No entry

Par Aurialie le 24.01.2012 à 00h01

A l’entrée du très sélect Club des Présidents, Vladimir Tchourov veille à ne pas laisser passer les intrus et autre resquilleur : aujourd’hui, c’est Grigori Iavlinski, leader du parti Iabloko, qui est refoulé.

De trop nombreuses signatures de soutien à sa candidature ne seraient pas conformes, remettant en cause sa participation à l’élection présidentielle. Les signatures du milliardaire Mikhaïl Prokhorov seraient par contre conformes, il va pouvoir afficher son portrait partout en Russie.

Source dessin : Sergueï - ellustrator - Elkine

Commentaires

>> No entry

Chere Auralie ! La difference est que Prokhorov a les moyens de collecter ces signatures, mais le pauvre Yevlinsky n’en a pas. Si vous comparer la politique electorale Russe, avec celle des USA, le coup des signatures est une facon infaillible de bloquer l’acces a la liste electorale. Voyer si Mme LePen aura ses 500 signature ?

Le 28 janvier 2012 à 02h20 par Krapotkin
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie10
Russie42
Russie22
Russie27
Russie43
Russie17
Russie33
Russie23
Russie15
Russie36
Russie06
Russie07