné, le président tchétchène Ramzan Kadyrov a qualifié le meurtre d’inhumain, promis de superviser personnellement l’enquête et précisé qu’il y aurait une enquête officielle mais aussi non officielle. Selon un article de France 3, il l’avait personnellement démise de ses fonctions de présidente du Conseil civique de Grozny, un organe consultatif, parce qu’elle avait critiqué son ordre de porter le foulard islamique. Oleg Orlov, représentant du Conseil du Centre Mémorial met directement en cause Ramzan Kadyrov dans cet assassinat : "Je sais, je suis sûr de savoir qui est coupable du meurtre de Natacha Estemirova. Nous connaissons tous cette personne. Elle s’appelle Ramzan Kadyrov, c’est le président de la République de Tchétchénie. Ramzan avait déjà menacé Natalia, injurié, considéré comme son ennemi personnel. Nous ne savons pas s’il a donné lui-même l’ordre ou si c’est un de ses proches collaborateurs qui l’a fait pour plaire à son chef." Toujours selon France 3, ses derniers jours, elle avait révélé des informations qui pouvaient être gênantes : "Lundi encore, elle dénonçait la mort dans des circonstances troubles d’une jeune femme de 20 ans, Madina Iounoussova, soupçonnée d’être l’épouse d’un rebelle et dont le corps avait été remis à des proches début juillet avec l’ordre de l’inhumer "sans faire d’histoires". Le 9 juillet, elle rendit publique une autre affaire qui fit grand bruit sur les sites internet et auprès des ONG spécialistes du Caucase russe : l’exécution sommaire d’un homme, devant les jeunes de son village, accusé d’être un rebelle."

Il semble que tous les moyens vont maintenant être mis en œuvre pour retrouver le(s) assassin(s) de Natacha Estemirova. Les auteurs sont-ils des proches de Kadyrov, comme l’avance l’association Mémorial, ou bien pourquoi pas, des personnes voulant montrer que la Tchétchénie n’est pas encore pacifiée, contrairement à ce que prétend le pouvoir russe ? Dans notre monde actuel tout n’est-il pas possible...

En complément : à lire le rapport d’enquête de RSF sur le Caucase russe "Le Rideau de fer médiatique"

Source photo : index.org.ru via Lenta.ru

Commentaires

>> Militante des droits de l’Homme russe : -1

« Le président russe Dmitri Medvedev s’est dit indigné, le président tchétchène Ramzan Kadyrov a qualifié le meurtre d’inhumain ». On applaudit à deux mains et on conclut (ou en espère ?) « que tous les moyens vont maintenant être mis en œuvre pour retrouver le(s) assassin(s) de Natacha Estemirova ».

Pour ce qui est de Kadyrov, il me semble inutile de commenter les propos de ce sinistre personnage. Pour Medvedev, que dire ? Certes ses paroles sont très différentes de celles de Poutine après l’assassinat de Politkovskaya. Certes des intentions louables sont affichées. ???????

Le meurtre de Politkovskaya n’a pas été élucidé, du moins officiellement. Ce meurtre a eu lieu avant que Medvedev ne devienne président, mais le simulacre de procès a eu lieu sous sa présidence. Sous cette même présidence, il y a quelques mois, l’avocat Markelov et la journaliste Babourova ont également été assassinés. Outre le fait que Medvedev a mis beaucoup plus de temps à réagir que pour l’assassinat d’Estemirova, qu’en est-il de l’enquête ? Et qui se souvient du meurtre de Khlebnikov ? L’enquête a été suspendue en mai, toujours sous la présidence de Medvedev.

Certes, dans l’affaire Politkovskaya, le jugement d’acquittement des trois suspects a été cassé. Il semble également que, dans l’affaire Khlebnikov, l’enquête ait repris (http://www.rsf.org/Lettre-de-Reporters-sans.html). Mais dans le même temps, et toujours sous la présidence de Medvedev, on arrête les sympatisants de Markelov et Babourova (http://www.rsf.org/Sept-interpellations-a-Moscou.html).

Et pour ce qui concerne le journaliste Iarochenko, agressé en avril et décédé en juin (dans une indifférence générale), ne nous inquiétons pas : d’après les autorités de Rostov-sur-le-Don, il est simplement tombé d’une échelle ! Encore et toujours sous la présidence de Medvedev…

Le 18 juillet 2009 à 00h40 par Meriem

>> Militante des droits de l’Homme russe : -1

Vraiment triste...

Je trouve l’analyse du sympathique Pierre Laurain très pertinente

http://www.france24.com/fr/20090717-russie-qui-a-tue-natalia-estemirova

Qhuand pensez-vous, Meriem et Aurialie ?

