Surtout ne rien oublier... ou presque

Par Aurialie le 12.04.2009 à 22h16

Un récent décret présidentiel oblige les fonctionnaires russes à déclarer leur revenu et leur patrimoine, ainsi que ceux de leur conjoint et de leurs enfants à partir de l’année prochaine. Dimitri Medvedev et Vladmir Poutine ont décidé de donner l’exemple immédiatement.

Le calcul est assez rapide pour le président Medvedev comme l’indique cet article des Echos : un salaire annuel de 92.000€, neuf comptes dans des banques nationales pour un total de 62.880€, plus une Volkswagen Golf de 1999 et 3.000€ d’économies pour sa femme.

Mais il semble que le Premier ministre ait quelques difficultés à remplir sa déclaration, comme le montre ce dessin d’Igor Gontcharouk, publié sur Svobodanews. Si l’on s’attache à cette infographie de Ria Novosti, Poutine n’est pas beaucoup plus riche que Medvedev. Mais il y a un an le politologue russe Stanislav Belkovsky révélait que Poutine détenait un nombre important d’actions dans de grandes entreprises pétrolières et gazières. Sa fortune personnelle, disséminée dans plusieurs comptes en Suisse et au Liechtenstein s’élèverait ainsi à 40 milliards d’euros, en faisant l’un des hommes les plus riches d’Europe. En ce temps de crise et pour ne pas éveiller de soupçons sur son passé, le dilemne pour Poutine est donc de déclarer ce qui est déclarable et continuer de cacher ce qui pourrait être considéré comme trop déplacé.

Commentaires

>> Surtout ne rien oublier... ou presque

Il y a une coquille : la fortune s’élèverait à 40 milliards d’euros et non pas 40 000 milliards.

Amitiés aux blogueurs !
Léopold.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie23
Russie41
Russie24
Russie32
Russie03
Russie06
Russie25
Russie36
Russie38
Russie14
Russie11
Russie21