Un avis sur l'Union européenne

Par Aurialie le 07.06.2009 à 23h11

En cette soirée de résultats des élections européennes, voilà une vidéo qui peut faire réfléchir. Vladimir Boukovski, célèbre dissident au temps de l’Union soviétique, s’est exprimé en 2006 sur l’Union européenne, la comparant à l’URSS. Pour lui, "l’UE est le vieux modèle soviétique, habillé à l’occidentale". Certaines comparaisons ne sont peut être pas fausses, d’autres un peu exagérées. A vous de juger !


Commentaires

>> Un avis sur l’Union européenne

Excellente vidéo ! Là où je ne suis pas d’accord, c’est à propos de la disparition de l’État-nation et plus particulièrement, des identités culturelles.

Sans vouloir défendre l’Union Soviétique, on ne peut nier que chacune des républiques disposait de son identité linguistique et culturelle. L’art (musique et danse, par exemple), y était riche et varié : européen (Russie, Ukraine, Moldavie), asiatique (Ouzbékistan, Tadjikistan Etc.), caucasien (Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan). L’art bénéficiait d’une diffusion nationale, voire internationale.

Par contre, l’Union Européenne nous impose une uniformité de comportement, la destruction de notre tissu familial et de nos traditions, l’adoption d’un modèle unique de vie. Comme dans le « meilleur des mondes », plus rien ne doit nous différencier les uns des autres. Le métissage imposé n’est autre que la volonté de faire disparaître l’identité de chacun au profit d’une inculture venue d’ailleurs (Etats-Unis – rap).

Ce qui permettait aux peuples de l’Union soviétique de surmonter des conditions difficiles, c’était la solidarité familiale. Aujourd’hui le tissu familial est totalement désagrégé par la machine européenne : l’individualisme vulnérabilise les peuples (les Pays Baltes – anciennes riches républiques de l’Union Soviétique) s’en rendent compte, face à la crise…

Le 8 juin 2009 à 20h07 par Ratgemini

>> Un avis sur l’Union européenne

Bonjour,

Je voulais réagir à cette vidéo, même tardivement.

Je connais et respecte M. Boukovski, en tant que (courageux) dissident soviétique (j’ai lu son livre "Jugement à Moscou", que je recommande) mais son propos est outrancier :

L’UE n’a jusqu’à présent en aucune manière affaibli les états-nations. A ce que je sache, la France et les autres membres fondateurs en font partie depuis plus de 50 ans et ces pays sont toujours bien debout et leur culture bien vivante. L’UE est construite sur base de traités intergouvernementaux, donc ce sont les états qui en sont à la base et conservent l’initiative du processus. Je ne vois dans aucun pays un recul de la culture nationale, qui est bien plus menacée par la mondialisation économique (ce qui n’est pas la même chose).

Soyons sérieux : y-a t-il eu un seul pays qui fut contraint de rejoindre l’UE ? Qu’on me le nomme ?

Que les peuples ne furent pas consultés est tout simplement un mensonge (référendum en UK en 73, référendum après Maastricht,...)

La construction européenne présente certains déficits démocratiques, mais ce n’est tout simplement pas l’URSS. Où est le KGB européen ? Où sont les goulags (même "intellectuels" ?)Quant aux 12 ronds de cuirs dont il parle (la commission,je suppose), ils sont responsables devant le parlement européen, qui peut la démettre, comme ce fut le cas avec la commission Santer.

Parler d’une commission complètement corrompue ? Sur base de quelles preuves ?

Le débat doit être ouvert sur la construction européenne mais de grâce, ne tombons pas dans les simplismes, qui appauvrissent la discussion plutôt que de l’enrichir.

Quelle est la véritable souveraineté ? Telle est la question. Pour moi, c’est celle d’états qui parviennent à peser sur les affaires du monde. Face à l’ascencion des nouvelles puissances (BRIC, notamment), la construction européenne veut donner aux états européens la possibilité de faire valoir leurs intérêts et leurs valeurs communes.

Le 15 juin 2009 à 22h31 par yves

>> Un avis sur l’Union européenne

Encore plus tardivement, je voudrais réagir au commentaire de Yves.

L’Union Européenne véhicule la mondialisation économique.

Pourquoi pensez-vous que les élections à l’Union Européenne ont si peu mobilisé, si ce n’est que les peuples sont bien conscients que leur pays ne pèse plus grand-chose au sein de la « communauté internationale ». Plus aucune décision ne se fait au niveau de la nation, et c’est ce qui explique le vote du non dans beaucoup de pays où la question a été posée.