Le 18 juillet 2009 à 14h53 par juliette

>> Militante des droits de l’Homme russe : -1

Quelque soit l’assassin de Natalia Estemirova, certaines personnes seront contentes d’apprendre que l’ONG Mémorial suspend ses activités en Tchétchénie http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/europe/20090718.FAP4767/long_memorial_pourrait_suspendre_son_travail_en_tchetch.html

Le 19 juillet 2009 à 19h29 par Aurialie

>> Militante des droits de l’Homme russe : -1

Le monde à l’envers...

http://www.ledevoir.com/2009/07/18/259523.html

Le 19 juillet 2009 à 22h20 par Meriem

>> Qui finance Memorial ?

Dans la presse l’on trouve de nombreux articles qui vantent le courage de Natalya, son travail minutieux, son devouement a la recherche de la verite.
La question que je me pose :
Qui finance Memorial ?
Dans un document de 2002
http://www.ceri-sciencespo.com/archive/mai02/artmfal.pdf
Il est indique page5
Memorial... Aussi l’organisation moscovite est-elle a la tete d’un concours d’ecriture...
Ce concours est notamment finance par l’Union Europeenne et la Fondation Ford.

Vous trouverez ici des informations sur cette fondation :
http://www.voltairenet.org/article13171.html
http://www.voltairenet.org/article13444.html
et ici un document du gouvernement americain expliquant tres clairement sa position sur l’utilisation des ONG :
http://www.state.gov/g/drl/rls/shrd/2006/80588.htm

Apres les declarations d’Oleg Orlov il semblait evident qu’il allait fermer le bureau de Memorial a Grozny.
@Meriem, pour moi le monde a l’envers c’est demander le respect des lois, des droits de l’homme et de l’autre accuser publiquement une personne.
Soit Oleg a des preuves tangibles de l’implication de Ramzan Kadirov soit il attend le resultat de l’enquete, d’accord il risque d’attendre un peu.

Pour rappel a ce jour personne n’a fait la lumiere sur les evenements du 31 mars a Dubai, la encore la presse a annonce la mort de Soulim Iamadaïev alors que sa famille le contact regulierement au telephone...

Au dela de la question du financement, a qui ’’profite’’ le meurtre de Natalya ?

Le 21 juillet 2009 à 06h32 par Arthur

>> Militante des droits de l’Homme russe : -1

@Arthur

Il me semble évident qu’après cet assassinat, le bureau de Memorial a Grozny ne pouvait que fermer. Les propos d’Oleg Orlov n’ont fait que rendre cette décision plus impérative. À propos de ce monsieur, il est effectivement un peu contradictoire de défendre la loi et d’accuser sans preuves. Mais quel autre choix a-t-on en Tchétchénie lorsque l’on veut dénoncer Kadyrov ? Anna Politkovskaya l’a fait en son temps, on sait ce qu’il est advenu. Quant à proposer à Orlov « …soit il attend le résultat de l’enquête, d’accord il risque d’attendre un peu », je préfère croire que vous plaisantez.

Le financement des ONG en Russie (et ailleurs) ? Il est de notoriété publique que certains gouvernements les utilisent ou tentent de le faire. Le fait que les États-Unis financent Mémorial n’est pas nécessairement « mal ». L’important est de savoir dans quel but ils le font. N’étant pas tout-à-fait naïve, je ne crois pas aux intentions pures du gouvernement américain dans sa politique vis-à-vis de la Russie. Mais je crois également que les modifications en Russie de la législation sur les ONG ont fait la part belle à tous ceux (et ils sont nombreux) qui justement n’ont pas d’intentions très pures : les ONG périclitent, ils arrivent en sauveur et le tour est joué.

Pour la Fondation Ford, je ne la connais pas vraiment. Étant donné ce que je sais de Henry Ford, son fondateur, je ne peux que m’en méfier comme de la peste :

http://www.monde-diplomatique.fr/2007/04/LOWY/14601

http://www.monde-diplomatique.fr/2007/04/LOWY/14602

Mais pour les liens que vous donnez à propos de cette fondation, tous deux issus du réseau Voltaire : étant donné ce que je sais de Thierry Meyssan et de la dérive de ce réseau, je ne peux là encore que m’en méfier comme de la peste.

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_Voltaire

PS. Pour la fondation Ford elle-même, j’ai trouvé ce lien (que je n’ai pas encore eu le temps de lire en profondeur) :

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/la-fondation-ford-une-politique-de-53111

Le 22 juillet 2009 à 14h19 par Meriem
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie07
Russie41
Russie08
Russie42
Russie24
Russie32
Russie09
Russie25
Russie43
Russie01
Russie27
Russie31