Ajoutons que si certains pays ont pu voter directement pour l’adoption ou le rejet de la constitution, d’autres ont préféré recourir au Parlement. La France a demandé son avis aux Français et corrigé les résultats par un nouveau vote devant le Parlement. L’Irlande une seconde chance pour se racheter.

Les parlementaires ne sont pas élus démocratiquement : on vous impose une liste d’individus recrutés sur la base d’un copinage et dont vous ignorez les compétences. Ils ne sont d’ailleurs pas tenus de s’en expliquer. Ces parlementaires sont élus autant de fois qu’ils le veulent.

Face à l’ascension des nouvelles puissances (BRIC, notamment) dont l’orientation est clairement tournée vers de croissance économique, la construction européenne correspond à une structure administrative sans projet économique, hormis le protectionnisme.

Culturellement : à propos des pays anciennement socialistes, prenons le cas de la Bulgarie avec ses légendaires voix, ou de la Roumanie avec ses informaticiens. Aujourd’hui, l’Union Européenne en a fait des « pays de voleurs ». L’Union Européenne détruit la richesse culturelle des peuples qui la composent. Elle cherche à en faire des nations complexées.

La mondialisation économique et culturelle prépare l’avènement d’un nouvel ordre mondial.

Le 24 juin 2009 à 18h48 par Ratgemini

>> Un avis sur l’Union européenne

L’UE a 1% du PIB comme budget (!) de plus la plus grosse part est redistribuée aux Nations dans une politique de solidarité (ça change des siècles de massacres entre Nations...)

Les budgets des Nations tournent autour de 50%.

Le Conseil de l’Europe, l’organe de décision, est constitué des chefs d’états Nationaux.

L’UE n’est qu’un traité entre Nations.

Le 19 février 2010 à 01h04 par Lambert Francis

>> Un avis sur l’Union européenne

Environ trois ans plus tard , retour sur ce que dit Boukovski.

Un petit détour détour par l’actualité.
Le 6 mai, il y a une élection cruciale...ce n’est pas en France mais en Grèce(élections législatives).
L’oligarchie décadente avait prévu, après avoir installé un fondé de pouvoir de la banque Goldman Sachs en Grèce, faire valider les instructions coercitives des financiers en constituant une majorité composée de la droite et de la gauche:gouvernement d’union nationale.
Or il se trouve que les charlatans de gauche et les charlatans de droite sont à ce point décriés en Grèce qu’au sortir de ces élections, ces partis vont devenir des groupuscules.
En totalité , ils bénéficient actuellement de 15% des intentions de vote.
Ceux qui vont gagner les élections sont composés de protestataires refusant la coercition.
Certains pays , comme l’Islande ont opéré de manière pacifique le rejet de la coercition financière.
Pour les Etats de l’UE, cela se fera dans le tumulte, car les tenants de l’ordre ancien décadent tiennent à leurs privilèges.

C’est maintenant que les dernières paroles de Boukovski prennent leur sens.

Les satanistes , (car en dernier lieu il s’agit de cela sur le plan spirituel vont se démasquer avec l’instrument dont peu connaissent l’existence.Même si extérieurement ils se définissent comme "démocrates".)
Un corps constitué de police , renseignement, armée appelé : Eurogendfor va bientôt faire parler de lui.
Actuellement formé d’environ 3000 hommes , son centre opérationnel est situé à Vicenze (Italie).

La population n’étant pas masochiste , n’apprécie pas la paupérisation, la perte de souveraineté.Le Peuple va se soulever, tout d’abord dans le sud de l’Union Européenne.
Contre le fascisme rampant.
Les satanistes savent pertinemment que ces soulèvements auront lieu , car l’histoire est riche d’expériences comparables.
Les nervis de l’Eurogendfor seront appelé à intervenir là où le couvercle de la marmite va se soulever.
La Grèce figure en première place comme lieu d’intervention.

Ce que les satanistes oublient , c’est que le génie propre à chaque peuple européen va rejeter ce monstre juridique.
Les forces de l’ordre et les armées basculeront avec les populations lorsque le seuil sera franchi.
De sorte qu’il ne sera pas possible de s’appuyer sur les nervis privés pressentis.

Oui, je confirme pleinement ce que Boukovski a anticipé.
Je l’ai perçu , sur le plan spirituel , en 2008.
Il va y avoir du grabuge...
Affaire à suivre.

Le 28 avril 2012 à 21h48 par george
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie08
Russie12
Russie39
Russie22
Russie03
Russie31
Russie41
Russie11
Russie42
Russie09
Russie38
Russie19